Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> Ça s'est passé un...
Ce jour-là...

Choisissez votre date

Événements
Publicité

ça s'est passé un...

19 juillet

Événements
19 juillet 64 : Rome en flammes

Le 19 juillet de l'an 64, à Rome, un incendie prend naissance dans une boutique située près du Circus Maximus, au pied du mont Palatin où se trouve le palais impérial.

La Ville éternelle, qui compte alors près de 800.000 habitants concentrés sur 13 kilomètres carrés, va être ravagée pendant six jours par les flammes. Néron attribue la responsabilité du sinistre aux chrétiens. C'est le début des premières persécutions...

suite de l'article
19 juillet 1808 : Reddition de Bailén

Le 19 juillet 1808, à Bailén (ou Baylen), en Andalousie, à l'entrée des défilés de la Sierra Morena, 18 000 soldats français aux ordres du général Pierre Antoine Dupont de l'Étang, sont assaillis par près de 30 000 Espagnols aux ordres du général Francisco Javier Castaños.

Isolé et sans possibilité d'être secouru, le général Dupont, ancien héros de Friedland, se résigne à la reddition.

La capitulation est signée trois jours plus tard, le 22 juillet 1808, contre la promesse d'un rapatriement des troupes. Au lieu de cela, la junte de Séville, qui a pris en main le soulèvement du peuple espagnol contre l'occupant, fait interner les Français dans une île-pénitencier, dans des conditions épouvantables !

L'Europe est subjuguée ; elle découvre que quelques poignées de paysans déterminés peuvent mettre en échec les armées napoléoniennes, invaincues jusque là. C'est la première défaite de l'Empire français et la première application de la guérilla, une tactique appelée à une grande diffusion au XXe siècle (le mot lui-même date de la guerre contre Napoléon).

19 juillet 1870 : Napoléon III déclare la guerre à la Prusse

Le 19 juillet 1870, Napoléon III déclare la guerre à la Prusse. L'empereur tombe dans le piège préparé par le chancelier Bismarck, par la faute de son ministre des Affaires étrangères, le duc Adolphe de Gramont, partisan d'une politique belliciste.

La déclaration de guerre de la France conduit à l'union de toute l'Allemagne derrière la Prusse. Celle-ci aligne immédiatement 800.000 hommes, transportés en chemin de fer sur la frontière. La France 250.000 seulement, dans le plus grand désordre, faute d'avoir mené à bien la réforme du ministre Adolphe Niel, qui devait, deux ans plus tôt, généraliser le service militaire et créer une armée de seconde ligne (la garde mobile)... Un mois et demi plus tard, l'empereur est fait prisonnier à Sedan.

19 juillet 1900 : Inauguration du métro de Paris

Le 19 juillet 1900, à la faveur d'une grande Exposition universelle, Paris inaugure sa première ligne de métro. Elle relie la Porte Maillot (ouest) à la Porte de Vincennes (est). Les stations sont conçues en « style nouille » par l'architecte Guimard, selon les principes artistiques de l'Art nouveau.

C'est l'aboutissement tardif d'un vieux projet. Le premier projet d'un transport souterrain à Paris remonte en effet à 1855 mais sa réalisation a été longtemps différée et beaucoup d'autres métropoles, à commencer par Londres, ont pu construire leur propre métro avant que Paris ne s'y mette.

La réalisation des travaux est confiée à l'ingénieur Fulgence Bienvenüe dont le nom a été donné à la station de la gare Montparnasse. Les chroniqueurs de l'époque prédisent l'achèvement du réseau dans les huit ans à venir… Dans les faits, un siècle plus tard, le métropolitain continue de s'étendre et de se moderniser.

19 juillet 1903 : Arrivée du premier Tour de France cycliste

Le 19 juillet 1903 s'achève à Paris le premier Tour de France cycliste. Le vainqueur Maurice Garin a pédalé un total de 94 h 33 minutes à la vitesse moyenne de 26 km/h. Le succès de l'épreuve témoigne de l'engouement du public pour la bicyclette, affectueusement surnommée la « petite reine ». Cet engin est né d'une succession d'heureux hasards qui ont conduit de la draisienne au vélocipède et au grand-Bi...

suite de l'article
19 juillet 1913 : Les Français portent le service militaire de 2 à 3 ans

Confronté à l'aggravation des tensions internationales, le président Raymond Poincaré obtient, le 19 juillet 1913, que les députés français votent l'allongement de deux à trois ans du service actif... Grâce à quoi l'armée française pourra encaisser le choc de l'attaque allemande en août 1914.

suite de l'article
19 juillet 2001 : Découverte de Toumaï

Le 19 juillet 2001, une mission franco-tchadienne conduite par le paléontologue Michel Brunet (université de Poitiers) découvre un crâne vieux de sept millions d'années et quelques autres ossements en un lieu désertique autrefois baigné par les eaux du lac Tchad. Il est baptisé Toumaï (« espoir de vie » en langue locale) sur une suggestion du président tchadien Idriss Déby, désireux de perpétuer le souvenir de l'un de ses frères d'armes !

On le considère aujourd'hui comme le plus ancien ancêtre de la lignée qui a donné naissance aux humains, après sa séparation d'avec les chimpanzés, bien avant la célèbre Lucy...

suite de l'article
C'est sa fête : Arsène

Né à Rome en 354, Arsène fuit le monde et devient ermite dans le désert égyptien pour mieux se rapprocher de Dieu. Beaucoup d'autres mystiques partagent son expérience.

Appelés « Pères du désert », ils donneront naissance au monachisme occidental. Ils seront à l'origine des monastères et des abbayes qui maintiendront la flamme de la civilisation pendant les premiers siècles du Moyen Âge.

Naissance
Félicité de Lamennais
19 juillet 1782 à Saint-Malo - 27 février 1854 à Paris

Biographie Félicité de Lamennais

Prêtre en 1816, Félicité de Lamennais plaide pour une stricte séparation de l'Église et des pouvoirs séculiers dans son journal L'Avenir. En 1834, dans son livre Paroles d'un croyant, il manifeste une vision proprement révolutionnaire de l'Évangile. Député d'extrême-gauche en 1848, il meurt en refusant les sacrements de l'Église.

Voir : Paroles d'un croyant
Décès
Pétrarque
20 juillet 1304 à Arezzo (Italie) - 19 juillet 1374 à Padoue (Italie)

Biographie  Pétrarque

Fils d'un notaire florentin, Francesco Petracco, dit Petrarca (en français Pétrarque) se consacre à sa passion de l'étude. Avide de voyages et amoureux de l'Antiquité classique, il se plonge dans l'étude des textes anciens en vue de concilier le christianisme et l'héritage antique.

Son oeuvre poétique, regroupée sous le titre de Cansonere (ou Canzoniere) est à l'origine de la langue italienne moderne avec la Divine Comédie de Dante Alighieri, un Florentin de quarante ans son aîné, comme lui adepte du dolce stil nuovo.

Pétrarque s'établit en 1337 à Vaucluse (aujourd'hui Fontaine-de-Vaucluse). La fin de sa vie est entachée par des drames intimes dont la mort de l'inaccessible Laure...

Voir : Le premier humaniste
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Qui a créé la Légion d'honneur ?

Réponse
Publicité