Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> 29 juin 1966

Vous avez accès à
deux dossiers complets
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

29 juin 1966

Premiers raids américains sur Hanoï


Le 29 juin 1966, le président américain Lyndon Baines Johnson déclenche les premiers raids aériens sur les villes de Haiphong et Hanoï, au Nord-Vietnam. Il s'agit d'une nouvelle « escalade » dans la guerre non déclarée qui oppose les États-Unis et leur allié sud-vietnamien au Nord-Vietnam.

André Larané

L'incident du golfe du Tonkin, 2 août 1964 (peinture de E.J. Fitzgerald)

Prétexte bienvenu

Entre le 2 août et le 4 août 1964, deux destroyers américains, le Maddox et le Turner Joy, qui se sont aventurés dans les eaux territoriales du Nord-Vietnam, essuient des tirs de la part des Nord-Vietnamiens. C'est du moins ce qu'affirment les services secrets de Washington (les équipages des navires concernés nieront plus tard la réalité de cette agression).

Défense civile à Hanoi pendant les bombardementsCet incident du golfe du Tonkin vient à point pour le successeur de Kennedy, Lyndon Baines Johnson, qui est entré en campagne électorale face au républicain Barrry Goldwater, lequel agite à tout va la menace de subversion communiste.

Prenant prétexte de l'« agression », le président lance dès le 4 août les premiers raids américains sur les positions communistes au Sud-Vietnam et, le 7 août, il obtient du Congrès les pleins pouvoirs militaires pour un engagement contre le Nord-Vietnam. Cette détermination lui vaut une réélection triomphale le 4 novembre suivant.

Américains et Vietnamiens commencent à bombarder le Nord-Vietnam le 7 février 1965. Ils espèrent par ces bombardements priver les maquisards communistes du Sud-Vietnam et les troupes d'invasion nord-vietnamiennes de leurs approvisionnements en armes et en carburant. Mais ils n'arrivent jamais à couper la fameuse « piste Ho chi-Minh » et les navettes maritimes par lesquelles transitent, du nord au sud, hommes et matériels.

L'escalade atteint son maximum avec le bombardement des villes du Nord-Vietnam, à partir du 29 juin 1966. Elle se double d'une intervention massive de troupes au sol. Tout cela pour aboutir en 1975 à un humiliant retrait.

Publié ou mis à jour le : 2017-05-13 09:56:33

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Gugu (27-06-201609:44:56)

A une époque où certains alimentent une campagne stigmatisant la montée en puissance de la désinformation de la part de la Russie ("ils mettent des moyens considérables pour énoncer des demi-vérités et semer le doute"), il est bon de se souvenir des "arguments" US pour lancer ces bombardements massifs.
J'attends le moment où les USA seront mis devant un tribunal mondial pour "écocide" en raison de leur dissémination massive de défoliants sur le sud, avec toutes les conséquences sur la vé... Lire la suite

alain (08-08-201015:22:12)

bravo pour la clarté de votre article ;peut-etre faudrait il dire un mot de ce qu'il advint ensuite de ce beau pays ? (je me doute que ce serait hors sujet !!!)


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

À quand remonte le monstre du Loch Ness ?

Réponse
Publicité