Westminster - L'abbaye de tous les rois - Herodote.net

Westminster

L'abbaye de tous les rois

Depuis l'avènement des Windsor et plus encore depuis l'arrivée de la télévision, l'église collégiale Saint-Pierre, communément appelée « abbaye de Westminster », abrite toutes les grandes cérémonies qui rythment la vie de la monarchie anglaise.

Un lieu très tôt associé à la monarchie anglaise

L’église actuelle se trouve à l'ouest de Londres, sur l’emplacement probable d’un temple romain. Dès le VIe siècle, une abbaye y est construite sous le nom de Wesminster (le « monastère de l’ouest »).

Au XIe siècle, le roi Édouard le Confesseur la choisit pour y reposer. Puis, son successeur Guillaume le Conquérant s'y fait couronner. Désormais, les rois et reines d'Angleterre se feront systématiquement sacrer et inhumer dans l'abbatiale puis la cathédrale qui la remplace à partir du XIIIe siècle. De style gothique, son architecture est influencée par les grandes cathédrales françaises. C'est elle qu'on peut admirer aujourd'hui.

Au XVIe siècle, l'église est d'abord délaissée lorsque Henri VIII rompt avec Rome. Puis, Elizabeth Ière l'érige en haut lieu de la confession anglicane, son cœur névralgique. Elle deviendra ainsi plus tard un lieu de pèlerinage.

En plus d'avoir un rôle de nécropole royale et de centre religieux, Westminster accueille dès le XVIIe siècle les gloires anglaises puis britanniques. Y reposent aussi bien des écrivains que des hommes politiques et des scientifiques qui ont marqué l'histoire de la nation.

Une adaptation réussie à la modernité

Westminster entre au XXe siècle dans une nouvelle dimension, grâce à la radio et surtout la télévision, qui permettent de partager et de faire vivre les cérémonies et les hommages à travers le pays, puis le monde. Le premier événement radiodiffusé à prendre place à Westminster est l’inhumation du soldat inconnu en 1920.

Ces moments hors du temps évoquent l'identité britannique et soudent les citoyens à leur monarchie. Dès 1937, le couronnement du roi George VI est filmé. Celui d’Elizabeth II en 1953 est retransmis en direct dans le monde entier. Ces mises en scène grandioses concernent également des événements tristes, comme les funérailles de la princesse Diana en 1997, filmées et diffusées en direct.

Publié ou mis à jour le : 2019-04-29 19:42:34

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net