Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> Ça s'est passé un...
Ce jour-là...

Choisissez votre date

Événements
Publicité

ça s'est passé un...

15 janvier

Événements
15 janvier 1200 : Fondation de l'Université de Paris

Le 15 janvier 1200 est fondée l'Université de Paris à l'initiative de Philippe Auguste. Elle obtient du roi un statut officiel en 1215. Le texte en est rédigé par le légat pontifical Robert de Courçon. Son enseignement, tourné vers la théologie et l'analyse des textes anciens, sera à l'origine de la réputation intellectuelle de Paris.

15 janvier 1208 : Le légat du pape assassiné !

Le 15 janvier 1208, le légat du pape, Pierre de Castelnau, est assassiné sur une route du Languedoc par un écuyer du comte de Toulouse, Raimon VI. Le pape Innocent III tire prétexte de ce drame pour lancer une croisade contre les Albigeois (ou cathares)...

suite de l'article
15 janvier 1759 : Ouverture du British Museum

Le 15 janvier 1759, le British Museum ouvre ses portes au public dans un hôtel particulier de Londres, Montagu House, à Bloomsbury, où il est toujours présent. Il est constitué par les collections du médecin et scientifique sir Hans Sloane (1660-1753), soit environ 80 000 objets.

C'est le premier grand musée de l'époque moderne. Ainsi que l'atteste son nom, il affiche d'emblée sa valeur de symbole national. Le pillage des marbres du Parthénon et la victoire sur Napoléon vont très vite l'enrichir et en faire aussi le plus important musée d'archéologie du monde. 

15 janvier 1790 : La France est divisée en 83 départements

Le 15 janvier 1790, l'Assemblée constituante établit la carte des départements et fixe leur nombre à 83. Les limites et le chef-lieu de ces nouvelles circonscriptions coïncident le plus souvent avec les anciens pays gaulois et les comtés carolingiens d'où leur succès immédiat.

Aujourd'hui, il est devenu de bon ton de revendiquer la suppression de ces départements, jugés trop petits bien qu'analogues en taille aux cantons suisses et aux shires anglais...

suite de l'article
15 janvier 1919 : Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht assassinés

Le 15 janvier 1919, Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht (48 ans l'un et l'autre)  sont assassinés dans leur prison par des groupes paramilitaires anticommunistes, les Freikorps (« corps-francs »). Ex-animateurs du groupe révolutionnaire Spartakus, ils avaient fondé le 30 décembre 1918 le Parti communiste allemand (KPD) et tenté d'importer en Allemagne la Révolution russe à la faveur des troubles consécutifs à la défaite de leur pays et à l'armistice.

Ayant déclenché une grève générale le 6 janvier 1919, leur tentative de soulèvement est écrasée par le ministre de la Défense, le social-démocrate Gustav Noske, au cours de la « Semaine sanglante » du 11 au 15 janvier 1919. Dans la foulée est mise en place une République parlementaire par l'Assemblée constituante allemande.

C'est sa fête : Remi

L'évêque de Reims Remi (on prononce Rémi) est célèbre pour avoir baptisé Clovis, le roi des Francs, après la bataille légendaire de Tolbiac.

Tandis que Clovis n'était encore que le roi des Francs de Tournai, Remi a commencé de l'instruire dans la religion. Il écrit au jeune roi encore païen : « Secourez les affligés, ayez soin des veuves, nourrissez les orphelins... Toutes les richesses de vos pères, vous les emploierez à libérer les captifs et à délier le lien d'esclavage ».

Clovis est le premier roi barbare à se convertir au catholicisme (les autres ont choisi l'hérésie arienne). Cela lui vaut la bienveillance du clergé gallo-romain et lui permet d'imposer son autorité sur la Gaule et les pays rhénans.

Remi, célébré par l'Église le 15 janvier, est mort à 90 ans, vers 530, avec, selon le chroniqueur Grégoire de Tours, une grande réputation de charité !

Naissances
Molière
15 janvier 1622 à Paris - 17 février 1673 à Paris

Biographie  Molière

Jean-Baptiste Poquelin fonde L'Illustre-Théâtre le 30 juin 1643, au tout début du règne de Louis XIV, avec ses amis comédiens, Madeleine Béjart et Tiberio Fiorelli, dit Scaramouche, vedette de la comédie italienne. Lui-même adopte le pseudonyme de Molière (nom d'un romancier naguère à la mode).

La troupe de Madeleine Béjart triomphe enfin à Paris le 18 novembre 1659 avec Les Précieuses ridicules.

Bénéficiant dès lors du soutien du roi, qui le protège contre les cabales et lui assure de confortables revenus, Molière assume une fonction équivalente à celle de bouffon du roi, avec le droit de tout dire et de tout jouer.

Il va donner dans les quatorze dernières années de sa vie la totalité de ses chefs-d'oeuvre. Des contemporains admiratifs le considèreront alors comme un «demi-dieu» !

Voir : Molière fonde l'Illustre-Théâtre
Pierre Joseph Proudhon
15 janvier 1809 à Besançon - 19 janvier 1865 à Passy

Biographie Pierre Joseph Proudhon

Fils d'un brasseur et tonnelier, Proudhon est le seul théoricien révolutionnaire du XIXe siècle issu du milieu populaire. Ouvrier typographe, il passe son bac à 29 ans grâce à un prix de l'Académie de Besançon.

Il publie en 1840 le mémoire : Qu'est-ce que la propriété ? ou Recherches sur le principe du droit et du gouvernement, qui affecte de traiter la propriété sous forme de spéculation académique. On en retient la fameuse formule : «La propriété, c’est le vol» !...

Voir : Le prophète de l'anarchisme
Pierre-Jules Hetzel
15 janvier 1814 à Chartres - 17 mars 1886 à Monaco

Biographie Pierre-Jules Hetzel

Connu par la publication des Voyages extraordinaires de Jules Verne, Pierre-Jules Hetzel est un éditeur d'avant-garde auquel on doit en particulier le développement des éditions pour la jeunesse.

Laïc et républicain avant l'heure, lorsque survient la Révolution de Février en 1848, il sort Lamartine de son lit et le conduit au balcon de l'Hôtel de ville.

Dès le coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte, il s'exile à Bruxelles, où il est rejoint par Victor Hugo. Il édite pour lui Napoléon le Petit, Châtiments (sans article), Les Contemplations...

Confronté à des auteurs peu scrupuleux, tel Baudelaire, Hetzel ne se contente plus de verser un acompte aux auteurs qui lui promettent un manuscrit. Il leur garantit des droits d'auteur proportionnés aux ventes, selon un système encore en vigueur. À la veille de la Grande Guerre, sa maison d'édition est absorbée par son rival de toujours, Hachette.

Voir : Un éditeur engagé dans son siècle
Abdel Aziz Ibn Séoud
15 janvier 1876 à Riyad (Arabie) - 9 novembre 1953 à Taïf (Arabie)

Biographie Abdel Aziz Ibn Séoud

C'est à Riyad, modeste capitale de la province du Nedjd, que naît en 1876 ou un peu plus tard un certain Abdel Aziz. Il est le lointain descendant d'un guerrier du nom d'Ibn Séoud qui unifia au XVIIIe siècle le Nedjd et imposa aux bédouins l'islam très rigoriste promu par son ami, le prédicateur Wahhab. L'enfant est élevé à la dure par son père Abderrahman, dans le seul objectif de restaurer le royaume ancestral, revenu depuis près d'un siècle à l'anarchie et aux luttes tribales.

Il va y parvenir un demi-siècle plus tard et devenir le roi Ibn Séoud, deuxième du nom, au terme de péripéties épiques payées d'un effroyable bain de sang : on estime que ses combats contre ses rivaux auront occasionné en trois décennies un total de 200.000 à 500.000 victimes sur une population d'environ trois millions d'habitants...

Voir : Un roi sorti du désert
Gamal Abd el-Nasser
15 janvier 1918 à Beni Mor (Assiout, Égypte) - 28 septembre 1970 à Le Caire (Égypte)

Biographie Gamal Abd el-Nasser

Né dans un village de haute-Égypte, dans la famille d'un modeste fonctionnaire, Gamal Abd el-Nasser est le premier dirigeant issu du peuple qu'ait eu l'Égypte depuis... plus de deux mille ans.

Jeune officier, il devient un héros de la guerre contre Israël. Le 20 octobre 1948, lors de la bataille de Fallouga, il doit se rendre à l'ennemi avec son unité mais bénéficie des honneurs militaires de la part des officiers israéliens en raison de son courage et de sa résistance remarquable. Cet exploit lui vaut l'admiration de ses concitoyens.

Ensuite professeur à l'école d'état-major, réputé travailleur et taciturne, il est indigné par la corruption du gouvernement monarchique et son allégeance aux Britanniques. Il fonde le mouvement progressiste des « Officiers libres » et renverse le régime en accointance avec le mouvement islamiste des « Frères musulmans »... auquel tout l'oppose par ailleurs. 

Jusqu’à sa mort, moins de vingt ans plus tard, et malgré une série d’échecs retentissants, le « raïs » (président ou chef, d'après un mot arabe qui désignait autrefois un dignitaire ottoman) va incarner la renaissance du nationalisme arabe, sur des bases laïques et sociales. Sa faillite va à rebours ouvrir un boulevard à tous les islamistes, salafistes, Frères musulmans et wahabbites hostiles aux valeurs occidentales...

Voir : Un héros pour l'Égypte
Martin Luther King
15 janvier 1929 à Atlanta (États-Unis) - 4 avril 1968 à Memphis (États-Unis)

Biographie Martin Luther King

Pendant une douzaine d'années, jusqu'à son assassinat, le pasteur King a lutté contre la ségrégation raciale pratiquée dans le sud des États-Unis. Il s'est fait connaître à Montgomery (Alabama) à l'occasion d'un boycott de la compagnie d'autobus de la ville, coupable de tolérer la ségrégation dans ses véhicules.

Voir : Un pasteur contre la ségrégation raciale
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

De qui Napoléon III était-il le fils ?

Réponse
Publicité