ça s'est passé un... - 10 janvier - Herodote.net

ça s'est passé un...

10 janvier

Événements

10 janvier 9 : Wang Mang, empereur confucéen, accède au pouvoir en Chine

Le 10 janvier de l'an 9 de notre ère, Wang Mang renverse la dynastie Han, au pouvoir en Chine depuis deux siècles...

Suite de l'article

10 janvier 1162 : Mort de Baudouin III, roi de Jérusalem

Le 10 janvier 1162, le roi de Jérusalem Baudouin III, adversaire déterminé du redoutable sultan Nour el-Dîn, meurt prématurément, sans doute empoisonné par son médecin. Il n'a que 33 ans. Son frère Amaury 1er lui succède sur le trône de Jérusalem...



10 janvier 1356 : Charles IV promulgue la Bulle d'or

Charles IV de Luxembourg (39 ans) est élu à la tête du Saint Empire en 1355. L'année suivante, le 10 janvier 1356, il promulgue devant les représentants de l'empire réunis à Nuremberg un texte qui fixe les conditions d'élection à la tête du Saint Empire ou empire d'Allemagne, plus tard appelé Saint Empire romain germanique.

Ce document important de 31 articles confirme le caractère électif et non héréditaire du titre impérial et limite à sept les Princes Électeurs (en allemand, Kurfürsten). Important : l'approbation du pape n'est plus requise pour valider l'élection. La Bulle d'or, en vigueur jusqu'à la fin de l'empire, fixe aussi les prérogatives des Grands Électeurs et les rituels de la cour impériale.

De fait, l'élection de l'empereur allemand va dès lors se jouer à sept, favorisant les combines et les pots-de-vin, avec au bout du compte un affaiblissement de l'autorité impériale.

La promulgation est renouvelée le 25 décembre 1356 à la diète de Metz et une copie du texte est confiée à Francfort, siège de la Diète impériale (ces deux exemplaires, les seuls qui subsistent, sont conservés dans leur ville respective). Le texte est surnommé « Bulle d'or » (en latin, Bulla aurea) à partir de 1400 en référence à son sceau en or.



10 janvier 1642 : Charles Ier est chassé de Londres

Charles Ier Stuart est chassé de Londres le 10 janvier 1642. Le roi d'Angleterre avait tenté sans succès de faire arrêter les chefs du Parlement qui voulaient limiter son pouvoir...

Suite de l'article

10 janvier 1776 : Thomas Paine publie Common Sense

Le 10 janvier 1776, Thomas Paine publie un pamphlet, Common Sense, où il appelle ses concitoyens des Treize Colonies anglaises d'Amérique du nord à s'unir dans une grande nation libérée des servitudes et de la monarchie.

« Un seul honnête homme est plus précieux à la société et au regard de Dieu que tous les bandits couronnés qui ont jamais existé », écrit-il en guise de profession de foi républicaine. L'ouvrage se vend à 100 000 exemplaires.

Un succès fabuleux, prémonitoire de la Déclaration d'indépendance du 4 juillet suivant.



10 janvier 1920 : Naissance de la SDN

La SDN ou Société des Nations naît officiellement le 10 janvier 1920, date d'entrée en vigueur du traité de Versailles, avec 32 États membres. Les États-Unis n'y rentrent pas pour ne pas être impliqués de nouveau dans une guerre européenne !



10 janvier 1926 : Sortie de Metropolis

La salle des machines (Metropolis)Le 10 janvier 1926 sort en salle, à Berlin, le film Metropolis de Fritz Lang (37 ans). Long de 210 minutes dans sa première version, le film apparaît immédiatement comme un chef-d'oeuvre du cinéma expressionniste allemand.

Il présente une société industrielle divisée entre seigneurs et esclaves et en appelle à la réconciliation des classes sociales sous l'égide du Seigneur.

On y découvre a posteriori une prémonition du nazisme. Les références religieuses et bibliques sont nombreuses (on s'interroge sur une étoile sur la porte du savant fou, qui pourrait désigner celui-ci comme le prototype du Juif pervers).



10 janvier 1929 : Apparition de Tintin et Milou

Le 10 janvier 1929, le dessinateur belge Georges Rémi (21 ans), plus connu sous son pseudonyme Hergé (d'après ses initiales), publie la première aventure de Tintin et Milou.

Éternel témoin de son temps, le jeune reporter du Petit Vingtième est amené dans cette première aventure à visiter le pays des Soviets... Il rencontrera plus tard le capitaine Haddock, le professeur Tournesol, la Castafiore, le général Tapioca etc.

Suite de l'article

10 janvier 1959 : Les « ballets roses » de la République

La Ve République débute en 1959 sur un scandale sexuel qui met en cause l'un des plus hauts personnages de la République précédente : André Le Troquer. Né en 1884, il a laissé un bras dans la Grande Guerre puis est devenu député socialiste de Paris...

Suite de l'article

C'est sa fête : Guillaume

Gentilhomme de bonne famille, Guillaume de Bourges devint abbé de Chaâlis puis archevêque de Bourges. Dans ces fonctions, il s'acquit une solide réputation d'austérité et de dévouement envers les pauvres. Il mourut en 1209.

Naissances

Marguerite d'Autriche

10 janvier 1480 à Bruxelles (Belgique) - 1er décembre 1530 à Malines (Belgique)

Biographie  Marguerite d

Fille de l'empereur d'Allemagne Maximilien Ier d'Autriche et de Marie de Bourgogne, fille unique et héritière du duc de Bourgogne Charles le Téméraire, Marguerite d'Autriche est fiancée à 3 ans au futur roi de France Charles VIII et répudiée à onze ans, lorsque Charles VIII lui préfère Anne de Bretagne et son duché.

Mariée pour de bon à un infant d'Espagne et devenue veuve, elle se remarie alors avec le duc de Savoie Philibert le Beau et connaît auprès de lui quatre années de félicité. Veuve une deuxième fois, elle se consacre à l'éducation de son neveu, le futur empereur d'Allemagne Charles Quint.

Nommée par son père Maximilien gouverneur général des Pays-Bas en 1506, elle réside dès lors à Malines. Modérée, elle sait maintenir envers et contre tout la paix dans ses domaines, y compris la Franche-Comté. Elle négocie avec Louise de Savoie, mère de François Ier, la paix de Cambrai ou «paix des Dames». Nourrie de culture flamande, c'est dans un style flamand que Marguerite d'Autriche entreprend la construction du « royal monastère » de Brou (Bourg-en-Bresse), qu'elle n'aura jamais l'occasion de visiter de son vivant et où elle repose depuis lors ainsi que son cher Philibert et la mère de celui-ci.

Michel Ney

10 janvier 1769 à Sarrelouis - 7 décembre 1815 à Paris

Biographie Michel Ney

Le maréchal d'Empire Michel Ney, héros de la bataille de Borodino et de la traversée de la Bérézina fut surnommé le Brave des Braves.

Décès

Rodrigo Diaz de Vivar, dit Le Cid Campeador

1043 à Vivar (Leon y Castilla, Espagne) - 10 janvier 1099 à Valence (Murcia, Espagne)

Biographie Rodrigo Diaz de Vivar, dit Le Cid Campeador

Le nom de Rodrigo Diaz de Vivar ne vous dit peut-être rien. Cet Espagnol est en effet mieux connu sous son surnom : le Cid Campeador !

Rendu célèbre en France en 1637 par Pierre Corneille, en Espagne il est depuis longtemps un héros national en dépit d'une moralité contestable. Suivons ses aventures et nous verrons comment il est devenu une des figures les plus populaires de ce pays...

Carl Linné

23 mai 1707 à Räshult (Suède) - 10 janvier 1778 à Uppsala (Suède)

Fils d'un pasteur sans fortune, le naturaliste et botaniste suédois Carl von Linné a inspiré la manière de nommer les espèces animales et végétales.

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès