26 mars 922

Exécution du mystique musulman Al-Hallaj

 

Le 26 mars 922, à Bagdad, le mystique musulman Mansûr Al-Hallaj est crucifié après avoir subi neuf années d’incarcération. Né en Iran 65 ans plus tôt, il a très tôt rejoint un maître du soufisme, démarche spirituelle originale qui vise à la purification de l’âme et à l’union avec Dieu. Il acquiert très vite une grande popularité par ses prêches et ses écrits. Dénoncé comme agitateur et conspirateur, Son œuvre poétique a été traduite et révélée aux Européens par l’historien arabisant Louis Massignon. Elle témoigne de la vitalité de la spiritualité musulmane aux premiers temps de l'islam, avant que le calife Al Qadir ne publie en 1019 l’« épître de Qadir » (Risala al-qâdiriya) qui interdit toute exégèse nouvelle et ferme la porte à l'effort de recherche personnel des musulmans (l'ijithad).

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net