Maximilien 1er de Habsbourg (1449 - 1512) - Le « dernier chevalier », heureux en mariage - Herodote.net

Maximilien 1er de Habsbourg (1449 - 1512)

Le « dernier chevalier », heureux en mariage

Maximilien 1er de Habsbourg (22 mars 1459, Wiener Neustadt - 12 janvier 1519, Wels)À l'initiative de son père, Frédéric III, archiduc d'Autriche et titulaire du Saint Empire romain germanique, Maximilien de Habsbourg obtient en 1477 la main de Marie de Bourgogne. La mariée est la fille unique et l'héritière du duc Charles le Téméraire, mort la même année. Elle apporte en dot à Maximilien les Pays-Bas et la Franche-Comté.

Ce mariage marque le début d'une prodigieuse ascension pour la modeste dynastie familiale des Habsbourg.

Devenu à son tour empereur en 1493, Maximilien 1er marie trois ans plus tard son fils Philippe le Beau à Jeanne, fille des Rois Catholiques d'Espagne. Aux riches Pays-Bas, il adjoint de la sorte la Castille et l'Aragon, autrement dit l'Espagne, bientôt gonflée de ses colonies d'Amérique.

Enfin, en 1515, il arrange le mariage de ses petits-enfants avec les héritiers de Ladislas II Jagellon, souverain de Hongrie et de Bohème. Ces royaumes tomberont dans l'escarcelle des Habsbourg en 1526.

« Heureuse Autriche... »

De l'entourage de l'empereur, on a hérité cet aimable distique :

« Bella gerant alii, tu felix Austria, nube,
Nam quae Mars aliis, dat tibi regna Venus »
(en latin)

« Que les autres fassent la guerre, toi, heureuse Autriche, contracte des mariages, Car les royaumes que Mars donne aux autres, c'est Vénus qui te les assure. » (traduction)

Mariages fructueux, mariages infructueux

Maximilien ne réussit cependant pas à épouser en secondes noces l'héritière de la Bretagne, la duchesse Anne, et doit reconnaître l'indépendance des cantons suisses par le traité de Bâle de 1499. Faute d'épouser Anne de Bretagne, il se rabat sur Blanche Sforza, nièce de Ludovic le More, duc de Milan. Ce mariage va conduire son petit-fils et héritier Charles Quint dans des guerres sans fin contre un autre prétendant au duché de Milan, le roi de France François 1er.

Habile politique, mais aussi érudit et protecteur des artistes comme le peintre Dürer, Maximilien a une personnalité romanesque qui lui vaut d'être surnommé le « dernier chevalier ». Grâce à ses habiles mariages, son petit-fils Charles Quint recueille un héritage immense et prestigieux. Sa dynastie va rayonner sur l'Europe jusqu'en 1919.

Marie Desclaux
L'empire de Charles Quint, petit-fils de Maximilien 1er

Cliquez pour agrandir
Charles Quint réunit entre ses mains l'héritage immense de son grand-père Maximilien 1er. Il inclut d'une part les États héréditaires de la famille des Habsbourg, essentiellement en Autriche et dans le bassin du Danube, d'autre part des titres et des possessions plus ou moins précaires ou honorifiques...


Épisode suivant Voir la suite
Charles Quint
Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès