ça s'est passé un... - 7 janvier - Herodote.net

ça s'est passé un...

7 janvier

Événements

7 janvier 1598 : Boris Godounov devient tsar de Russie

Le jeune tsar Fédor 1er, fils d'Ivan IV le Terrible, meurt le 7 janvier 1598. Le régent Boris Godounov, son beau-frère, lui succède sur le trône.



7 janvier 1957 : Début de la bataille d'Alger

Le 7 janvier 1957, le gouvernement français confie au général Jacques Massu les pleins pouvoirs de police sur le Grand Alger (800 000 habitants dont une moitié de musulmans) pour empêcher que se répètent des attentats aveugles comme ceux  du  Milk Bar et de la Cafétéria.

Assisté des colonels Marcel Bigeard, Roger Trinquier et Yves Godard, le général commande les 6 000 hommes de la dixième division parachutiste. Il a mission de mettre fin au terrorisme dans l'agglomération et va s'acquitter de sa tâche en ne reculant pas devant l'emploi de la torture, malgré les réticences du colonel Yves Godard et les protestations du général Jacques Pâris de la Bollardière ou encore du secrétaire de la police Paul Teitgen.

Suite de l'article

7 janvier 1974 : Les Britanniques instaurent la semaine de trois jours

Le 7 janvier 1974, le gouvernement conservateur d'Edward Heath impose la semaine de trois jours dans l'industrie britannique. Loin d'annoncer la fin du travail et la prospérité généralisée, la mesure reflète au contraire la situation désespérée de l'économie nationale, confrontée à une très dure grève des mineurs...

Suite de l'article

7 janvier 2015 : Attentats à Paris contre Charlie Hebdo et un magasin casher

Couverture de Charlie Hebdo après les attentats des 7-8 janvier 2015La France est sidérée en suivant quasiment en direct, dans les médias, l’agression du magazine satirique par deux jeunes hommes, dans le 11e arrondissement de Paris. Douze personnes sont massacrées et quatre grièvement blessées avant que les terroristes, qui se réclament de l’islamisme radical, ne soient pris en chasse par la police.

Le lendemain, un comparse tue une policière à Montrouge, au sud de la capitale, avant de prendre en otage les clients d’un supermarché casher (israélite), à la porte de Vincennes. Il en assassine quatre avant d’être lui-même tué par la police. Les deux autres terroristes, traqués, se réfugient dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële, à l’est de Paris, où ils sont abattus le 9 janvier par les forces de l’ordre.

Quelques heures avant l’agression de Charlie Hebdo, l’écrivain Michel Houellebecq présentait sur les ondes son nouveau roman, Soumission, qui mettait en scène une hypothétique soumission de la France à l’ordre islamique !...



C'est sa fête : Raymond

Le dominicain Raymond de Peñafort est un spécialiste catalan du droit canon. Mort en 1275, il a introduit dans les couvents l'étude de l'arabe et de l'hébreu. Il s'est aussi dévoué à la prédication auprès des musulmans d'Espagne.

Naissance

Charles Péguy

7 janvier 1873 à Orléans - 5 septembre 1914 à Villeroy

Biographie Charles Péguy

Fils d'un menuisier et d'une rempailleuse de chaises, Charles Péguy entre à l'École Normale Supérieure. Militant socialiste, il prend fait et cause pour Dreyfus et ouvre une librairie socialiste dans le Quartier Latin à Paris.

Après le « coup de Tanger »(1905), il prend des positions politiques de plus en plus nationalistes et tente de concilier socialisme, nationalisme et christianisme mystique.

Devenu un poète et écrivain renommé, il ne craint pas, à la veille de la Grande Guerre, de fustiger le pacifisme de son ancien ami Jean Jaurès : « la politique de la Convention Nationale c’est Jaurès dans une charrette et un roulement de tambour pour couvrir cette grande voix ».

Mobilisé, il écrit à un ami : « Je pars soldat de la République, pour le désarmement général et la dernière des guerres ».

Dans l'après-midi du 5 septembre 1914, au début de la contre-offensive de la Marne, le lieutenant Charles Péguy meurt « à l'ennemi », debout, frappé d'une balle au front, à la tête de ses hommes, près du village de Villeroy (Seine-et-Marne). Il avait dédié son drame Jeanne d'Arc : « À toutes celles et à tous ceux qui seront morts pour tâcher de porter remède au mal universel ».

Décès

François Fénelon

6 août 1651 à Fénelon (Quercy, France) - 7 janvier 1715 à Cambrai

Biographie François Fénelon

Archevêque de Cambrai, Fénelon fut surnommé à ce titre le «Cygne de Cambrai» par opposition à Bossuet, son ennemi juré, l'«Aigle de Meaux». Précepteur du duc de Bourgogne, petit-fils et héritier du roi Louis XIV, il écrivit pour luiTélémaque (1699). Cet essai sur l'art de gouverner annonce l'esprit des Lumières du siècle suivant.

Hirohito, Shôwa

29 avril 1901 à Tokyo (Japon) - 7 janvier 1989 à Tokyo (Japon)

Biographie  Hirohito, Shôwa

Dernier empereur de droit divin du Japon, considéré comme descendant de la déesse du soleil Amaterasu, Hirohito (on écrit aussi Hiro-Hito) eut également le plus long règne de l'histoire du pays du Soleil Levant. Il prit une part ambigüe aux entreprises ultranationalistes et guerrières des années 1930 et 1940. Il incarna aussi le Japon pacifique et laborieux de l'après-guerre...

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès