Clara Zetkin (1857 - 1933)

Féministe et socialiste avant l'heure

Clara Zetkin (5 juillet 18578 ; 20 juin 1933)Intellectuelle allemande unie à un révolutionnaire russe, Clara Zetkin est l'une des principales figures féminines de la mouvance révolutionnaire, au tournant du XXe siècle.

Née Eissner au foyer d'un instituteur de Saxe, elle suit sa famille à Leipzig où elle effectue des études approfondies qui lui valent de devenir professeur en langues étrangères. Pendant ses études, elle se met en ménage avec un révolutionnaire russe en exil, Ossip Zetkin, dont elle aura deux enfants et dont elle prend le nom (le couple n'est pas marié).

Amie de Rosa Luxemburg, elle milite avec elle à l'extrême-gauche du parti socialiste allemand, le SAP (futur SPD). Mais elle s'implique aussi dans le mouvement féministe qui commence à peine à poindre en ce XIXe siècle très masculin. C'est ainsi qu'en 1892, elle fonde le journal socialiste féministe Gleichheit (« L'Égalité »). 

Clara Zetkin et Alexandra Kollentaï au congrès de l'Internationale socialiste de Copenhague en 1910En 1907, Clara Zetkin fonde à Stuttgart l'Internationale socialiste des femmes dont elle devient la présidente. Au congrès suivant, à Copenhague, en 1910, elle propose au nom de l'Internationale d'organiser chaque année une Journée internationale des femmes. Celle-ci se tiendra tous les 8 mars et c'est à la faveur de cette journée qu'a éclaté à Petrograd, en 1917, la Révolution de Février, à l'origine de la chute du tsarisme.

Quand éclate la Grande Guerre, en 1914, Clara Zetkin milite en vain contre un conflit « fratricide ». Elle organise à Berne (Suisse), du 16 au 28 mars 1915, une conférence internationale des femmes contre la guerre, avec environ 70 femmes de presque tous les pays belligérants.

Elle fonde aussi avec Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht le groupe révolutionnaire allemand Spartakus, d'où sera issu le 30 décembre 1918 le Parti communiste allemand (KPD).

Clara Zetkin et Rosa Luxemburg au congrès du SPD en 1910Proche de Lénine et de sa femme Nadejda Kroupskaïa, Clara Zetkin se range sous la bannière de la IIIe Internationale communiste, le Komintern. Sous la République de Weimar, les Allemandes ayant obtenu le droit de voter et de se faire élire, Clara Zetkin devient députée communiste au Reichstag.

C'est à ce double titre qu'elle intervient au Congrès de Tours pour convaincre les socialistes français de se ranger derrière Lénine. Son arrivée clandestine, en cachette de la police française, le soir du 28 décembre 1920, fait sensation sur les congressistes et va contribuer à faire basculer, le lendemain, la majorité d'entre eux du côté de Lénine et du Komintern.

Par la suite, Clara Zetkin va partager son temps entre Berlin et Moscou. En décembre 1932, présidant le Reichstag en qualité de doyenne, elle appelle les députés à résister au nazisme mais son appel sera vain, comme on s'en doute. À l'arrivée de Hitler au pouvoir, elle va devoir fuir à Moscou pour y mourir.

Fabienne Manière
Publié ou mis à jour le : 2021-03-01 16:12:44

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net