Femmes du Moyen Âge - Portraits féminins du VIe au XVe siècles - Herodote.net

Femmes du Moyen Âge

Portraits féminins du VIe au XVe siècles

29 mars 2019 : spécialiste du Moyen Âge, Stéphane William Gondoin présente dans Portraits de femmes au Moyen Âge (éditions La Louve, 2019) une succession de femmes aussi méconnues que fantastiques. Des histoires passionnantes qui nous en apprennent beaucoup sur la condition féminine...

<em>Femmes du Moyen Âge</em>

Le Moyen Âge était-il particulièrement sombre pour les femmes ? Bien moins qu’on pourrait le penser. Sur cette période de plus d’un millénaire, leur statut a connu des fortunes diverses selon les dynasties et les aires géographique. Certes, être une femme consistait majoritairement à vivre dans une société patriarcale, soumise à l’autorité familiale, religieuse et politique des hommes. Mais les femmes du Moyen Âge jouissent tout de même de certains droits et libertés, dans le mariage ou le travail par exemple, que peu de sociétés antiques autorisaient, et qu’elles perdront pour beaucoup à l’époque moderne.

Sur l’ensemble de la période, certaines parviennent même à briser les barrières de la domination masculine et se font un nom, qu’elles inscrivent dans le grand livre de l’Histoire. Qui n’a jamais entendu parler de Jeanne d’Arc, Catherine de Sienne ou Christine de Pisan ? Mais dans un monde ou l’Histoire est essentiellement écrite par des hommes, pour une Jeanne d’Arc immortelle, combien d’oubliées ?

Les autres Jeanne d’Arc

Le livre de Stéphane William Gondoin fait justement place aux femmes que la postérité a parfois délaissée, mais rescapées des archives. Portrait par portrait, il nous raconte les vies de femmes, issues de toutes époques, tous royaumes et toutes conditions. Elles s’appellent Herleva, Ingeburge ou Constance. Elles sont pieuses, politiques ou intellectuelles. Elles sont réelles comme la reine Isabelle, ou légendaires comme la sorcière de Berkeley, et ont toutes marquées leurs contemporains par leurs destins parfois exceptionnels, parfois tragiques. Au fil des pages, leurs histoires s’enchaînent, plus ou moins longues mais toujours rythmées et passionnantes.

Comme un symbole, l’auteur entame son livre en nous contant l’histoire de la fausse Jeanne d’Arc, évidemment bien plus méconnue que la vraie. Une jeune femme contemporaine de la Pucelle d’Orléans, Claude des Armoises, qui se fit passer pour elle après sa mort, comme ressuscitée. Un mensonge si bien ficelé, que la nouvelle fit le tour du royaume et sa renommée la mena jusqu’au roi Charles VII. La ville d’Orléans suspendit même un temps les cérémonies rendues chaque année en mémoire de sa libératrice, la croyant revenue à la vie. Probablement l’une des plus belles usurpations du XIVe siècle, dont le scénario n’a rien à envier aux plus grands romans d’imagination.

Une histoire du Moyen Âge

Si le livre nous fait le récit d’histoires particulières, celles-ci s’inscrivent cependant à chaque fois dans un cadre général. Cartes, repères chronologiques et bibliographiques accompagnent chaque chapitre, pour aider le lecteur à re-situer les personnages dans son contexte. Chaque portrait est ainsi une petite histoire de Moyen Âge, l’auteur profite de ces courtes biographies pour nous distiller des éléments de compréhension sur la période en question, pour nous en apprendre davantage sur les figures, les lois ou les mœurs de l’époque.

Lire les Portraits de femmes au Moyen Âge, ce n’est pas seulement découvrir des personnages dont on ignorait l’existence, c’est aussi un peu mieux comprendre la condition des femmes dans une période aux a priori souvent négatifs.

Stan Vignon

 

Publié ou mis à jour le : 2019-03-29 19:00:12

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net