15 novembre 1796

Bataille d'Arcole

 

Le 15 novembre 1796, le général Bonaparte, à peine âgé de 27 ans, remporte une brillante victoire sur les Autrichiens du général Avinczy à Arcole, dans le Piémont italien.

Son armée d'Italie ayant franchi l'Adige, elle tente mais en vain de franchir l'un de ses affluents, l'Alpone, à Arcole. N'en pouvant plus après trois jours de combats indécis, Bonaparte s'engage sur le pont sous la mitraille et plante un drapeau en son milieu. Mais ses soldats tardent à bouger et lui-même doit reculer, protégé par les grenadiers du général Lannes. Comme un Autrichien le met en joue, son aide de camp Jean-Baptiste Muiron le couvre de son corps et se fait tuer à sa place...

Bonaparte tombe dans le marais. Il se serait alors écrié : « Soldats, en avant pour sauver le général ». Ses grenadiers se lancent en avant. La victoire est à la France. L'opération a été facilitée par une ruse du général Belliard qui a ordonné aux tambours d'aller faire diversion sur les arrières des Autrichiens ! L'un de ces tambours, André Estienne, sera plus tard honoré par la Légion d'Honneur et une statue dans son village du Vaucluse. Une célèbre toile du baron Gros, au Louvre, montre le général Bonaparte à Arcole, sous un jour flatteur comme il se doit. 

Actualits de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimdia
vidos, podcasts, animations

Galerie d'images
un rgal pour les yeux

Rtrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivit Herodote.net