1607 à 1783 - Les Treize Colonies anglaises - Herodote.net

1607 à 1783

Les Treize Colonies anglaises

Les Anglais ont établi treize colonies de peuplement en Amérique du Nord aux XVIIe et XVIIIe siècles. Elles accèdent à l'indépendance en 1783 et deviennent les États-Unis d'Amérique.

À l'origine de la plupart de ces colonies figure une charte de colonisation octroyée par le roi d'Angleterre à une personnalité amie.

Cette dernière organise à ses frais l'installation des premiers colons et dirige son territoire comme elle l'entend. À l'expiration de la charte, la colonie revient à la Couronne qui nomme un gouverneur à sa tête.

L'Amérique du nord à la fin du XVIIIe siècle

Cliquez pour agrandir
Cette carte témoigne des affrontements entre Européens (Anglais, Espagnols et Français) pour la domination du continent nord-américain.La Nouvelle France tombe en 1763 sous la tutelle de Londres et devient The Province of Quebec cependant que les Treize Colonies anglaises obtiennent en 1783 leur indépendance sous le nom d'États-Unis d'Amérique.

Treize Colonies et autant d'histoires
– La Virginie

La plus ancienne des Treize Colonies est la Virginie. Son histoire débute le 14 mai 1607, quand trois navires accostent dans la baie de Chesapeake, véritable mer intérieure au confluent de plusieurs estuaires. Ils amènent une centaine de colons. Ceux-ci fondent un établissement du nom de Jamestown, en l'honneur du roi Jacques 1er (en anglais James 1st).

Disettes, maladies et attaques des Indiens compromettent la survie de la colonie. Celle-ci s'en sort toutefois grâce à un chef énergique, John Smith. Et puis, les colons commencent à planter une herbe d'avenir, le tabac. C'est le début de la prospérité.

le fort de James en 1607

Le 30 juillet 1619 se tient dans l'église de Jamestown la première assemblée de la colonie. C'est l'amorce de la démocratie représentative à l'américaine.

– Le Massachusetts

En Angleterre, un petit groupe de puritains persécutés par l'Église anglicane officielle entreprennent la traversée vers le Nouveau Monde. Leur bateau, le Mayflower, est dévié de sa route et accoste le 26 novembre 1620 près d'un lieu encore sauvage, Cape Cod.

Ainsi naît le Massachusetts au curieux nom d'origine indienne, deuxième colonie anglaise d'Amérique.

– Le Rhode Island

Le théologien Roger Williams fuit en 1636 Salem, une ville du Massachusetts. Il se dirige vers le sud et fonde avec quelques amis la ville de Providence «par gratitude envers la Providence miséricordieuse de Dieu envers moi dans ma détresse» (*).

Quelques années plus tard, il se rend à Londres et obtient une patente royale qui reconnaît l'existence de la nouvelle colonie, dénommée Rhode Island par allusion à une île du littoral. Très attachée à ses droits, la colonie se proclama indépendante dès mai 1776 et ne consentit à ratifier la Constitution fédérale qu'en mai 1790, avec trois ans de retard.

– Le Connecticut

La fertile vallée du Connecticut attire en 1635 le pasteur Thomas Hooker qui s'y installe avec une centaine de paroissiens. Dès 1639, ces colons empreints d'idées libérales se donnent une règle commune en onze article : les Fundamental Orders.

– Le Maryland

En décembre 1633, l'Arche et la Colombe amènent dans la baie de Chesapeake, à l'embouchure du Potomac, deux cents colons, les uns catholiques, les autres protestants, tous persécutés en raison de leur foi.

Ils fondent la ville de St-Mary's en l'honneur de l'épouse du roi etinstaurent dans leur colonie une grande tolérance religieuse.

– Le New Hampshire

Le Conseil de la Nouvelle-Angleterre concède en 1629 le territoire à John Mason, lequel lui donne son nom actuel. Balloté entre différentes colonies, le New Hampshire ne devient une colonie autonome qu'en 1692, tout en conservant jusqu'en 1741 le même gouverneur que le Massachusetts.

[suite de l'article]

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès