20 avril 2010 - «Paris, ville rayonnante » au musée de Cluny - Herodote.net

20 avril 2010

«Paris, ville rayonnante » au musée de Cluny

Le musée national du Moyen Âge, ou musée de Cluny, dans le Quartier Latin (Paris), présente jusqu'au 24 mai une exposition sur «Paris, ville rayonnante». L'occasion de (re)découvrir un véritable coffre au trésor.

Paris, capitale gothique

L'exposition se tient dans le cadre majestueux du musée de Cluny, entre autres dans le frigidarium des thermes romains, réouvert en 2009. Elle montre la ville au XIIIe siècle, au temps de Saint Louis, époque à laquelle elle devient réellement la capitale culturelle et artistique de l'Europe.

Le style gothique «rayonnant» imprègne tous les bâtiments construits ou reconstruits (60 églises en un siècle, tout de même) : de Notre-Dame aux petites chapelles, tous partagent un même vocabulaire iconographique qui fait la part belle à la nature comme source d'inspiration.

En même temps que les théologiens redécouvrent l'œuvre d'Aristote et son analyse méticuleuse du réel, à la suite de Saint Thomas d'Aquin, les sculpteurs multiplient en effet les espèces végétales représentées avec une précision confondante.

Parmi les grands chantiers de cette époque figure la cathédrale Notre-Dame qui reçoit un transept dont elle était à l'origine dépourvue et voit sa façade transformée par l'adjonction, entre autres, de la fameuse série des rois de Juda, au dessus des portails.

Certaines de ces sculptures, redécouvertes en 1977 après avoir été victimes de vandalisme à la Révolution, sont exposées : c'est l'occasion de les voir de près et de mesurer le travail qu'elles représentent.

La plupart, provenant du musée lui-même ou du Louvre, ne sont pas des révélations mais on peut les apprécier sous un angle neuf, avant de se plonger dans les rayons de la librairie du musée, dernière merveille du lieu, où tous les amateurs du Moyen Âge trouvent leur bonheur.

Yves Chenal
Le musée de Cluny

Situé dans les anciens thermes romains, dont les salles conservées sont très bien mises en valeur, l'ancien hôtel parisien des abbés de Cluny offre des collections d'une grande richesse.

On peut ainsi admirer les six tapisseries de la Dame à la Licorne, qui remontent à la fin du XVe siècle, et d'autres merveilles encore, y compris des retables et des objets liturgiques splendides. Il ne s'agit pas à proprement parler d'un musée de l'histoire du Moyen Âge, mais plutôt d'un musée de la civilisation médiévale, dans laquelle les XIVe et XVe siècles sont sur-représentés.

Regrettons qu'il soit difficile de suivre l'histoire du Moyen Âge à travers les salles, dont on ne comprend pas toujours l'organisation. Difficile aussi de rester indifférent face à ces objets, dont l'abondance peut parfois décourager. Difficile enfin de tenir la distance : la quantité d'éléments exposés est telle que la plupart des visiteurs prennent leur temps au début mais finissent «au pas de course». Attention donc à prévoir sans doute environ deux heures pour une première visite.

L'auteur : Yves Chenal

Ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé et docteur en histoire médiévale, Yves Chenal a enseigné pendant plusieurs années dans des lycées parisiens avant de passer le concours de l'ENA. Il est aujourd'hui en activité dans une préfecture.

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net