Le dictionnaire de l'Histoire

caste

Le mot caste vient du portugais casto (« pur »). Il désigne un système social strictement hiérarchisé, avec par exemple l'interdiction pour les membres d'un groupe ou d'une caste de se marier avec quelqu'un d'une autre caste.

La religion hindoue est à l'origine du système de castes le plus connu. Aux Indes, la division sociale en quatre castes ou varna (d'un mot qui signifie « couleur ») dérive de cette foi : au sommet de l'échelle sociale se tiennent les brâhmanes, spécialistes des rites, prêtres et enseignants (15% à 20% de la population), puis les kshatriya ou kshatria (guerriers), les vaiçya ou vaisa (travailleurs) et les çudras ou sudra (serviteurs). Les brâhmanes tiennent à peu près tous les postes de commandement, y compris le système judiciaire. Restent les hors-caste ou « intouchables », communément méprisés (environ 15% de la population indienne) : ils sont connus en Occident sous le nom de paria (d'après le mot tamoul qui les désigne). Gandhi, par compassion, les appelait Harijan (« enfants de Dieu »). Eux-mêmes revendiquent l'appellation de Dalit (« opprimé » en hindi).

On rencontre semble-t-il aussi des systèmes de castes dans l'Afrique ancienne. Ainsi, au Sénégal, avec au sommet de la pyramide les nobles de sang royal et à la base les corporations méprisées (forgerons...) et les esclaves ou hors-castes...

Voir : La troisième religion du monde

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net