L'Homme qui voulait tout

Napoléon, le faste et la propagande

À l'occasion du bicentenaire de la mort de l'Empereur, les éditions Autrement proposent une nouvelle édition de Napoléon, le faste et la propagande par l'historien Xavier Mauduit (336 pages, cahier en couleurs, 20€, première édition : 2015). C'est une excellente biographie de Napoléon, claire et didactique, accessible à tous les curieux...

L'Homme qui voulait tout

Surtout connu pour ses interventions sur la chaîne Arte (28 minutes) et France Culture (Le Cours de l'Histoire),  Xavier Mauduit a aussi une belle plume que nous avions déjà appréciée avec Le Ministère du Faste, ouvrage tiré de sa thèse (2012), et Flamboyant Second Empire ! Cette fois, il ne s'agit plus de Napoléon III mais de son oncle, Napoléon le Grand (ce qualificatif est usuellement attribué aux souverains qui ont ramassé les lauriers sur les champs de bataille).

Parmi toutes les biographies de l'Empereur - l'homme sur lequel il a été le plus écrit au cours des deux derniers siècles -, celle-ci a le mérite de la clarté mais n'est pas dépourvue d'érudition et de style.

L'auteur met en lumière en premier lieu la part de hasard dans le destin de ce jeune nobliau corse. C'est d'abord sa naissance quelques mois après l'achat de l'île par la France, lequel n'a tenu qu'à un fil ! Imaginons sans cela Napoleone confiné sur son île, au milieu de ses vignes... Plus tard, jeune officier, il songe à rejoindre l'insurrection corse de Paoli et ne se résoudra à choisir la France qu'après avoir été chassé de son île. Général sans affectation, il songe ensuite à se mettre au service d'un souverain étranger. En d'autres termes, ni lui ni personne ne pouvait prévoir l'incroyable succession d'événements qui allait le mener d'Arcole à Sainte-Hélène.

L'autre aspect que montre Xavier Mauduit est le soin tout particulier que porte Napoléon à construire sa légende. Comme Louis XIV avant lui, il cultive le génie de la communication en jouant sur tous les tableaux : les Bulletins de la Grande Armée, la peinture, le cérémonial de cour, la Légion d'Honneur, l'urbanisme et les monuments, etc. Il porte un soin tout particulier à la conception des grandes toiles qui figurent ses exploits, généralement sans grand rapport avec la réalité (ainsi du Passage du Grand Saint-Bernard par David). C'est que ces toiles seront ensuite dupliquées sous forme de gravures et d'estampes et contribueront à l'édification des citoyens, tout comme la lecture des Bulletins.

Cela étant, l'auteur ne néglige pas de raconter par le menu l'histoire du Consulat et de l'Empire. Il montre avec un beau talent de vulgarisation l'enchaînement implacable qui mène Napoléon au bout de sa destinée. 

André Larané
Publié ou mis à jour le : 2021-05-02 14:32:50

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net