Notre époque

John Kenneth Galbraith
( 15 octobre 1908 - 29 avril 2006)

Économiste majeur des années 1950-1960, le professeur John Kenneth Galbraith conseille les présidents américains du parti démocrate, Franklin Roosevelt, John Kennedy et également Lyndon Johnson. Observateur attentif de l'Amérique prospère de l'après-guerre, il développe l'idée que, dans les grandes entreprises, le pouvoir est passé aux mains de la « technostructure » constituée par l'encadrement (gestionnaires et ingénieurs). Cette conception de l'entreprise va être affectée par l'avènement du néolibéralisme (dico) qui replacera au centre l'actionnariat et les financiers. Mais Galbraith va aussi contester les fondements de l'économie classique selon lesquels les entrepreneurs s'appliquent à répondre aux besoins des consommateurs. Il va développer la « théorie de la filière inversée » selon laquelle les entrepreneurs visent au contraire à créer en permanence de nouveaux besoins par la publicité et de façon plus subtile par l'environnement politique et culturel, de façon à générer de la demande et donc du profit. Cette thèse qu'il développe dans Le Nouvel État industriel (1967) rejoint un courant de pensée philosophique qui, à la même époque, dénonce la  « société de consommation » (Herbert Marcuse, Ivan Ilich). Elle conserve plus que jamais sa pertinence en ce XXIe siècle, un demi-siècle plus tard même si l'on parle plutôt de consumérisme que de société de consommation. Galbraith, qui ne manquait pas d'humour, reste aussi connu pour cette vérité profonde : « La seule fonction de la prévision économique est de rendre l'astrologie respectable ! »

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net