ça s'est passé un... - 3 août - Herodote.net

ça s'est passé un...

3 août

Événements

3 août 1108 : Sacre de Louis VI le Gros

Le 3 août 1108, quatre jours après la mort de Philippe 1er, son fils et successeur est sacré à Orléans par l'archevêque de Sens. Il est le premier des Capétiens à se prénommer Louis mais il se fait appeler Louis VI pour signifier que sa dynastie s'inscrit dans la continuité des Carolingiens antérieurs (les descendants de Charlemagne parmi lesquels cinq Louis). Il sera surnommé Louis VI Le Gros...



3 août 1347 : Capitulation de Calais

Le 3 août 1347, après un siège de onze mois, la ville de Calais capitule devant les troupes anglaises.

Le roi Édouard III Plantagenêt, dont la patience a été épuisée par le siège, s'apprête à passer la population au fil de l'épée. Puis il se ravise et prétend n'exécuter que six otages. Ces « bourgeois de Calais » (Eustache de Saint-Pierre, Jean d'Aire, Pierre et Jacques de Wissant, Jean de Fiennes et Andrieu d'Ardes) seront finalement épargnés suite à l'intervention de la reine Philippa de Hainaut...

Suite de l'article

3 août 1492 : Christophe Colomb largue les amarres

Le 3 août 1492, Christophe Colomb quitte Palos de Moguer, le port de Séville, dans l'espoir de rejoindre la Chine et l'Asie des   épices...



3 août 1529 : Traité de Cambrai et « paix des Dames »

Le 3 août 1529 est signée à Cambrai la « paix des Dames », ainsi surnommée parce qu'elle a été négociée par Louise de Savoie, mère du roi de France François 1er, et Marguerite d'Autriche, tante de l'empereur Charles Quint, qui administre les Pays-Bas en son nom.

Trois ans plus tôt, le 22 mai 1526, après sa défaite de Pavie, François 1er avait formé avec la République de Venise et le Saint-Siège la Ligue de Cognac. Cette nouvelle guerre d'Italie avait abouti à de nouveaux échecs et s'était signalée par le sac de Rome.

Menacé par une offensive à revers du sultan ottoman Soliman le Magnifique, l'empereur choisit de négocier. Il rend au roi de France ses fils gardés en otage depuis le traité de Madrid.



3 août 1914 : Berlin déclare la guerre à la France

Le 3 août 1914, l'Allemagne de Guillaume II, déjà en guerre depuis deux jours avec la Russie, déclare la guerre à la France et à la Serbie. Elle envahit dès le lendemain la Belgique en vertu du plan Schlieffen. La Grande-Bretagne, à son tour, déclare le lendemain la guerre à l'Allemagne au motif que celle-ci a violé la neutralité de la Belgique. C'est le début de la Grande Guerre.

Défaits dans la « bataille des frontières », les Français commandés par Joseph Gallieni lancent la contre-offensive de la Marne, à l'initiative de Joseph Gallieni, gouverneur militaire de Paris. Il s'ensuit la « course à la mer ». Le front se stabilise dans la boue et les tranchées...

Suite de l'article

3 août 1941 : Mgr von Galen dénonce le massacre des innocents

Le 3 août 1941, Monseigneur von Galen, évêque de Munster, dénonce en chaire le meurtre organisé des handicapés par les nazis au nom de l'eugénisme (nom de code de l'opération : « Aktion T4 »). C'est la première fois qu'une personnalité allemande s'en prend publiquement à la politique de Hitler. Le fait est d'autant plus remarquable qu'il survient quelques semaines après l'entrée en guerre de l'Allemagne contre l'URSS.

Suite de l'article

C'est sa fête : Lydie

Habitant la Macédoine, elle est la première chrétienne d'Europe. C'est à Paul que revient le mérite de l'avoir convertie. Elle est la patronne des teinturiers.

Naissance

Habib Bourguiba

3 août 1903 à Monastir (Tunisie) - 6 avril 2000 à Monastir (Tunisie)

Biographie Habib Bourguiba

Habib Bourguiba, le «Combattant suprême», chef du parti Néo-Destour, arrache à la France l'indépendance de la Tunisie en 1956 et en devient président de la République après l'éviction du bey.

Là-dessus, il soutient activement le FNL algérien en lutte pour l'indépendance de l'Algérie voisine. Une fois celle-ci acquise, il chasse les Français de la base navale de Bizerte après de brefs combats (20-22 juillet 1962).

Fort de son prestige, Bourguiba engage ensuite la Tunisie dans une modernisation au pas de charge. Il interdit la polygamie, instaure l'égalité des droits entre les hommes et les femmes, introduit un code civil en remplacement du droit coranique, conteste publiquement le jeûne du Ramadan... En diplomatie, il s'en tient à une collaboration prudente avec le camp occidental. En économie par contre, il cède aux sirènes socialistes et engage quelques réformes aux résultats peu convaincants.

Devenu impotent, il est destitué par son premier ministre Ali Ben Ali le 7 novembre 1987.

Décès

Alexandre Soljénitsyne

11 décembre 1918 à Kislovodsk (Russie) - 3 août 2008 à Moscou (Russie)

Biographie Alexandre Soljénitsyne

Écrivain russe, lauréat du prix Nobel de littérature en 1970, Alexandre Soljénitsyne publie en France, en décembre 1973, L’Archipel du Goulag. Basé sur les témoignages de 227 rescapés des camps russes, son ouvrage dissèque la mécanique intrinsèque de la répression soviétique.

Le 12 février 1974, l'écrivain est arrêté. Accusé de trahison, il est expulsé d'URSS. Une première depuis Trotski ! Traduit en français quelques mois plus tard, L’Archipel du Goulag lance le « tournant anti totalitaire » et fait entrer le mot « goulag » dans le langage courant.

Réfugié en Suisse puis aux États-Unis, Soljenitsyne est alors le plus célèbre « dissident soviétique ». Mais sa critique de la société occidentale et sa foi orthodoxe lui valent peu à peu d'être étiquetté « réactionnaire ». Après le démantèlement de l'URSS, il fait son retour en Russie en 1994.

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux