ça s'est passé un... - 20 février - Herodote.net

ça s'est passé un...

20 février

Événements

20 février 1846 : La France impose à la Chine un traité de tolérance

Le 20 février 1846, la France de Louis-Philippe 1er impose à la Chine de l'empereur Daoguang un édit de tolérance en faveur du christianisme.

L'édit concédé par le vieil empereur Daoguang autorise la pratique de la religion dans les principaux ports et interdit toute forme de persécution. Il ordonne même la reconstruction des vieilles églises détruites lors des persécutions précédentes...

Suite de l'article

20 février 1944 : La bataille de l'eau lourde

Le dimanche 20 février 1944, sur le lac Tinn, dans le comté norvégien de Telemark, le ferry SF Hydro explose et sombre avec ses passagers et son chargement de dioxyde de deutérium («eau lourde») en provenance de l'usine Vemork Nors Hydro.

Ce fait divers passe inaperçu dans un monde rempli des derniers rugissements de la Seconde Guerre mondiale. Ce n'en est pas moins le dernier épisode d'un long conflit entre services secrets alliés et militaires allemands, la «bataille de l'eau lourde».

Suite de l'article

20 février 1962 : John Glenn fait le tour de la Terre

Le 20 février 1962, John Glenn est le premier cosmonaute américain à faire le tour de la Terre. Il accomplit son vol en 4h56 à bord de la capsule Mercury. C'est un pas significatif des Américains dans la course à l'espace inaugurée par les Soviétiques.



C'est sa fête : Aimée

Jeune fille mondaine de la ville d'Assise, au XIIIe siècle, la sainte du jour se fait religieuse en allant visiter au couvent sa tante Claire, disciple de François d'Assise.

Naissances

Louis-Alexandre Berthier

20 février 1753 à Versailles - 1er juin 1815 à Bamberg (Allemagne)

Biographie Louis-Alexandre Berthier

Louis-Alexandre Berthier, prince de Neuchâtel et prince de Wagram, n'est pas le plus célèbre des maréchaux d'Empire. Homme de l'ombre, sans le panache d'un Lannes ou d'un Murat, cet officier d'état-major fut pourtant de presque toutes les batailles napoléoniennes où ses talents d'organisateur furent décisifs et contribuèrent aux succès des armées de Napoléon...

Georges Bernanos

20 février 1888 à Paris - 5 juillet 1948 à Neuilly-sur-Seine

Catholique fervent, l'écrivain Georges Bernanos rompit avec le nationalisme étriqué de l'Action française après qu'il eut connu les horreurs de la guerre d'Espagne (Les grands cimetières sous la lune).

L'écrivain ne cachait pas son antisémitisme et s'affirmait comme disciple de Drumont... Il dénonça néanmoins avec force les compromissions du régime pétainiste et ses criminelles complicités avec l'Allemagne. Le 1er juin 1943, suite à la déportation de Paul Reynaud, Édouard Daladier et Georges Mandel, le journal clandestin Libération publia son billet d'indignation :
« J'ai toujours tenu Reynaud ou Daladier pour deux pauvres types, mais vous les avez sacrifiés à l'ennemi, cela suffit, la France les couvre maintenant de son manteau. Vous êtes tellement bêtes, que vous avez rendu ces politiciens sacrés à tout homme de cœur, oui, la majesté de la France les couvre, vous paierez cher le mal que vous leur avez fait. Quant à Mandel, vous vous dites peut-être, que n'ayant jamais montré beaucoup de goût pour les Juifs, je ne parlerai pas de celui-là ? Détrompez-vous. C'est lui que vous haïssez le plus, vous et vos maîtres. A ce titre, il m'est mille fois plus sacré que les autres. Si vos maîtres ne nous rendent pas Mandel vivant, vous aurez à payer ce sang juif d'une manière qui étonnera l'histoire - entendez-vous, chiens que vous êtes - chaque goutte de ce sang juif versé en haine de notre ancienne victoire nous est plus précieuse que la pourpre d'un manteau de cardinal fasciste - est-ce que vous comprenez ce que je veux dire ? Après avoir mis vos prestiges et vos agents sous la protection d'Hitler, est-ce que vous croyez encore les sauver grâce à la vertu de certains principes que vous vous vantez de défendre. Oh, votre cause est désormais trop désespérée pour que nous soyons tentés de vous haïr, nous aurions plutôt envie de vous plaindre. » (cité par l'historien Pierre Winock).

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux