Palmerston (1784 - 1865) - L'arrogance comme méthode de gouvernement - Herodote.net

Palmerston (1784 - 1865)

L'arrogance comme méthode de gouvernement

Traduction en Anglais

Lord Palmerston est l'un des grands promoteurs de la puissance anglaise sous le règne de Victoria. Premier ministre pendant près de dix ans, jusqu'à sa mort en 1865, il a aussi dirigé et inspiré la diplomatie britannique et la géopolitique mondiale pendant au total près de trois décennies. Pour le meilleur et le pire.

André Larané

« Je suis un citoyen britannique »

John Henri Temple, Lord Palmerston (20 octobre 1784, Westminster, Londres ; 18 octobre 1865, Brocket Hall, Hatfield), portrait par Francis Cruikshank. vers 1855Élu en 1807 dans le parti tory (conservateurs), Henri John Temple, vicomte de Palmerston, allair rester au Parlement jusqu'à sa mort, 58 ans plus tard ! Secrétaire d'État à la Guerre, il quitte en 1828 le gouvernement Wellington et rejoint les whigs (libéraux). 

Ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement libéral de Lord Grey de 1830 à 1841, il se montre avant tout soucieux de préserver l'équilibre des puissances sur le Continent. Il fait échouer les ambitions françaises sur la Belgique en 1831 et défend l'intégrité de l'empire ottoman contre les ambitions de l'Égyptien Méhémet Ali et du tsar. Il impose à celui-ci la convention des Détroits en 1841.

Plus gravement, à l'automne 1839, alors que lord Melbourne a succédé à lord Grey à la tête du gouvernement, il fait voter une guerre contre la Chine au prétexte que son gouvernement entrave l'importation de l'opium par les négociants britanniques. Cette « guerre de l'opium » se conclura par le traité de Nankin, trois ans plus tard.

Publié ou mis à jour le : 2019-09-23 18:36:51

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net