ça s'est passé un... - 26 mai - Herodote.net

ça s'est passé un...

26 mai

Événements

26 mai 1445 : Charles VII crée les Compagnies d'ordonnance

Par une ordonnance en date du 26 mai 1445, à Louppy-le-Châtel (près de Bar-le-Duc), le roi Charles VII crée les Compagnies d'ordonnance.

Cette nouvelle formation militaire constitue la première armée permanente à la disposition du roi de France...

Suite de l'article

26 mai 1637 : Massacre des Indiens Péquots

Le 26 mai 1637, en Nouvelle-Angleterre, la colonie du Connecticut ordonne des représailles suite au massacre de quelques fermiers par les Indiens locaux.

Le capitaine John Mason réunit 90 hommes. Il attaque par surprise et incendie le camp principal des Indiens Péquots. Six cents hommes, femmes et enfants périssent en une heure. Les assaillants n'éprouvent aucune perte.

Cette opération, connue sous le nom de «Mystic Massacre», inaugure la longue litanie d'horreurs qui marque les guerres indiennes...



26 mai 1755 : Exécution de Mandrin

Le 26 mai 1755, le contrebandier Louis Mandrin (30 ans) est roué vif à Valence (Dauphiné).

Le condamné subit d'abord la torture des brodequins : ses jambes sont écrasées entre deux planches en vue de lui faire avouer le nom de ses complices. Puis il est conduit à l'échafaud, sur la place du Présidial. Le bourreau brise ses membres à coups de barre. Enfin, il expose le condamné face au ciel sur une roue de carrosse...

Suite de l'article

26 mai 1797 : Fin de la « Conjuration des Égaux »

Le 26 mai 1797, la mort sur la guillotine de Gracchus Babeuf et d'un acolyte, Darthé, met fin à la « Conjuration des Égaux »...

Suite de l'article

26 mai 1860 : Affrontements entre maronites et Druzes

Le 26 mai 1860, maronites et Druzes s'affrontent pour la première fois sur les pentes du mont Liban...

Suite de l'article

26 mai 1879 : Traité anglo-afghan de Gandamak

Le 26 mai 1879, le traité de Gandamak met un terme à la deuxième guerre anglo-afghane. La première s'était terminée par un désastre britannique. Celle-ci se conclut par un compromis. Les Anglais se gardent d'occuper l'Afghanistan mais se font concéder par l'émir Chêr Ali (ou Chir Ali) la surveillance de la passe stratégique de Kaïber (Khyber pass) et un droit de regard sur sa politique étrangère. Ainsi neutralisent-ils le glacis qui sépare leur colonie des Indes de l'empire russe.

Maîtres chez eux, les Afghans renoncent à s'immixer dans les rivalités entre grandes puissances. C'est une attitude qu'ils conserveront au XXe siècle pendant la « guerre froide » entre URSS et États-Unis.



26 mai 1940 : 26 mai - 4 juin 1940

Le 24 mai 1940 à midi, soit tout juste deux semaines après son offensive éclair sur la Belgique, Hitler donne à ses troupes l'ordre de suspendre leur foudroyante progression.

Les Britanniques mettent à profit ce providentiel sursis pour rembarquer à la hâte leur corps expéditionnaire bloqué dans la nasse de Dunkerque. Évacués à la hâte du 26 mai au 4 juin 1940, 338 000 soldats alliés dont 193 000 Britanniques vont ainsi échapper à la captivité et pouvoir participer aux contre-offensives futures...

Suite de l'article

26 mai 1942 : Traité anglo-soviétique de Londres

Suite à l'invasion de l'URSS par la Wehrmacht et à la rupture du pacte germano-soviétique, l'URSS est rejetée dans le camp occidental. Le 26 mai 1942, le Secrétaire aux Affaires étrangères britannique Anthony Eden et son homologue soviétique Viatcheslav Molotov scellent l'alliance par la signature à Londres d'un traité d'assistance mutuelle de vingt ans. Par ce traité, le premier concède au second le droit à un glacis de sécurité et à des frontières stratégiques. Un avant-goût de la conférence de Yalta.



C'est sa fête : Béranger

Béranger était moine à l'abbaye bénédictine de Saint-Papoul, près de Carcassonne, dans le Lauragais. Il mourut en 1093 avec une grande réputation de thaumaturge.

Naissances

Alexandre Pouchkine

26 mai 1799 à Moscou (Russie) - 29 janvier 1837 à Moscou (Russie)

Biographie Alexandre Pouchkine

Alexandre Sergueievitch Pouchkine est généralement considéré comme le fondateur de la littérature russe moderne.

Ce poète flamboyant, dandy et romantique à souhait, est élevé dans la culture française et connaît l'oeuvre de Voltaire aussi bien que de La Fontaine.

Dès le lycée, à Tsarskoïe-Selo, il affirme ses talents littéraires. En 1820, son poème Rouslan et Ludmila lui gagne la célébrité… et un exil dans le Caucase pour cause d'opinions libérales. Rentré dans les faveurs du tsar Nicolas 1er en 1826, il retrouve la vie mondaine de Moscou et publie en particulier le drame national Boris Godounov.

Natalia Gontacharova, avec laquelle il s'est marié en 1831, aurait dû faire son bonheur. Mais celle qui est considérée comme une des plus belles femmes de la Russie sera finalement la cause de sa mort : courtisée par tous, y compris le tsar Nicolas Ier, elle finit par envoûter un jeune officier français, d'Anthès. Le 26 janvier 1837, à Saint-Pétersbourg, il provoque le poète en duel et le blesse à l'aine. Transporté chez lui, Pouchkine meurt trois jours plus tard à moins de 38 ans.

Par son père, Pouchkine appartient à l'une des plus grandes familles russes et par sa mère, il est l'arrière-petit-fils du «nègre de Pierre le Grand», Abraham Petrovitch Hanibal (1696-1781). Né à Logone, au Cameroun, et présenté au tsar, cet Africain devint un ingénieur militaire réputé et fonda la ville d'Elisabethgrad (aujourd'hui Kirovograd, en Ukraine).

Edmond de Goncourt

26 mai 1822 à Nancy - 16 juillet 1896 à Champrosay

Biographie Edmond de Goncourt

Amis de tous les grands auteurs de leur époque (Zola, Maupassant, Flaubert, Daudet...), les frères Jules et Edmond Goncourt sont restés dans la postérité grâce au Prix littéraire fondé en 1902 conformément au testament d'Edmond.

Ils sont aussi les auteurs d'un Journal digne d'intérêt. Edmond en a poursuivi la rédaction après la mort prématurée de Jules en 1870.

On peut lire sous sa plume des propos d'une violence inouïe contre les juifs. Écrits dans les années 1890, à l'époque de l'affaire Dreyfus, ils font passer les sous-entendus de l'humoriste Dieudonné pour d'aimables gamineries...

Décès

Gracchus Babeuf

23 novembre 1760 à Saint-Quentin - 26 mai 1797 à Vendôme

Biographie Gracchus Babeuf

François Noël Babeuf changea son prénom en Gracchus et s'attira la célébrité en s'opposant à Robespierre.

Sa Conjuration des Égaux lui valut d'être guillotiné par le gouvernement du Directoire.

Karl Marx en a fait l'ancêtre du communisme...

Abd el-Kader

6 septembre 1808 à Mascara (Algérie) - 26 mai 1883 à Damas (Syrie)

Biographie  Abd el-Kader

Abd el-Kader, héros de la résistance algérienne à la conquête française, est né dans une famille de descendants du Prophète. Son père lui fait donner une éducation arabe classique. En 1832, les tribus de la région de Mascara lui offrent le titre de sultan. C'est le début d'une aventure épique qui se concluera le 23 décembre 1847 par sa reddition aux Français.

Il est exilé en France puis dans l'empire ottoman, à Damas. En juillet 1860, à la tête de sa troupe de cavaliers algériens, il sauve de la mort plusieurs milliers de chrétiens poursuivis par des fanatiques, ce qui lui vaudra la grand-croix de la Légion d'honneur. Il est initié au Caire à la loge maçonnique Les Pyramides. Le 6 juillet 1966, longtemps après sa mort, sa dépouille sera inhumée au cimetière d'El-Alia, près d'Alger.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net