Imaginaire médiéval - XIXe siècle : le Moyen Âge, c’est romantique - Herodote.net

Imaginaire médiéval

XIXe siècle : le Moyen Âge, c’est romantique

Le 19 mai 2019, plus de 19 millions de personnes à travers le monde ont regardé le dernier épisode de l’ultime saison de la série à succès Game of Thrones. Et si la saga a autant séduit, en livre ou à l’écran, elle le doit beaucoup à son univers médiéval. Entre dragons, sorcières et chevaliers, c’est même à des personnages qui ont existé, de l’héritier du trône de France Philippe à Guillaume le Conquérant en passant par Jeanne d’Arc, que la série fait écho.

Le 19 juin 2019, un biopic du père de la fantasy médiévale, J.R.R. Tolkien, sort au cinéma. Une preuve irréfutable que le Moyen Âge passionne auteurs et cinéastes tout autant que leur public. Retour sur ce phénomène vieux de deux siècles.

Charlotte Chaulin

Edinburgh Castle: March of the Highlanders (Château d'Édimbourg: Marche des Highlanders), Joseph Mallord William Turner, 1834, Tate Britain. Illustration pour le roman Waverley de Walter Scott.

 Et Walter Scott est arrivé…

Comme la plupart des genres romanesques, le roman historique voit le jour au XIXe siècle. Son créateur est un écrivain écossais, Walter Scott (1771-1832), qui révolutionne la littérature avec la publication de Waverley en 1814.

Premier roman historique, son récit se déroule en Angleterre et en Écosse durant la seconde rébellion jacobite de 1745. En 1817, Scott publie Rob-Roy, qui se situe cette fois dans une Écosse en crise, qui précède la rébellion jacobite de 1715.

Frontispice du roman Ivanhoe, édition de 1830.Mais c’est en 1819 que Scott quitte le XVIIIe siècle pour s’intéresser au Moyen Âge. Ce changement d’orientation s’explique pour au moins deux raisons. La première est la crainte qui ronge l’auteur de n’être associé qu’à un genre littéraire particulier, crainte qu’il exprime clairement dans l’introduction de l’édition de 1837 de son roman Ivanhoé (1819) : « Rien n’est plus nuisible à la réputation d’un homme qui cultive les arts libéraux que de laisser attacher son nom à un genre particulier de composition ou de style, et d’entretenir la croyance, s’il peut prouver le contraire, que, hors de ces limites, il ne saurait obtenir de succès. En général, le public est assez porté à croire que celui qui excelle dans un mode spécial de composition, est par cela même incapable de réussir dans un autre. »

Rebecca enlevée par le templier, 1858, Eugène Delacroix, Paris, musée du Louvre. Le peintre fut inspiré par une péripétie du roman.La seconde raison du changement de contexte est simple : l’Europe du Moyen Âge, période qui s’étale sur près de dix siècles, regorge d’histoires épiques. Pourquoi les ignorer ? Toujours dans son introduction, Scott développe son choix de sujet : « Il a choisi le règne de Richard Ier comme époque des événements qu’il raconte, non seulement parce que ce règne abonde en caractères et en personnages propres à exciter l’intérêt général, mais encore parce qu’il présente un contraste frappant entre les Saxons qui cultivaient le sol, et les Normands qui régnaient encore en conquérants, répugnant à se mêler avec les vaincus ou à se reconnaître de la même famille. » 

Il est une autre raison, proprement conjoncturelle : le roman médiéval et le goût du public pour le Moyen Âge s’épanouissent dans une Europe en pleine restauration monarchique.

Dans les trois siècles précédents et jusqu’à la chute de Napoléon Ier, en 1815, la littérature et les arts puisaient leurs références dans l’Antiquité gréco-romaine ou biblique, voire pharaonique.  Désormais, artistes et écrivains se prennent de passion pour les dix siècles médiévaux, jusque-là méprisés. Ils voient dans cette époque encore brumeuse et méconnue une illustration de l’âme romantique, avec ses tempêtes et ses passions (Sturm und Drang), aux antipodes de la raison gréco-romaine et de la sagesse antique.


Publié ou mis à jour le : 2019-06-14 10:51:47

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux