ça s'est passé un... - 23 janvier - Herodote.net

ça s'est passé un...

23 janvier

Événements

23 janvier 98 : Trajan succède à Nerva à la tête de Rome

Trajan, Marcus Ulpius Trajanus (Italica 53 - Sélinonte, Cilicie 9 juillet 117)Le 23 janvier 98, à la mort du vieux Nerva (72 ans), son fils adoptif Trajan (44 ans) lui succède à la tête de l'empire romain.

Nerva, juriste respecté, avait été porté à la tête de Rome après l'assassinat de Domitien, dernier représentant de la la dynastie julio-claudienne issue de César et Auguste, le 18 septembre 96.

Bien que malade et réticent à exercer le pouvoir, Nerva avait pu restaurer l'autorité du gouvernement, en accord avec le Sénat. Il avait lutté contre la corruption et amélioré le sort des classes populaires, toutes choses qui cependant avaient déplu à sa garde prétorienne.

Il meurt avant que celle-ci ait eu le temps de le renverser. Son successeur Trajan, fils d'un soldat romain établi à Italica (Espagne), devenu gouverneur de Germanie supérieure, va brillamment poursuivre son oeuvre. Avec lui, l'empire romain entre pour de bon dans son Âge d'Or, le siècle des Antonins.



23 janvier 1002 : Disparition de l'empereur Otton III

Le 23 janvier 1002 meurt l'empereur d'Allemagne Otton III (19 ans) et avec lui le rêve d'un empire chrétien fondé sur les valeurs évangéliques.

Avec son ami le pape Sylvestre II et sous la bénéfique influence de sa grand-mère et de sa mère, d'origine byzantine, le malheureux empereur avait caressé l'espoir d'instaurer un empire chrétien universel réunissant l'Orient et l'Occident. Cet espoir disparaît à jamais avec lui...

Suite de l'article

23 janvier 1120 : Naissance officielle de l'Ordre du Temple

Le 23 janvier 1120, un concile réuni à Naplouse, en Palestine, reconnaît officiellement la « milice des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon » (pauperes commilitones Christi Templique Solomonici en latin), plus tard appelé Ordre du Temple.

Cet ordre de moines-chevaliers a été fondé deux ans plus tôt par deux chevaliers partis en croisade, Hugues de Payns et Godefroy de Saint-Omer. Ils se sont inspirés de l'Ordre de l'Hôpital, fondé en 1113 pour soigner les pèlerins venus prier à Jérusalem sur le tombeau du Christ, le Saint-Sépulcre. Le nouvel ordre se donne pour mission de sécuriser les routes des pèlerins contre les brigands et les Turcs. Ses membres sont à la fois moines et chevaliers. Comme tous les moines, ils font vœu de chasteté, d'obéissance et de pauvreté. En cela, ils se différencient des précédents ordres combattants, comme l'ordre des chevaliers du Saint-Sépulcre, formé de combattants (bellatores) voués à la protection des chanoines du Saint-Sépulcre (oratores).

Hugues de Payns, premier maître de l'ordre, obtient du roi de Jérusalem Baudouin II qu'il lui cède une partie de son palais, sur l'emplacement de l'ancien Temple de Salomon, d'où le nom de Templiers qui sera donné aux moines-chevaliers...



23 janvier 1579 : Les Provinces-Unies forment l'Union d'Utrecht

Le 23 janvier 1579, par l'Union d'Utrecht, les Provinces-Unies du nord des Pays-Bas, à majorité protestante, se constituent en confédération...

Suite de l'article

23 janvier 1719 : Naissance de la principauté du Liechtenstein

Le 23 janvier 1719, l’empereur Charles VI de Habsbourg unifie la seigneurie de Schellenberg et le comté de Vaduz, acquis quelques années plus tôt par l’un de ses proches, le prince Johann Adam Ier de Liechtenstein. La nouvelle entité est dès lors dénommée « principauté impériale du Liechtenstein »...

Suite de l'article

23 janvier 1835 : La démocratie en Amérique

Le 23 janvier 1835, un jeune inconnu, Alexis de Tocqueville, publie le premier tome de La démocratie en Amérique. L'ouvrage recueille un immense succès. En lointain héritier de Montesquieu, Tocqueville apporte une vision révolutionnaire de l'histoire longue.



23 janvier 1860 : Traité de libre-échange franco-britannique

Le 23 janvier 1860 est signé le traité de libre-échange franco-britannique, négocié par Michel Chevalier et Richard Cobden, avec le soutien de William Gladstone, chancelier de l'Échiquier dans le cabinet Palmerston, et l'appui de Napoléon III.

L'Europe va dès lors se vouer au libre-échange et lui rester jusqu'en 1892 en dépit de la «grande dépression européenne», qui débute vers 1873...

Suite de l'article

23 janvier 1978 : enlèvement du baron Empain

Le 23 janvier 1978, vers dix heures trente, le baron est enlevé à la sortie de son domicile, 33, avenue Foch, dans le XVIe arrondissement parisien.

L’affaire Empain, l’une des plus symboliques et médiatiques de la police judiciaire parisienne, défraye la chronique en 1978. Cela tient pour partie à la personnalité de la victime : le baron Edouard-Jean Empain est, à 40 ans, à la tête d’un des plus grands groupes industriels européens, le groupe Empain-Schneider, réunissant près de trois cents sociétés. ..

Suite de l'article

23 janvier 2015 : Salmane monte sur le trône d'Arabie séoudite

Salmane (79 ans) succède à son demi-frère Abdallah, mort à 91 ans. Il est le sixième fils d’Ibn Séoud à monter sur le trône. Le fondateur de la dynastie est mort en 1953 à 72 ans.

Le nouveau roi est un ultra-conservateur qu’inquiète le retour à l’avant-scène de l’Iran, adversaire traditionnel des Arabes. Il doit dans le même temps s’accommoder d’un refroidissement de l’alliance américaine, d’une hostilité croissante de l'État islamique à l’égard de l’Arabie séoudite bien que celle-ci l’ait puissamment soutenu à ses débuts, enfin de la baisse du prix du baril de pétrole qui met à mal ses finances et menace la stabilité sociale du royaume (30 millions d'habitants environ en 2015, dont près d'un tiers de travailleurs étrangers).



C'est sa fête : Barnard

Né à Lyon, Barnard vit à la cour de Charlemagne. Après sept ans de mariage, il se retire au monastère d'Ambronay, dans la Bresse. Il finira ses jours comme archevêque de Vienne (France).

Naissances

Stendhal

23 janvier 1783 à Grenoble - 23 mars 1842 à Paris

Biographie  Stendhal

Élève brillant, Henri Beyle, futur Stendhal, est éduqué par son grand-père, le médecin Gagnon, dans l'admiration des Lumières et des idées philosophiques du XVIIIe siècle.

Renonçant à Polytechnique, il suit l'armée du Premier Consul Bonaparte en Italie, en 1800, et tombe sous le charme de Milan et des belles Italiennes. Il s'engage comme soldat et démissionne de l'armée au bout de deux ans.

Sous la Restauration, en 1817, sous le pseudonyme de Stendhal (d'après le nom d'une ville allemande, Stendal), il accède enfin à la notoriété littéraire avec Rome, Naples et Florence. Cet ouvrage fait de lui le précurseur des touristes contemporains.

Amoureux passionné, parleur charmant, ami des plus grands auteurs de son temps (Hugo,...), Stendhal éprouve toutefois de la difficulté à se faire reconnaître comme écrivain. Mais qu'importe : « J'écris pour des amis inconnus, une poignée d'élus qui me ressemblent, les happy few » (Vie de Henry Brulard).

En 1829, il accède à la célébrité avec Le Rouge et le Noir, et dix ans plus tard, publie La Chartreuse de Parme, qu'il a écrit en trois semaines seulement.

Nommé consul en Italie, il meurt d'apoplexie le 23 mars 1842 à Paris, au cours d'un congé, laissant inachevés ses romans Lucien Leuwen et Lamiel.

Édouard Manet

23 janvier 1832 à Paris - 30 avril 1883 à Paris

Biographie Édouard Manet

Édouard Manet, enfant de la bourgeoisie promis à une carrière d'officier de marine, se veut en peinture proche des maîtres tel Giorgione. Mais il savoure aussi la «modernité» du poète Charles Baudelaire. C'est malgré lui qu'il devient sous le Second Empire le porte-parole des peintres d'avant-garde...

Serge Eisenstein

23 janvier 1898 à Riga (Russie) - 11 février 1948 à Moscou (URSS)

Le cinéaste russe Serge Eisenstein a mis son génie au service de la Révolution bolchevique et de Staline. Le Potemkine lui doit d'avoir été hissé au rang de mythe universel. En 1938, avec le musicien Serge Prokofiev, le cinéaste a aussi réalisé pour Staline Alexandre Nevski, un film de propagande destiné à préparer la guerre patriotique contre l'Allemagne...

Django Reinhardt

23 janvier 1910 à Liberchies (Belgique) - 16 mai 1953 à Fontainebleau

Biographie Django Reinhardt

Django Reinhardt fait partie de la communauté des gens du voyage. Né en Belgique par les hasards des pérégrinations familiales, il devient très vite un talentueux joueur de banjo. Mais à 18 ans, il perd l'usage de deux doigts dans l'incendie de sa roulotte. Qu'à cela ne tienne, il se met à la guitare, découvre le jazz d'outre-Atlantique et invente un style particulier, le « jazz manouche », qui lui vaut une gloire internationale.

Il poursuit sa carrière avec succès, y compris sous l'Occupation, assisté de sa mère Negros, de sa femme et de son frère cadet Joseph, qui le remplace parfois au pied levé quand il oublie l'heure de ses concerts.

En 1943, sommé d'aller jouer en Allemagne, il préfère se réfugier à Thonon-les-Bains et tente de là de passer en Suisse. Mais il est refoulé par les garde-frontière suisses et finalement revient à Paris attendre la fin de la guerre, sur la scène des Folies-Bergère.

Après la guerre, il va aux États-Unis en vue de jouer avec Duke Ellington mais sa méconnaissance de l'anglais et son illettrisme l'obligent à vite y renoncer.

L'artiste a inspiré à Étienne Comar un film remarquable en 2017, avec Reda Kateb dans le rôle-titre.

Décès

William Pitt le Jeune

28 mai 1759 à Hayes (Kent, Angleterre) - 23 janvier 1806 à Londres (Angleterre)

Biographie William Pitt le Jeune

En 1783, le roi d'Angleterre demande à un jeune homme de 24 ans, William Pitt the Younger (le Jeune), de former le gouvernement. Son père, qui fut aussi Premier ministre, s'était illustré en enlevant Québec à la France.

Le Second Pitt lutte contre la traite des Noirs avec son ami William Wilberforce et tente d'émanciper les catholiques irlandais. Quand débute la Révolution française, il n'y voit d'abord que des avantages pour son pays. Mais en 1793, il ne tolère pas l'annexion par les Français du port d'Anvers par où transite une grande partie des exportations britanniques. Sa détermination à briser la France révolutionnaire est dès lors totale. Il pressure ses concitoyens pour financer les pays coalisés contre la France (Prusse, Autriche,...).

Célibataire endurci, usé par le travail (et la consommation de porto), couvert de dettes pour n'avoir jamais voulu se laisser corrompre, il meurt quelques semaines après le triomphe de Napoléon 1er à Austerlitz, trop tôt pour voir le succès de sa politique.

Pierre Bonnard

3 octobre 1867 à Fontenay-aux-Roses - 23 janvier 1947 à Le Cannet

Le peintre Pierre Bonnard est l'un des grands maîtres de la couleur au début du XXe siècle. Il anime en particulier le groupe des Nabis.

Salvador Dali

11 mai 1904 à Figueras (Catalogne, Espagne) - 23 janvier 1989 à Figueras (Catalogne, Espagne)

Le peintre Salvador Dali est né dans la famille d'un notaire aisé. Rival talentueux et imprévisible de Picasso, héraut fantasque du surréalisme, co-auteur avec Luis Bunuel d'un court-métrage délirant: Le chien andalou, Dali s'est acquis une notoriété auprès du grand public en se prêtant à des publicités télévisées pour le chocolat Lanvin.

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès