ça s'est passé un... - 26 mars - Herodote.net

ça s'est passé un...

26 mars

Événements

26 mars 193 : L'Empire aux enchères

Le 26 mars 193, à Rome, le vieil empereur Pertinax est assassiné par des prétoriens, autrement dit des soldats de sa garde !

Sans s'embarrasser de scrupules, ses meurtriers mettent l'empire romain aux enchères. L'heureux acquéreur, un certain Didius Julianus, ne tarde pas à déchanter. Il est à son tour mis à mort et c'est finalement un général talentueux, Septime Sévère, qui ramassera la mise !...

Suite de l'article

26 mars 1790 : Les jeunes États-Unis institutionnalisent le racisme

Par la loi sur la citoyenneté (Naturalization Act) du 26 mars 1790, les États-Unis offrent généreusement la citoyenneté aux free white persons (« personnes libres blanches »), autrement dit aux immigrants européens de bonnes mœurs, sous réserve qu’ils aient deux ans de résidence dans le pays. Avec cette apparition de la couleur de peau comme catégorie juridique, la jeune République, tout juste libérée de la tutelle coloniale et dotée d'une Constitution démocratique et fédérale, met ainsi en place la première législation formellement raciste de l'époque moderne.

La loi exclut sans le dire les immigrants non-européens et surtout les esclaves et affranchis africains, dont la plupart résidaient sur le sol américain depuis plusieurs générations déjà. Les Indiens eux-mêmes, premiers habitants de l'Amérique, demeurèrent des non-sujets jusqu’à la fin du XIXe siècle, même après que les noirs eurent obtenu des droits civiques. Ils furent considérés jusqu'en 1924 comme des nationaux et non comme des citoyens !

Les derniers quotas d'immigration hérités du Naturalization Act furent abrogés le 3 octobre 1965...



26 mars 1811 : Bris de machines au nom du « luddisme »

Le 26 mars 1811, à Nottingham (Angleterre), des ouvriers de la bonneterie brisent les machines accusées de leur voler travail et salaire. Leur mouvement est appelé « luddisme », du nom d'un ouvrier légendaire, John ou Ned Ludd, qui aurait détruit deux métiers à tisser vers 1780...

Suite de l'article

26 mars 1918 : Conférence interalliée de Doullens

Le 26 mars 1918, à Doullens (Somme), les Alliés désignent le général français Ferdinand Foch (66 ans) comme généralissime des troupes franco-britanniques. Il lui reviendra de faire face à l'ultime offensive allemande...

Suite de l'article

26 mars 1944 : La bataille des Glières

Le dimanche 26 mars 1944, sur le plateau des Glières, à 1400 mètres d’altitude, en Haute-Savoie, près de la Suisse, des résistants français se heurtent à un détachement de quelques dizaines d’hommes envoyé en reconnaissance par le commandant allemand du secteur...

Suite de l'article

26 mars 1962 : Fusillade de la rue d'Isly

Le 26 mars 1962, à Alger, des Européens se rendent en cortège vers le quartier de Bab el-Oued pour protester contre son bouclage par l'armée française qui soupçonne la présence d'activistes pieds-noirs.

Dans la rue d'Isly, un détachement de tirailleurs algériens de l'armée française, sous le commandement d'un jeune lieutenant kabyle, fait face aux manifestants. Épuisés et ne sachant plus trop à quel drapeau obéir, ils sont nerveux et prêts à en découdre...

Suite de l'article

C'est sa fête : Larissa

Cette jeune grecque de Crimée se convertit au christianisme au IVe siècle. Son pays est alors sous la souveraineté d'un roi goth, lui-même chrétien mais de l'hérésie arienne ! Refusant d'adopter cette hérésie, Larissa est brûlée vive dans une église avec 22 autres personnes.

Décès

Ludwig van Beethoven

16 décembre 1770 à Bonn (Allemagne) - 26 mars 1827 à Vienne (Autriche)

Biographie Ludwig van Beethoven

Le compositeur Ludwig van Beethoven fut séduit un temps par Napoléon Bonaparte et lui dédia la « Symphonie héroïque ». Son « Hymne à la joie » rythme aujourd'hui les élans et les langueurs de l'Union européenne.

Il meurt à Vienne à 56 ans. Un cortège de près de 30 000 personnes accompagne le compositeur à sa dernière demeure, au cimetière de Währing. Le 22 juin 1888, les dépouilles de Beethoven ainsi que de Schubert rejoindront leurs demeures définitives dans le « carré des musiciens » du Zentralfriedhof.

Édouard Herriot

5 juillet 1872 à Troyes, Aube (France) - 26 mars 1957 à Saint-Genis-Laval, Rhône (France)

Biographie Édouard Herriot

Maire de Lyon pendant un demi-siècle, Édouard Herriot est le plus illustre représentant de la «République des professeurs» qui vit des normaliens se succéder à la présidence du Conseil sous la IIIe République avec Paul Painlevé, Léon Blum et André Tardieu...

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net