Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> Ça s'est passé un...
Ce jour-là...

Choisissez votre date

Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

ça s'est passé un...

4 août

Événements
4 août 1060 : Avènement de Philippe 1er

Le 4 août 1060 meurt Henri 1er. Il lègue le trône à son fils Philippe 1er, mis au monde 8 ans plus tôt par Anne de Russie (ou Anne de Kiev). La régence est confiée à l'oncle du jeune roi, le comte de Flandre Baudoin V.

4 août 1578 : La bataille « des Trois Rois »

Le 4 août 1578, sur les bords de l'oued el-Makhazen, près de Ksar el-Kébir (ou Alcazar Quivir), au nord du Maroc, le roi du Portugal Sébastien d'Aviz se porte à la rencontre du sultan du Maroc Abd el-Malik. La bataille tourne pour lui au désastre...

suite de l'article
4 août 1701 : La Grande Paix de Montréal

Le 4 août 1701, le gouverneur de la Nouvelle-France Louis-Hector de Callière conclut la paix avec les 39 « nations » iroquoises de la région du Saint-Laurent et des Grands Lacs. Il n'a pas craint pas d'inviter pour cela 1300 Indiens dans la ville de Montréal, à peine peuplée de 1200 colons français !

Le rapprochement avec les Indiens, auparavant proches des Anglais, rivaux des Français, avait été amorcé deux ou trois ans plus tôt par le prédécesseur de Callière, le gouverneur de Frontenac. À Montréal, grâce à l'éloquence du chef wendat (ou huron) Kondiaronk, ill allait se concrétiser par des échanges de cadeaux, le partage du calumet de la paix et des signatures en bonne et due forme au bas d'un texte.

La Grande Paix allait perdurer pendant un demi-siècle, jusqu'à la guerre de Sept Ans. À ce moment-là, les Iroquois, prenant acte de la supériorité démographique des Anglais, allaient rentrer peu à peu dans leur orbite...

4 août 1754 : Destitution de Dupleix

Le 4 août 1754, Joseph Dupleix est destitué de sa charge de gouverneur des Indes par Godeheu de Zaimont, un dirigeant de la Compagnie des Indes orientales. Il avait, le premier, eu l’idée d’une implantation politique aux Indes mais ses alliances avec les princes locaux, ses dépenses et son faste avaient suscité des jalousies fatales à la cour de Versailles et l'irritation de son employeur, la Compagnie des Indes orientales.

Peu après, le 26 décembre 1754, alors que débute la guerre de Sept Ans, la France concède à son ennemie, l'Angleterre, le « traité Godeheu ». Les signataires conviennent à Madras que leurs compagnies de commerce s'interdiront désormais toute activité politique dans le sous-continent indien. En fait, l'Anglais Robert Clive va reprendre pour le compte de son pays la stratégie d'alliances avec les princes locaux qui avait si bien réussi à Dupleix.

À la signature du traité de Paris, en 1763, la France ne conserve plus aux Indes que cinq comptoirs : Chandernagor, Pondichéry, Karikal, Mahé et Yanaon. Ils seront restitués à l'Union indienne en 1954.

4 août 1789 : Abolition des droits féodaux

Dans la nuit du 4 août 1789, les députés de l'Assemblée nationale constituante, dans un bel élan d'unanimité, proclament l'abolition des droits féodaux...

suite de l'article
4 août 1914 : Invasion de la Belgique

À l'aube du 4 août 1914, deux divisions allemandes de 60.000 hommes franchissent la frontière germano-belge à Gemmenich. Elles se dirigent vers Liège, première place fortifiée de Belgique, sur les bords de la Meuse...

suite de l'article
C'est sa fête : Jean-Marie

Jean-Marie Vianney est né à Dardilly, près de Lyon. Il est devenu prêtre le 13 août 1815 à 29 ans, à force d'obstination et malgré peu de dispositions pour les études... Il est vrai que l'Église de France avait à cette époque de très gros besoins de recrutement pour combler les pertes de la Révolution et n'était pas trop regardante sur la qualité des postulants.

Le jeune prêtre se voit confier Ars, une paroisse misérable de 200 âmes dans les marais des Dombes, à l'est de Lyon. Mauvais prêcheur, il se révèle par contre très talentueux au confessionnal, au point de ramener ses paroissiens sur le chemin de la foi.

De son vivant même, l'humble curé d'Ars est honoré comme un saint. Il devient un modèle pour les gros bataillons de nouveaux prêtres qui partent à l'assaut des campagnes... Rappelons que le nombre d'ordinations est passé en France de 500 sous le Premier Empire à un maximum de 2357 en 1829 ! Fondations religieuses, congrégations et missions étrangères se multiplient et attestent de la vitalité de la foi chrétienne.

En permanence tourmenté par le sentiment de son incompétence, Jean-Marie Vianney meurt épuisé le 4 août 1859. Il est canonisé en 1925.

Décès
Henri 1er
1008 - 4 août 1060 à Vitry-aux-Loges

Henri 1er est le fils et successeur du roi de France Robert II et de Constance d'Arles. Il monte sur le trône de France le 20 juillet 1031, à 23 ans.

Le nouveau roi fait appel au duc de Normandie Robert le Diable pour contrecarrer son frère puîné Robert qui tente de le détrôner. Le duc de Normandie reçoit en échange de son aide le Vexin français (petite province à l'ouest de Paris). Le roi, de son côté, devient le parrain de son fils Guillaume, le futur conquérant de l'Angleterre. Quant au frère du roi, il reçoit la Bourgogne en apanage, en guise de dédommagement.

Devenu veuf et instruit par l'expérience de son père, Henri 1er ne veut pas d'ennui avec l'Église. Pour prévenir toute accusation d'inceste, il envoie chercher à Kiev une nouvelle épouse, Anne de Russie, fille du grand-prince Iaroslav. Elle donnera naissance au futur souverain, Philippe 1er.

Hans-Christian Andersen
2 avril 1805 à Odense (Danemark) - 4 août 1875 à Rolighed (Danemark)

Biographie Hans-Christian Andersen

Le conteur Hans Christian Andersen est l'un des auteurs les plus lus du monde et à coup sûr le Danois le plus célèbre...

Voir : «Ma vie est un beau conte de fées...»
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quand naquirent les Jeux Olympiques ?

Réponse
Publicité