Les femmes et la Révolution - 1770-1830 - Herodote.net

Les femmes et la Révolution

1770-1830

Christine Le Bozec (Passés Composés, 320 pages,  2019)

Les femmes et la Révolution

Christine Le Bozec a enseigné l’histoire de la Révolution française à l’Université de Rouen. Avec Les femmes et la Révolution (1770-1830), elle nous livre un superbe condensé sur un aspect méconnu de cette période, émaillé de quelques beaux portraits de femmes engagées… et demeurées dans l’ombre.

Elle rappelle le rôle moteur qu’ont joué les Françaises dans les débuts de la Révolution et montre comment les espoirs nés des premières années ont été brisés net à l’automne 1793…

Le règne de Louis XVI marque le triomphe des « salons littéraires » ou « salons de conversation ». On en compte à Paris plus de soixante. Là, des femmes brillantes et hospitalières reçoivent avec distinction des personnalités de tous bords et de toutes origines pour animer des conversations de haut vol sur tous les sujets qui intéressent ces dames et ces messieurs : philosophie, politique, sciences, arts, lettres etc.

Mais ne nous illusionnons pas, prévient Christine Le Bozec. Ces salons très féminins sont en quelque sorte hors-sol. Ils ne reflètent pas la situation ordinaire des femmes ni l’opinion qu’en ont les hommes. Jean-Jacques Rousseau, qui fréquente ces salons et tient en estime ses hôtesses, ne se prive pas d’écrire dans L’Émile (1762) : « Toute l’éducation des femmes doit être relative aux hommes. Leur plaire, leur être utiles, se faire aimer et honorer d’eux, les élever jeunes, les soigner grands, les conseiller, les consoler, leur rendre la vie agréable et douce, voilà les devoirs d’une femme dans tous les temps, et ce qu’on doit leur apprendre dès leur enfance. […] Il est dans l’ordre de la nature que la femme obéisse à l’homme […] la dépendance étant un état naturel aux femmes, les filles sont faites pour obéir. »

Rassurons-nous, d’autres philosophes, tels Diderot et le marquis de Condorcet, ont une conception plus ouverte du « beau sexe » mais ceux-là sont minoritaires… et auront moins d’influence sur les ténors de la Révolution que le bon Jean-Jacques.


Lire la suite : Des salons littéraires à la prise de la Bastille

Publié ou mis à jour le : 03/04/2019 10:26:35

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux