Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> Ça s'est passé un...
Ce jour-là...

Choisissez votre date

Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

ça s'est passé un...

22 août

Événements
22 août 634 : Mort du premier calife

Le 22 août 634 s'éteint à Médine Abu Bakr, le premier calife de l'islam, remplaçant du prophète Mahomet.

22 août 1350 : Avènement de Jean II le Bon

Le 22 août 1350, Jean II le Bon (31 ans), fils de Philippe VI de Valois et Jeanne de Bourgogne, succède à son père sur le trône de France. Il est ainsi surnommé en raison de sa réputation de bravoure (bon est à prendre au sens de brave ou fougueux). Rien à voir avec de quelconques qualités humaines car le deuxième roi de la branche des Valois est aussi mauvais homme que piètre politique. Il va entraîner le royaume dans les pires déconvenues de son histoire...

22 août 1485 : Bataille de Bosworth

Le 22 août 1485, le roi d'Angleterre Richard III trouve la mort à la bataille de Bosworth. Son vainqueur devient roi d'Angleterre sous le nom d'Henry VII Tudor, mettant fin à la « guerre des Deux-Roses » qui avait endeuillé le pays et saigné la noblesse pendant 30 ans.

La guerre avait été causée par la folie du roi Henri VI de Lancastre et la rébellion du duc Richard d'York contre la reine Marguerite d'Anjou. Richard mort, son fils avait pris le relais. Avec l'aide du comte de Warwick, le « Faiseur de Rois », il avait ceint la couronne sous le nom d'Édouard IV. Au terme de plusieurs rebondissements, il l'avait enfin emporté mais quelques mois après sa disparition, ses deux fils, les « enfants d'Édouard », avaient été assassinés par Richard d'York et l'usurpateur s'était fait couronné à son tour sous le nom de Richard III. Il n'allait pas longtemps profité de son crime...

suite de l'article
22 août 1717 : Le prince Eugène triomphe à Belgrade

Le 22 août 1717, à la tête des troupes autrichiennes, le prince Eugène entre triomphalement à Belgrade, d'où il a chassé les Turcs.

Le traité de Passarowitz conclu avec les Turcs l'année suivante, le 21 juillet 1718, confirme à l'Autriche la possession du banat de Temesvar (Timisoara), la Valachie ainsi que la Serbie du nord avec Belgrade. Avec ce nouveau succès face aux Turcs ottomans, le prince Eugène se range parmi les plus grands chefs de guerre de l'Histoire....

suite de l'article
22 août 1791 : Les esclaves de Saint-Domingue s'insurgent

Le 22 août 1791, la colonie de Saint-Domingue (Haïti) est secouée par une insurrection des « Nègres marrons » (ainsi appelait-on les esclaves qui avaient fui les plantations et s'étaient réfugiés dans les forêts).

Prenant au mot les députés français qui avaient proclamé à Paris, peu avant, la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, ils revendiquent l'abolition de l'esclavage et l'égalité des droits...

suite de l'article
22 août 1798 : Fondation de l'Institut d'Égypte

Le 22 août 1798, le général Bonaparte fonde au Caire l'Institut d'Égypte, sur le modèle de l'Institut de France. Les savants et les artistes, peintres et graveurs qui accompagnent son expédition militaire en deviennent les membres actifs, de même que le général lui-même.

Sous la direction de Vivant Denon, ils se mettent au travail pour sortir l'antique civilisation pharaonique de son mystère. Bonaparte aura à coeur de monter en épingle leurs travaux et leurs compte-rendus pour mieux faire oublier à l'opinion métropolitaine le fiasco militaire de son expédition. Ainsi se développe l'égyptologie, qui trouvera en Jean-François Champollion un martyr.

22 août 1812 : Pétra sort de l'oubli

Le 22 août 1812 un jeune Suisse de 28 ans retient son souffle. À l'issue d'une longue marche au sud de la mer Morte, il vient d'apercevoir une immense façade sculptée dans le grès rose.

Johann Ludwig Burckhardt a découvert Pétra, l'antique capitale des Nabatéens...

suite de l'article
22 août 1864 : Convention de Genève sur la Croix-Rouge

Le 22 août 1864, douze États signent la Convention de Genève et mettent en place la Croix-Rouge à l'initiative d'un homme d'affaires et philanthrope genevois, Henri Dunant.

22 août 1910 : La Corée devient colonie japonaise

Le Japon des Lumières officialise le 22 août 1910 l'annexion de la Corée, le « Pays du Matin calme » (Cho-Sen ou Chôsen). La péninsule coréenne restera colonie de l'empire nippon jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, en 1945. Malgré leur parenté linguistique et ethnique avec les Japonais, ses habitants conservent un souvenir amer de cette période...

Le royaume médiéval de Corée était devenu un État vassal de la Chine au XVIIe siècle. Au siècle suivant, une bonne partie de sa population est convertie au christianisme par une poignée de prédicateurs coréens et chinois. Ces derniers ont été formés par des jésuites à la cour des empereurs mandchous, à Pékin, et sont entrés en fraude en Corée !

À la signature du traité de Shimonoseki avec le Japon, la Chine reconnaît la pleine indépendance de la Corée mais celle-ci tombe du coup sous la coupe des Russes et des Japonais. Après la guerre russo-japonaise, les Russes sont évincés de Corée et laissent les coudées franches aux Japonais...

22 août 1914 : Massacres à Morhange, Charleroi et Rossignol

Le 22 août 1914 est la journée la plus meurtrière de la « bataille des frontières » par laquelle débute la Première Guerre mondiale. C'est aussi la journée la plus meurtrière de la Grande Guerre et de toute l'Histoire militaire de la France...

suite de l'article
22 août 1962 : Attentat du Petit-Clamart

Le 22 août 1962 survient l'attentat du Petit-Clamart, contre le général de Gaulle...

Le président met à profit l'émotion qui secoue le pays pour proposer l'élection du président de la République au suffrage universel direct et non plus indirect. C'est la dernière touche au régime présidentiel qu'il a toujours souhaité pour le pays. On s'apercevra plus tard de l'ambivalence institutionnelle de ce régime, dont le caractère parlementaire se révèle en période de cohabitation...

22 août 1975 : La Corse ensanglantée

Le 22 août 1975, pour la première fois depuis 150 ans, en Corse, on tire sur les forces de l'ordre. Deux gendarmes sont tués. Le drame survient après que des militants de l'ARC (Action de la Renaissance de la Corse), un groupuscule dirigé par le médecin Edmond Simeoni, aient occupé une cave viticole de la plaine d'Aléria...

suite de l'article
C'est sa fête : Fabrice

Voilà un saint unique en son genre, sur lequel on ne sait rien. Pas la moindre légende à son sujet. Juste une indication qui remonte au XVIe siècle : « A Tolède, fête de saint Fabrice ».

Naissance
Jean-François de Galaup de Lapérouse
22 août 1741 à Le Guo, Albi - 1788 à Vanikoro (Océan Pacifique)

Désireux de lancer une grande mission d'exploration dans l'océan Pacifique, le gouvernement de Louis XVI fait appel pour la commander à Jean-François de Galaup, comte de Lapérouse.

Issu de la petite noblesse terrienne, il a reçu de son père, Victor-Joseph de Galaup, consul d'Albi, une ferme du nom de La Peyrouse (La pierreuse en langue d'oc), à Puygonton (ou Puygouzon), près d'Albi, pour pouvoir tenir son rang lors de son entrée chez les gardes de la Marine, à Brest. Lapérouse lui-même s'est marié tard, deux ans avant son grand voyage, et n'a pas eu d'enfants...

Voir : Voyage sans retour pour Lapérouse
Décès
Philippe VI
1293 - 22 août 1350 à Nogent-le-Roi

Suite à la mort sans héritier direct du dernier des Capétiens directs, l'un de ses cousins, le comte de Valois, est choisi par les grands seigneurs du royaume pour porter la couronne sous le nom de Philippe VI. Ainsi débute la branche cadette des Valois.

Le nouveau roi part sans attendre en campagne contre les bourgeois flamands, en rébellion contre leur seigneur. Sa victoire au Mont Cassel amène le roi d'Angleterre à interdire les exportations de laine anglaise le 12 août 1336. Les Flamands, menacés de ruine, prennent le parti de l'Anglais et l'encouragent à revendiquer pour lui-même la couronne de France. Ainsi débute la guerre de Cent Ans en 1337. La flotte française est détruite à L'Écluse, mettant à bas toute perspective d'invasion de l'Angleterre.

La guerre reprend à la faveur d'une crise de succession en Bretagne. Le roi Édouard III débarque en Normandie et, contre toute attente, écrase l'armée féodale de Philippe VI à Crécy-en-Ponthieu le 26 août 1346. Il s'empare peu après du port de Calais, qui restera anglais pendant deux siècles ! Mais la Grande Peste met un terme provisoire aux hostilités.

Le règne de Philippe VI s'achève donc dans la morosité. Parmi les apports les plus notables du souverain figurent l'achat du Dauphiné de Viennois à Humbert II en 1343 et celui de la seigneurie de Montpellier au roi Jaime III de Majorque en 1349.

Richard III
2 octobre 1452 à Fotheringhay Castle (Angleterre) - 22 août 1485 à Bosworth (Angleterre)

Biographie  Richard III

Richard III ne régna que deux ans sur l'Angleterre, à la fin du Moyen Âge mais laissa la réputation d'un tyran sans égal.

À 32 ans, en 1485, il est tué à Bosworth, à l'issue d'une bataille contre des barons rebelles, après s'être battu avec fougue et courage.

En dépit de cela, sa dépouille nue est lacérée de mille façons, ficelée sur un cheval et traînée jusqu'à Leicester où elle est inhumée dans la chapelle des Frères mineurs...

Voir : Une réputation de tyran héritée du théâtre
Guillaume Budé
26 janvier 1467 à Paris - 22 août 1540 à Paris

Biographie Guillaume Budé

Guillaume Budé, plus grand humaniste français, est écrivain mais aussi bibliothécaire et imprimeur. Il s'enorgueillit d'avoir « rouvert les sépulcres de l'Antiquité ». C'est la définition même de l'humanisme.

En 1522, le roi François 1er le nomme à la tête de sa bibliothèque de Fontainebleau, à l'origine de la Bibliothèque nationale. À l'initiative de Guillaume Budé, le roi instaure en 1536 le dépôt légal qui fait obligation aux imprimeurs de déposer un exemplaire de chaque livre à la Bibliothèque royale ; un habile moyen d'enrichir celle-ci.

Guillaume Budé suggère aussi à François 1er la fondation d'un Collège des Trois-Langues (latin, grec, hébreu) ou Collège des lecteurs royaux, dans lequel des érudits viendraient enseigner gratuitement à tous les publics. François 1er le fonde en 1530 sous le nom de Collège royal. C'est aujourd'hui le Collège de France. Cette institution revêt une grande importance car elle enlève à l'Église le monopole de l'enseignement supérieur qu'elle détenait depuis la naissance de l'Université, trois siècles plus tôt.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

À qui doit-on la découverte du bacille de la peste ?

Réponse
Publicité