Emmanuel Todd pour tous

Introduction

Emmanuel Todd est célèbre pour ses interventions dans le débat public en tant qu'intellectuel, fin analyste des évolutions sociales et politiques de la France et du monde. Ce que l'on sait moins c'est que ses analyses sont fondées sur un travail abondant de chercheur. Ses recherches historiques s'appuient sur une étude approfondie des travaux anthropologiques du monde entier.

Le point de départ est son constat, dans les années 1970, de l'incapacité de la science politique à expliquer la forte implantation du communisme au XXe siècle dans certaines sociétés mais pas dans d'autres.

Entretien avec Emmanuel Todd

25 mars 2015 : Emmanuel Todd explique sa démarche d'historien, ses recherches sur les structures familiales et leur intérêt pour la compréhension du monde actuel et à venir. Il est interrogé par Nicolas Kaczmarek, auteur de la présente analyse.
Les numéros en partie basse de l'écran se rapportent aux questions :
 Comment vos recherches sur les structures familiales traditionnelles ont-elles contribué à votre compréhension des problèmes sociologiques, politiques et géopolitiques du monde contemporain?
 Ces structures concernent surtout des sociétés anciennes et rurales, comment expliquez-vous que leurs caractéristiques se soient maintenues dans les sociétés urbanisées du 20 et 21e siècle?

 Comment expliquez-vous la permanence des systèmes de valeurs territoriaux, régionaux et nationaux, malgré la mondialisation économique et plusieurs dizaines d'années de flux migratoires?
 Que pouvez-vous nous dire sur l'état actuel de l'Afrique à la lumière de vos recherches sur les structures familiales que vous étudiez pour votre prochain tome ?
 L'actualité du monde est marquée par la multiplication des conflits, sur une base souvent religieuse, maintenez-vous votre thèse sur le rendez-vous des civilisations (coécrit avec Youssef Courbage), c'est-à-dire la convergence de toutes les civilisations vers un même sens, celui du progrès humain ?

Pourquoi un régime communiste a-t-il pu se mettre en place en Russie, en Chine, au Vietnam ou à Cuba ? Pourquoi cela n'a-t-il pas été possible en France, en Italie ou au Portugal alors que le communisme était fortement implanté dans certaines régions de ces pays ? Enfin, a contrario, pourquoi le communisme est-il quasi-absent de l'Angleterre ouvrière, du Japon ou des pays arabes ?

Les sciences politiques de tendance libérale et de tendance marxiste se rejoignent pour expliquer les phénomènes politiques par des facteurs économiques. Elles expliquent donc le développement du communisme par l'accélération du développement industriel entraînant la création d'une classe ouvrière nombreuse prenant conscience de ses intérêts.

Pourtant l'Angleterre du XIXe siècle, fortement industrialisée avec une classe ouvrière nombreuse, n'a pas connu de tentative de renversement communiste alors que la Révolution bolchevique de 1917 ou la Révolution communiste chinoise de 1949 se sont déroulées au sein de sociétés peu industrialisées.

Si une loi de l'histoire doit être découverte, elle doit répondre à cette question : quelles sont les caractéristiques communes entre le Vietnam et Cuba, la Serbie et le sud du Portugal, la Chine et le Limousin, pays ou régions de forte implantation communiste ?

Pour E. Todd, il ne faut pas chercher du côté des structures économiques mais plutôt du côté de l'anthropologie et des structures familiales traditionnelles de ces territoires.

Disons-le tout de suite, l'idée maîtresse de ses travaux est que la teneur et le rythme des évolutions politiques, économiques et sociales d'une société sont explicables par la nature des structures familiales traditionnelles de celle-ci. L'anthropologie permet d'identifier les différentes formes de structures familiales, concept sur lequel nous reviendrons abondamment.

Pour bien comprendre, commençons par rappeler que l'anthropologie est l'étude des êtres humains dans leurs interactions c'est-à-dire les mœurs, les rapports familiaux, les coutumes, les rites, le langage ou l'habitat au sein d'une société.

La confrontation de tous ces éléments permet de définir la « culture » de cette société c'est-à-dire la façon de vivre et de mourir de ses membres ainsi que les règles qui y définissent les rapports humains (rapports entre parents et enfants, entre hommes et femmes, avec ses amis ou ses voisins).

Les ethnographes, principalement aux 19e et 20e siècles, ont collecté des données sur le terrain en vivant au sein de communautés dites primitives. Les historiens collectent, eux, des données grâce aux sources historiques pour des sociétés plus anciennes, n'existant plus aujourd'hui.

Par exemple, grâce à l'archéologie nous pouvons déterminer la taille de l'habitat au sein d'un village antique et donc avoir une idée de la taille des foyers à l'époque, grâce aux stèles funéraires déterminer la longévité des personnes, grâce aux registres paroissiaux médiévaux déterminer un âge au mariage ou un niveau d'alphabétisation.

La confrontation de ces différents éléments permet d'établir des indicateurs démographiques. Rappelons que la démographie est l'étude quantitative et qualitative des populations permettant notamment d'établir des statistiques sur la natalité, la fécondité, la mortalité, l'âge au mariage… Ces éléments permettant ensuite des interprétations politiques, économiques ou sociales.

Les articles ci-après ont pour ambition de proposer une vulgarisation des recherches et conclusions d'E. Todd. Pour cela, nous ferons la synthèse de plusieurs de ses ouvrages de recherche pour en extraire les idées majeures. Celles-ci seront parfois résumées à grands traits mais, nous l'espérons, sans en dénaturer le sens et la portée.

I - D'où vient la diversité des systèmes familiaux ?


L'auteur : Nicolas Kaczmarek

Nicolas Kaczmarek, professeur d'histoire-géographieNicolas Kaczmarek, né en 1982, enseigne l'histoire-géographie au collège Gustave Courbet, à Trappes (Yvelines). Il est titulaire d'un master d'Histoire contemporaine du monde colonial réalisé à l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

Ayant goûté à l'oeuvre monumentale de l'historien Emmanuel Todd, aussi foisonnante que méconnue, il en a livré une synthèse remarquable de clarté aux lecteurs d'Herodote.net. Il anime le Cercle d'études toddiennes.

Publié ou mis à jour le : 2019-03-19 08:44:24

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net