La revanche de l'Amérique et l'Asie

Mésoamérique : les Olmèques

Au milieu du IIe millénaire avant J.-C., l’Histoire du Monde reste encore cantonnée à l’Eurasie.

Après le foyer du Proche Orient vers 3700 av. J.-C., puis celui de Chine vers -1900, un 3e foyer de civilisation émerge au Mexique vers -1200. Dans les 3 cas, le développement est basé sur la culture d’une ou 2 céréales maîtresses : le blé et l’orge pour le Proche-Orient, le millet et le riz pour la Chine, et le maïs pour le Mexique.

Le domaine du maïs

Le sud du Mexique est caractérisé par un climat humide qui varie beaucoup selon l’altitude : tropical dans les plaines côtières, et tempéré sur les plateaux centraux qui s’élèvent à plus de 2000 mètres d’altitude. Cette présence de hautes terres bien arrosées se prolonge plus au sud en Amérique Centrale. De fait, cette unité géographique et climatique trouvera son corollaire dans l’homogénéïté culturelle de la région : l’ensemble forme ce qu’on appelle la Mésoamérique.

La domestication du maïs débute dans les vallées mexicaines il y a plus de 7000 ans. Le travail réalisé apparaît considérable : en effet, le maïs est aujourd’hui la plante la plus riche en énergie, devant le blé et le riz, alors que son ancêtre sauvage, la téosinte, était au contraire particulièrement pauvre. Cela explique peut-être que la croissance démographique n’a pu s’initier que vers 2500 av. J.-C.. Des villages prennent forme et grossissent, jusqu’à permettre une différenciation des sociétés. Cela conduit à l’essor vers -1200 de la civilisation-mère de toute la Mésoamérique : celle des Olmèques.

Contre toute attente, la civilisation olmèque semble émerger au niveau des plaines insalubres longeant le golfe du Mexique plutôt que sur les hauts plateaux. San Lorenzo est le premier centre de pouvoir de cette civilisation: c’est là qu’apparaissent les 1ères têtes colossales caractéristiques des Olmèques, qui représentent peut-être leurs souverains.

San Lorenzo était peut-être la capitale d’un royaume, dont on ignore l’étendue. Toujours est-il que la civilisation olmèque rayonna dès le début sur les plateaux à l’ouest : ainsi la ville de Tlatilco devient un centre olmèque important dès -1200. La culture olmèque se propage aussi vers le sud en Amérique Centrale, mais de façon plus diffuse.

L’art prend des formes variées : masques de jade, figurines en terre cuite ou en basalte représentant des hommes ou des animaux. Les Olmèques posent les bases des futures civilisations de la Mésoamérique : le culte du jaguar est déjà présent, mais aussi le jeu de balle à vocation religieuse, et peut-être les sacrifices humains. Il apparaît un rituel consistant à faire couler son propre sang en offrande aux dieux.

Un embryon d’écriture émerge vers -900 sous forme de glyphes. Enfin, les Olmèques mettent en place un calendrier et inventent le concept du zéro par la même occasion. La civilisation olmèque connaît son apogée vers -900. A cette époque, le site de San Lorenzo connaît un épisode de violences et décline rapidement. Le centre de pouvoir se décale alors à La Venta, qui s’impose comme le cœur religieux du pays. C’est notamment là qu’est édifiée la plus ancienne pyramide de Mésoamérique.

La civilisation olmèque continue ainsi de rayonner jusque vers 400 av. J.-C.. À cette époque, La Venta est abandonnée, peut-être à cause d’un changement du cours de la rivière. Un dernier centre de pouvoir perdure quelques temps à Tres Zapotes, mais cela reste éphémère : la région côtière perd peu à peu son rôle central en tant que foyer de civilisation. D’autres régions périphériques vont alors prendre le relais en développant leur propre civilisation à partir du substrat déposé par les Olmèques : ainsi, des peuples comme les Mayas vont perpétuer l’éclat des Olmèques jusqu’au temps de l’empire aztèque et de la conquête par les Espagnols.


L'auteur : Vincent Boqueho

Vincent Boqueho est astrophysicien et professeur de physique en classes préparatoires à Nice. Féru d'Histoire longue, il a publié un essai percutant sur l’influence du climat : Les civilisations à l’épreuve du climat (éditions Dunod, avril 2012, 186 pages, 18 euros).

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net