Renouveau médiéval

Les prémices de la Renaissance italienne (1250–1440)

En 1250, la fragmentation du Saint Empire favorise le développement des villes italiennes. La ville de Pise s’est épanouie dès le XIIe siècle, mais elle se trouve confrontée à une nouvelle rivale : la République de Gênes. En 1284, celle-ci anéantit la flotte de Pise et récupère la Corse, puis elle part fonder de nombreux comptoirs en mer Egée et en mer Noire.

Elle devient ainsi la principale rivale de la République de Venise qui s’est créée un vaste empire commercial à l’occasion de la Quatrième Croisade. Le rayonnement de cette ville est illustré par le périple du marchand Marco Polo qui atteint la Chine en 1271. Les guerres entre Gênes et Venise se succèdent jusqu’au traité de Turin en 1381.

Pendant ce temps-là, Florence connaît un essor artistique remarquable, notamment avec Giotto en peinture, avec Dante, Pétrarque et Boccace en littérature. Au contraire, Rome connaît une période de retrait du fait du déménagement du pape à Avignon, puis du Grand Schisme d’Occident qui s’achève en 1418.

Enfin Naples reste la capitale d’un royaume puissant dirigé par la dynastie angevine. Celle-ci gouverne aussi la Hongrie tout au long du XIVe siècle, et même la Pologne temporairement. Elle finit pourtant par tout perdre suite à des problèmes de succession, et c’est la dynastie aragonaise qui récupère le royaume de Naples. Cet évènement formera le terreau des guerres d’Italie à la Renaissance.

Épisode suivant

Vincent Boqueho
Publié ou mis à jour le : 2021-06-29 09:14:29

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net