Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> 711-1492

Vous avez accès à
un dossier complet
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

711-1492

Tolède, Cordoue, Grenade


Pendant près de huit siècles, la péninsule ibérique a connu sur son sol de grands États musulmans.

Cette présence et la « Reconquête » chrétienne qui s'en est suivie ont profondément imprégné l'Espagne moderne et forgé le tempérament de ses habitants. Il n'est que de voir sur les routes d'Andalousie les clochers aux allures de minarets, résultat de la transformation d'anciennes mosquées en églises.

Zone de friction, trait d'union

Al-Andalous est le nom ancien de l'Espagne musulmane, dérivé de Vandalousie ou Andalousie, nom donné au sud de l'Espagne après qu'il fut brièvement occupé au Ve siècle par les Vandales, une tribu venue d'outre-Rhin.

Cette Espagne musulmane, rarement unifiée, n'a jamais occupé toute la péninsule. Dès le VIIIe siècle, des seigneurs chrétiens héritiers de l'ancienne dynastie wisigothe se sont réfugiés dans la chaîne cantabrique, au nord-ouest, et de leurs nids d'aigle, ont entamé une laborieuse reconquête avec l'aide des Francs d'outre-Pyrénées.

En marge des guerres frontalières entre seigneurs chrétiens et émirs andalous, l'islam espagnol a servi de trait d'union entre l'Occident et l'Orient. C'est par exemple dans un monastère catalan, au contact des érudits andalous, que le moine Gerbert d'Aurillac a découvert la numérotation « arabe » (en fait hindoue).

Au XIIe siècle, le médecin Averroès et le rabbin Moïse Maïmonide redécouvrent l'oeuvre d'Aristote. Leurs traductions et travaux vont nourrir en Occident l'école scolastique illustrée par Saint Thomas d'Aquin.

L'islam franchit le détroit

En avril 711, 6 000 guerriers musulmans, essentiellement des Berbères, débarquent en Espagne sous la conduite d'un jeune chef, Tarik ibn Zyad qui laissera son prénom au détroit de Gibraltar. Ils avancent vers l'intérieur des terres et défont l'armée du roi Rodrigue à Guadalete (Wadi Lakka en arabe).

Les musulmans, dans les deux décennies qui suivent, s'autorisent même des incursions au-delà des Pyrénées, jusqu'à Poitiers, et soumettent pendant quelques années la Septimanie (le Languedoc actuel).

Quand le califat omeyyade de Damas est renversé par des rivaux, un prince rescapé de l'ancienne dynastie se réfugie à Cordoue et instaure un émirat. C'est le premier État musulman indépendant en-dehors du califat.

Ce prince du nom d'Abd er-Rahman 1er va constituer une administration solide et repousser les offensives des Francs, conduits par le futur Charlemagne. Celui-ci arrive toutefois à placer sous son autorité la région entre l'Ébre et les Pyrénées, sous le nom de Marche d'Espagne.

Al-Andalous et son Âge d'Or

Abd er-Rahman 1er inaugure en 785 la mosquée de Cordoue, magnifique chef-d'oeuvre de l'art islamique, avec ses 800 arcatures bicolores, qui alternent le rouge et le blanc. Elle sera maintes fois agrandie jusqu'à couvrir 23 000 m2 et devenir la plus grande mosquée du monde après celle de La Mecque. Elle en est l'une des plus belles.

Au début du Xe siècle, Abd er-Rahman III  repousse les attaques du royaume de León et pour mieux affirmer son autorité, il prend le titre de calife et commandeur des croyants le 16 janvier 929, s'érigeant en chef suprême de ses sujets musulmans. Le califat connaît alors un Âge d'Or. À Cordoue, sa capitale, qualifiée d'« Athènes de l'Occident », s'épanouit une vie de cour sans égale en Occident.

La Reconquista chrétienne

Après l'An Mil, le califat ne tarde pas à décliner. Dans les années 1030, il éclate en une myriade d'émirats indépendants, les « reyes de taifas » (en espagnol, rois de factions). Au nombre de quelques dizaines, ils se querellent sans fin et nouent au besoin des alliances avec les royaumes chrétiens du nord.

Parmi ceux-ci figurent le royaume de León mais aussi le royaume de Castille, autour de Burgos, le royaume de Navarre, autour de Pampelune, et celui d'Aragon. À l'est se renforce le comté de Catalogne, autour de Barcelone. Ces petits royaumes dynamiques prennent l'avantage en 1037 avec la fusion des royaumes de León et de Castille, ainsi que de la Galice. 

En 1085, Alphonse VI le Vaillant, surnommé « Lumière de l'Espagne » enlève aux Maures Tolède, l'ancienne capitale wisigothe, avec le soutien actif du pape Grégoire VII.

Henri de Bourgogne, l'un des chevaliers bourguignons que le pape envoie à Alphonse VI, se constitue un comté puis un royaume de Portugal à l'embouchure du Douro, autour de Porto. Rodrigue Diaz de Vivar, entré dans la légende sous le surnom de Cid Campeador, s'empare quant à lui de Valence pour son propre compte en 1094.

Soumis à tribut et proches de l'effondrement, les Maures font appel aux Almoravides du Maroc qui défont le roi de León et Castille et reconstituent sous leur férule l'unité de l'Espagne musulmane. Mais ils s'amollissent très vite dans les beaux palais de Cordoue et Grenade et sont chassés du pouvoir en 1154 par une dynastie berbère elle aussi venue du Maroc et attachée à un islam rigoriste, les Almohades.

Cette fois, c'est la papauté qui prend les choses en main. Le pape Innocent III appelle les chevaliers d'Occident à se joindre aux rois d'Espagne pour une croisade (*) et, le 16 juillet 1212, les Almohades sont écrasés à Las Navas de Tolosa par une coalition de trois rois, Pierre II d'Aragon, Sanche VII de Navarre et Alphonse VIII.

De l'Espagne musulmane, il ne reste bientôt plus que l'émirat de Grenade, vassal du roi de Castille. Il va survivre cahin-caha pendant plus de deux siècles, jusqu'à ce que les troupes espagnoles l'investissent et renversent le dernier souverain nasride, Boabdil. C'en sera alors fini de la présence musulmane en Espagne.

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2016-03-23 17:50:10

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Tiran Rose Marie (21-08-201611:20:13)

particulièrement intéressant. Ne ressemble guère à ce que j'ai appris à l'école (il y a bien longtemps!) et ce que pensent encore bien des gens.


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Combien de souverains français ont été capturés sur un champ de bataille ?

Réponse
Publicité