Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> 26 mai 1445

Vous avez accès à
un dossier complet
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

26 mai 1445

Charles VII crée les Compagnies d'ordonnance


Par une ordonnance en date du 26 mai 1445, à Louppy-le-Châtel (près de Bar-le-Duc), le roi Charles VII crée les Compagnies de l'ordonnance ou compagnies d'ordonnance. Cette nouvelle formation militaire constitue la première armée permanente à la disposition du roi de France.

André Larané
À votre bon coeur

Auparavant, quand il voulait faire la guerre, le roi faisait appel à ses vassaux selon la coutume féodale du ban. Mais ses vassaux n'étaient obligés de le servir que pendant 40 jours. S'il voulait poursuivre la guerre, le roi devait recruter des compagnies de mercenaires.

Quand la guerre prenait fin, les mercenaires étaient congédiés. Ils se mettaient alors à piller le pays. C'est ce qui s'est passé au début de la guerre de Cent Ans, après les victoires de Charles V et Du Guesclin.

Bandes d'écorcheurs, chevaliers et paysans au XVe siècle (enluminure des Chroniques d'Angleterre, Jean de Wavrin, vers 1450)

La première armée moderne

Après ses premières victoires, remportées sur les Anglais grâce à Jeanne d'Arc, Charles VII décide de poursuivre l'offensive avec une armée régulière mais, pour cela, il a besoin de beaucoup d'argent.

Le 2 novembre 1439, les états généraux l'autorisent à lever régulièrement, chaque année, l'impôt pour la «taille des lances» (pour faire plus court, on parlera plus tard de la «taille» tout simplement).

Arthur de Bretagne, comte de Richemont (1393-1456), collection Gaignières, BNFAprès la trêve signée à Tours avec les Anglais en 1444, Charles VII et son connétable Arthur de Bretagne, comte de Richemont, peuvent enfin songer à se débarrasser des «Écorcheurs».

Par milliers, ces bandes de mercenaires sans emploi mettent à mal les campagnes françaises, pillant, violant, brûlant, tuant à satiété et, selon les chroniques du temps, commettant des «abominations telles que les Sarrasins ne font pas aux Chrétiens». Elles rappellent les Grandes Compagnies du siècle précédent, que Du Guesclin avait amenées en Espagne se faire tuer.

Tirant parti de ses ressources financières régulières, le roi va les remplacer par une armée régulière. Ce seront les Compagnies d'ordonnance, constituées avec les éléments les plus présentables des bandes d'écorcheurs ! Chaque compagnie est commandée par un capitaine nommé par le roi et comprend cent lances garnies, une lance garnie comprenant six hommes : un homme d'armes en armure, trois archers, un coutilier et un page.

Dans le même temps, le grand-maître de l'artillerie Gaspard Bureau et son frère Jean développent l'artillerie, avec des canons en bronze capables de tirer des boulets en fonte, des canons à main plus légers, ancêtres du fusil, et des canons très longs ou couleuvrines que l'on peut traîner sur des chariots et amener sur le champ de bataille.

Trois ans après, en 1448, une ordonnance royale prescrit à chaque groupe de cinquante «feux» (autre nom d'une maisonnée ou ménage) de mettre à la disposition du roi un arbalétrier ou un archer. Celui-ci est exempt de taille d'où son nom de «franc-archer». À l'image de l'Angleterre, la France se constitue ainsi une infanterie de francs-archers

Avec sa «gendarmerie» à cheval formées de nobles (les compagnies d'ordonnance), son artillerie et ses francs-archers, Charles VII dispose ainsi de la première armée d'Europe. Il est prêt pour la bataille contre les Anglais encore présents dans le royaume.

Publié ou mis à jour le : 2016-05-25 14:19:48

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

D'où vient le nom de Mahomet ?

Réponse
Publicité