ça s'est passé un...

29 juin

Événements

29 juin 922 : Robert Ier sacré à Reims roi de Francie occidentale

Robert Ier, roi de Francie occidentale (922-923), d'après une miniature du XIVe siècle (bibliothèque municipale de Besançon)Le 29 juin 922, à Reims, le comte de Paris Robert Ier est sacré (dico) roi de Francie occidentale par l'archevêque de Sens, Gautier. 35 ans plus tôt, l'archevêque avait de la même façon sacré son frère aîné, Eudes. L'un et l'autre ont été portés sur le trône par les barons du royaume en remplacement de l'héritier légitime de Charlemagne, jugé beaucoup trop faible pour faire front aux attaques vikings. Mais après la mort d'Eudes comme après celle de Robert, l'héritier carolingien finit par retrouver son trône... Il faudra attendre 65 ans pour qu'enfin les Carolingiens soient éliminés au profit du petit-fils de Robert, le comte de Paris Hugues Capet, et de sa descendance. Ainsi l'empire carolingien a-t-il accouché de la France (et de plusieurs autres États modernes)...

29 juin 1776 : Fondation de San Francisco

Le 29 juin 1776, des Pères franciscains célèbrent la messe au fond d'une magnifique baie de la côte californienne. C'est l'acte de naissance de la ville de San Francisco...

Suite de l'article

29 juin 1880 : Tahiti devient colonie française

Tahiti (1000 km2 et près de& 200 000 habitants en 2014) est la plus grande et la plus célèbre des îles Sous-le-Vent, dans l'archipel de la Société. Le 29 juin 1880, le dernier de ses rois cède ses droits à la République française, laquelle crée avec les autres îles et archipels de la Polynésie une nouvelle colonie...

Suite de l'article

29 juin 1917 : Les bolchéviques en conflit avec Kerenski

Le 29 juin 1917, le gouvernement russe, dirigé par le socialiste Alexandre Kerenski, entre en conflit avec les bolcheviques. Une manifestation violente téléguidée par Lénine sert de prétexte à des mesures de répression contre les extrémistes. Lénine abandonne ses partisans et s'enfuit sous un déguisement en Finlande. Quatre mois plus tard, en Octobre, il réussit enfin à éliminer le gouvernement républicain et démocratique issu de la révolution de Février.

29 juin 1948 : Le yougoslave Tito excommunié par le Kominform

Le 29 juin 1948, au terme d'une longue période de tension, le maréchal Josip Broz Tito (56 ans), chef charismatique de la République populaire fédérale de Yougoslavie, est exclu du Kominform, le mouvement communiste international, à l'instigation de Staline, qui voit en lui un rival encombrant. La Yougoslavie va dès lors faire bande à part et Tito s'ériger en promoteur du mouvement des non-alignés (ni l'Est pro-soviétique, ni l'Ouest pro-américain).

29 juin 1956 : Marylin Monroe épouse le dramaturge Arthur Miller

Le 29 juin 1956, Marylin Monroe épouse Arthur Miller, célèbre dramaturge américain. L'actrice en est à alors déjà à son troisième mariage et espère ainsi commencer une nouvelle étape de sa vie. Fatiguée d'être considérée uniquement comme une belle fille écervelée, elle souhaite alors s'engager plus intensément dans sa carrière d'actrice et être reconnue pour ses talents artistiques. Elle prend alors des cours à l'Actor's Studio afin de se perfectionner et obtenir des rôles plus en adéquation avec ses nouvelles ambitions de comédienne.

Alors que sa carrière va s'étoffer dans les années suivantes par des rôles marquants dans des films comme Certains l'aiment chaud ou Les désaxés, ce mariage sera un échec et se soldera par un divorce en 1961. Cette séparation va être un coup fatal pour Marylin, déjà fragilisée psychologiquement par une vie personnelle difficile. Dépressive, elle se suicide l'année suivante, le 5 août 1962, à un âge où sa beauté restera éternelle consacrant ainsi sa légende.

Suite de l'article

29 juin 1966 : Premiers raids américains sur Hanoï

Le 29 juin 1966, le président américain Lyndon Baines Johnson déclenche les premiers raids aériens sur les villes de Haiphong et Hanoï, au Nord-Vietnam. Il s'agit d'une nouvelle « escalade » dans la guerre non déclarée qui oppose les États-Unis et leur allié sud-vietnamien au Nord-Vietnam...

Suite de l'article

29 juin 1992 : Assassinat de Mohamed Boudiaf (vidéo)

Lors d'un important discours à Annaba (Bône), le 29 juin 1992, l'éphémère président de la République algérienne Mohamed Boudiaf est assassiné par un sous-lieutenant supposé islamiste...

Suite de l'article

C'est leur fête : Pierre et Paul

L'Église unit dans une même fête les deux principaux fondateurs du christianisme.

Pierre est le disciple du premier jour. C'est un simple pêcheur de Galilée dont le vrai nom est Simon. Il adoptera le surnom de Pierre (d'après le substantif « pierre », qui se dit Kepha en araméen, Cephas en grec et Petrus en latin), après que le Christ lui aura dit un jour les mots célèbres : « Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon Église ». Pierre deviendra naturellement le chef de la première communauté chrétienne, le premier pape en quelque sorte (du mot grec pappas qui signifie père). Victime de la persécution de Néron, il aurait été inhumé sous l'emplacement actuel de la basilique Saint-Pierre de Rome.

Paul est un Juif de la diaspora, un citoyen romain tardivement converti qui n'aura de cesse de répandre le message du Christ parmi les « Gentils », les non-juifs.

Naissance

Pierre Paul Rubens

29 juin 1577 à Siegen (Allemagne) - 30 mai 1640 à Anvers (Belgique)

Biographie Pierre Paul Rubens

Pierre Paul Rubens découvre en Italie les pionniers du baroque : Le Caravage, Carrache,... avant de s'établir à Anvers, la ville de ses parents.

Fervent catholique et homme généreux (fait assez rare parmi les grands peintres !), il exprime à travers ses oeuvres un hymne à la vie et au Créateur, dans l'esprit baroque. Il croule sous les commandes de toute l'Europe et, dans son atelier, forme avec bienveillance de nombreux élèves, dont Anton Van Dick et Jacob Jordaens. Il mène des missions diplomatiques qui lui valent d'être anobli par le roi d'Angleterre Charles 1er. Il compose aussi pour la reine de France Marie de Médicis une série de tableaux à sa gloire, aujourd'hui au Louvre. Après la disgrâce de la reine, il lui restera malgré tout fidèle...

À sa mort, à 67 ans, Rubens laisse une oeuvre abondante et diverse qui fait de lui le plus grand peintre de l'art baroque et lui vaut le surnom de «Prince de la Peinture».

Décès

Lucien Bonaparte (Luciano)

21 mars 1775 à Ajaccio - 29 juin 1840 à Viterbe (Italie)

Deuxième des quatre frères de Napoléon Ier, Lucien est aussi le plus doué de tous. Comme Napoléon, il étudie au collège d'Autun puis à l'École militaire de Brienne. Il entre en 1797 au Conseil des Cinq-Cents et devient le président de l'assemblée. À cette tribune, il jouera un rôle capital lors du coup d'État du Dix-Huit Brumaire. Bonaparte, devenu Premier Consul, en fera son ministre de l'Intérieur puis le nommera ambassadeur à Madrid pour négocier le ralliement du roi Charles IV à la France.

Mais ses relations avec Napoléon allaient très vite se gâter du fait de son mariage avec une roturière, veuve d'un agent de change, et de son hostilité à la dictature. En 1804, refusant la couronne d'Italie, il se réfugia auprès du pape Pie VII puis à Canino, près de Viterbe, érigé en principauté par le pape. Pour échapper à l'arrivée de Napoléon en 1810, il s'embarque pour les États-Unis mais est capturé par les Anglais. Libéré en 1814, il revient auprès de Napoléon. Il tente en vain de le convaincre d'assumer la dictature ! Après la chute de l'Empire, il se retire en Italie.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net