Voyage en Égypte ancienne

Restitution archéologique en aquarelles

Les éditions Errance proposent une édition revue, corrigée et augmentée d’un ouvrage de référence sur l’histoire de l’Égypte. Voyage en Égypte ancienne redonne vie aux ruines d’une Égypte fastueuse, inédite, grâce aux aquarelles de Jean-Claude Golvin, premier spécialiste mondial de la restitution archéologique et aux commentaires de l’égyptologue Aude Gros de Beler.

Voyage en Égypte ancienne

Voyager vous manque ? Ouvrez donc un livre ! La lecture invite au voyage, et certaines encore davantage. Voyage en Égypte ancienne nous rappelle L’Histoire de l’Égypte comme si vous y étiez de Vincent Boqueho, à la différence près de l’absence de scénario.

C’est donc au lecteur de s’imaginer jouer un rôle, quel qu’il soit, dans l’histoire de l’Égypte. Et un peu d’imagination suffit car le décor et l’ambiance sont parfaitement retranscrits. 

Dans cet ouvrage de qualité (Voyage en Égypte ancienne, éditions Errance, 2021, 29€), plongez dans une Égypte fastueuse, totalement inédite, qui redonne vie aux ruines les plus grandioses comme aux vestiges les plus anodins. Tel Hérodote, parcourez l’Égypte de long en large, en travers, mais avec beaucoup de hauteur.

L’anachronisme est au service de l’Histoire : les aquarelles ressemblent à des vues d’avion ce qui donne au lecteur la sensation de survolez ces décors somptueux. Prenez le temps d’admirer les monuments, de scruter les paysages et d’analyser chaque détail.  

Ce livre est l’aboutissement d’un travail de reconstitution minutieux et documenté. Résultat : tout y est, à la fois l’esthétisme et l’artistique au travers des superbes aquarelles de Jean-Claude Golvin mais aussi la rigueur scientifique apportée par les textes d’Aude Gros de Beler. Rien n’est laissé au hasard, les commentaires apportent de riches informations sur l’architecture, les découvertes archéologiques mais aussi le contexte mythologique, politique et historique de l’Égypte. La présentation, sous forme d’encadrés bien organisés, permet aux spécialistes comme aux néophytes de s’y retrouver. 

Au fil des pages, 60 aquarelles vous invitent à découvrir la civilisation égyptienne antique et ses sites emblématiques, non pas en voyageant dans le temps mais en voyageant dans le pays : descendre le Nil, d’Abou Simbel à Alexandrie, en faisant des escales à Gizeh lors de l’achèvement de sa pyramide par Myskerinos, à Karnak lors du règne de Ramsès II, sur l’île de Philae pour explorer le temple d’Isis

Temple d’Horus à Edfou. Aquarelle de Jean-Claude Golvin. Musée départemental Arles Antique © Jean-Claude Golvin / Éditions Errance. En agrandissement : Temple funéraire de Ramsès III à Medinet Habou (Thèbes-Ouest). Aquarelle de Jean-Claude Golvin. Musée départemental Arles Antique © Jean-Claude Golvin / Éditions Errance.

Un voyage très complet

Pourquoi ce parcours ? Aude Gros de Beler l’explique bien : « La complexité de l’histoire égyptienne interdit toute visite chronologique du pays. En effet, vu l’extrême longévité de la civilisation pharaonique (environ trois mille ans) impliquant obligatoirement des déplacements fréquents de capitale et une multiplicité des lieux de culte, ce voyage demanderait des allées et venues incessantes de la Haute-Egypte au delta. »

Elle précise ensuite que le voyage auquel le lecteur est invité n’est pas le voyage qu’effectuerait n’importe quel touriste : « Le choix a été guidé par différents impératifs : montrer des sites classiques, ceux que visite toute personne se rendant en Égypte (Abou Simbel, Philae, Thèbes, Giza…) ; aborder des sites moins connus, car plus difficiles d’accès ou moins bien conservés (Ouadi es-Seboua, Medamoud, Tell el-Amarna, Tanis…) ; présenter une Égypte qui ne se limiterait pas à la vallée du Nil, donc se rendre au Sinaï ou dans les déserts libyque et arabique (Mons Claudianus, Ouadi Hammamat, Hibis, Serabit el-Khadim). »

De l’époque thinite à l’époque gréco-romaine, toutes les périodes sont représentées et présentées par les différents acteurs : auteurs anciens tels Hérodote, Diodore de Sicile et Strabon, voyageurs des XIXème et XXème siècles tels André Chevrillon, Pierre Loti et Gustave Flaubert ainsi qu’égyptologues comme Jean-François Champollion et Giambattista Belzoni. 

Pour ceux qui en redemanderaient : une chronologie, un glossaire, une bibliographie et un récapitulatif des sites les plus intéressants d’Égypte vous invitent à prolonger le voyage.

Pyramides de Giza. Aquarelle de Jean-Claude Golvin. Musée départemental Arles Antique © Jean-Claude Golvin / Éditions Errance.

Les auteurs

Architecte et archéologue, directeur de recherche au CNRS, Jean-Claude Golvin est le premier spécialiste mondial de la restitution par l’aquarelle des grands sites de l’Antiquité. Depuis trente ans, il relève le défi de conjuguer la rigueur scientifique et les qualités esthétiques avec un constant souci de vulgarisation. « Je cherche à traduire par le dessin ce que les archéologues pensent avoir découvert. Je ne laisse guère de place à l’incertitude, à la fantaisie, à l’imagination. »

Aude Gros de Beler égyptologue spécialiste de la vie quotidiennes des Égyptiens de l’Antiquité, a travaillé sur des chantiers de fouilles pendant près de vingt-cinq ans en Égypte (Tanis, Alexandrie, Thèbes…) et écrit de nombreux ouvrages sur le sujet. 

Publié ou mis à jour le : 2021-04-23 08:57:03

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net