Assassins politiques - Agents sous influence - Herodote.net

Assassins politiques

Agents sous influence

Les services secrets figurent en bonne place comme pourvoyeurs de « loups solitaires » et peuvent être tenus pour les instigateurs de multiples attentats. Ils ont stipendié nombre d’assassins de personnalités ou entretenu des liens avec eux. Le plus souvent, l’écheveau des responsabilités reste cependant complexe à démêler car les informations sont parcellaires et difficiles à vérifier.

Julien Colliat

Le meurtre de Piotr Stolypine représenté par Diana Nesypova.

- Bogrov : l’assassin de Stolypine et indicateur de l’Okhrana

Le 14 septembre 1911, le Premier ministre russe, Piotr Stolypine, est abattu de deux coups de fusil alors qu’il assiste en présence du tsar à une représentation du Conte du tsar Saltan, de Rimski-Korsakov, à l'opéra de Kiev. Grièvement blessé, il décède 4 jours plus tard.

Dmitri Bogrov, capturé après l'attentat contre Stolypine.Le meurtrier est un certain Dmitri Bogrov. Âgé de 24 ans, celui-ci est issu d’un milieu aisé, exerce la profession d’avocat et est membre du Parti socialiste révolutionnaire. Condamné à mort par le tribunal militaire, il est exécuté le 24 septembre sans avoir expliqué son acte. Bogrov a-t-il agi pour des raisons politiques ou par haine personnelle contre Stolypine ?

On sait que le meurtrier était depuis 1906 un indicateur de l'Okhrana, la police secrète du tsar, et il informait sur les activités des anarchistes et des socialistes révolutionnaires. L’hypothèse d’une intervention de l’Okhrana pour éliminer un Premier ministre trop réformiste ne peut par conséquent pas être exclue.

- Schwartzbard, vengeur des pogroms ou agent de la Guépéou ?

Héros de l’indépendance ukrainienne durant la révolution russe, Simon Petlioura quitte l’Ukraine en octobre 1920 après la proclamation de la République socialiste soviétique ukrainienne.

Simon Petliura, musée de Berejany, Ukraine.Il se réfugie en France en 1924 où il continue de lutter pour l’indépendance de son pays en faisant paraitre des revues. Le 25 mai 1926, il est abattu, rue Racine, par Sholem Schwartzbard, un révolutionnaire juif, né en Russie mais naturalisé français un an plus tôt.

Âgé de 40 ans, l’assassin a une longue expérience des armes : il a participé à la révolution russe de 1905, a pris part à des braquages dans l’empire austro-hongrois et s’est engagé dans la Garde rouge et dans la Tchéka. Déçu par la révolution, il a quitté la Russie en 1920 pour s’installer à Paris où il continuait à fréquenter un groupe d’exilés anarchistes.

Samuel Schwartzbard, fiche signalétique extraite de Sylvain Boulouque, Samuel Schwartzbard, militant anarchiste (Izmaël, 18 août 1886 – Capetown, 3 mars 1938),  Archives Juives, n° 33/2, pp. 128-129.Durant son procès, Schwartzbard explique qu’il a assassiné Petlioura parce que celui-ci était responsable des pogroms contre les juifs ukrainiens lors de sa prise de pouvoir.

C’est d’ailleurs suite à son procès qu’est créée la Ligue contre les Pogroms, ancêtre de la LICRA.

Soutenu par L’Humanité et défendu par Henry Torres, le meurtrier obtient l’acquittement.


Publié ou mis à jour le : 2018-01-23 10:59:57

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & Civilisations
est partenaire d'Herodote.net


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès