15 avril 1450

Bataille de Formigny

 

Le 15 avril 1450, le roi Charles VII dépêche le comte Jean de Clermont et l'amiral de Coëtivy vers le Cotentin car une armée anglaise de trois mille hommes a débarqué à Cherbourg, sous le commandement de Thomas Kyriel, pour tenter de secourir les dernières places anglaises de Normandie. L'armée anglaise progresse vers Bayeux et se renforce de jour en jour. La confrontation se produit à Formigny, près de Bayeux. 

Clermont retient tant bien que mal ses troupes qui veulent en découdre au plus vite. Il fait prévenir en urgence le connétable Arthur de Richemont. Craignant les archers gallois, il donne des ordres pour que seule son artillerie s'avance et se mette à portée de tir. Ses couleuvrines font des ravages dans les rangs ennemis mais finissent par être capturées. Clermont se résigne alors à engager son infanterie pour tenter de les récupérer. Après trois heures de combat, Kyriel a conservé une troupe en réserve et possède donc un avantage qu’il s’apprête à utiliser pour faire basculer le combat. C'est alors que les 1 500 Bretons de Richemont surgissent opportunément sur le flanc gauche des Anglais et les mettent en fuite. Dans la poursuite, les Français se font une joie de massacrer les archers gallois haïs et redoutés. Avec cette bataille, qui vaudra au roi de France le surnom de Victorieux, la guerre de Cent Ans touche à sa fin...

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net