1er juillet 1097

La bataille de Dorylée

 

Après la prise de Nicée, sur la rive asiatique du Bosphore, les combattants de la première croisade, conduits par Godefroy de Bouillon, Tancrede de Hauteville et Bohémond de Tarente, se dirigent vers Dorylée où les attend le Turc Kilidj Arslan, sultan de Roum. Ce dernier, qui a exterminé sans trop de mal la la croisade populaire à Civitot l'année précédente, espère récidiver son exploit.

Le 1er juillet 1097, il tend une embuscade à l’avant-garde des croisés en zone montagneuse. Dans un premier temps, Bohémond de Tarente et ses chevaliers sont submergés. Ils forment un cercle en attendant des renforts. Leurs puissantes charges sont sans effet sur les archers montés turcs qui pratiquent le harcèlement.

Les autres corps de chevaliers arrivent enfin en renfort et se précipitent en plusieurs escadrons vers le champ de bataille sans attendre l'infanterie. Godefroy de Bouillon, premier arrivé à la tête d'une centaine de chevaliers, donne un coup de boutoir décisif. Le sultan se retranche sur des hauteurs qu’il pense imprenables. Mais les croisés se réorganisent et attaquent sa position selon quatre axes différents au même moment. Les Turcs sont défaits.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net