Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Leclerc de Hauteclocque (1902 - 1947)

Vous avez accès à
deux dossiers complets
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

Leclerc de Hauteclocque (1902 - 1947)

Un héros français


Leclerc en uniforme de général d'arméeLeclerc est l'officier le plus représentatif de la France Libre en lutte contre l'Allemagne nazie. Il entre dans l'Histoire de France le 2 mars 1941

Ce jour-là, dans l'oasis de Koufra, en Libye, tandis que l'Allemagne triomphe sur tous les fronts, le colonel Leclerc fait avec ses hommes le serment de ne plus déposer les armes avant que le drapeau français ne flotte sur Strasbourg.

D'un tempérament fonceur, débordant d'initiative et d'audace, au grand dam de ses supérieurs, il va tenir sa promesse et conduire ses hommes jusqu'à Paris, Strasbourg et même Berchtesgaden, le nid d'aigle du Führer.

Quoique souvent en désaccord avec de Gaulle, il ne se départira jamais de sa fidélité au chef de la France Libre.

Le « serment de Koufra »

L'auteur du « serment de Koufra » s'appelait avant la guerre Philippe de Hauteclocque, comte de son état.

Né le 22 novembre 1902 dans le château familial de Belloy-Saint-Léonard, issu d'une vieille famille de la noblesse picarde, officier monarchiste et catholique, il est capitaine quand débute la Seconde Guerre mondiale. Il est blessé pendant la campagne de France et fait prisonnier mais arrive à s'évader.

Le 22 juillet 1940, il quitte sa femme et leurs six enfants pour rejoindre Londres et participer aux côtés du général de Gaulle à la libération de la France. Il prend alors le pseudonyme de Leclerc, fréquent dans sa région. De Gaulle l'envoie en Afrique avec le grade de commandant avec mission de rallier le Cameroun et l'Afrique équatoriale à la France libre.

Une ascension fulgurante

Pour se hisser au-dessus du lieutenant-colonel en poste au Cameroun, Leclerc s'attribue comme par enchantement le grade de colonel. Le général de Gaulle acceptera peu après de le confirmer dans ce grade en le dispensant de passer par le grade de lieutenant-colonel.

Nommé commissaire général de la France libre au Tchad, Leclerc enlève aux Italiens l'oasis de Koufra, le 2 mars 1941. C'est le début d'une longue marche glorieuse jusqu'à Strasbourg, via Paris.

Marche triomphale

Le colonel débarque en Normandie en juillet 1944 à la tête de la 2e division blindée, partie intégrante de la 3e armée américaine du général Patton. Il lui revient l'honneur de libérer Paris.

Le général et ses troupes auront encore l'honneur de libérer Strasbourg le 25 novembre 1944 puis de s'emparer du nid d'aigle de Hitler à Berchtesgaden, dans les Alpes bavaroises.

Leclerc représente la France lors de la reddition du Japon, le 2 septembre 1945, à bord du cuirassé USS Missouri.

Après la libération de la France, le général de Gaulle envoie Leclerc en Indochine pour restaurer la souveraineté française sur l'ancienne colonie. Mais Leclerc comprend l'inanité de ce projet et s'éloigne dès lors de De Gaulle.

Mort dans un accident d'avion au-dessus du Sahara le 28 novembre 1947, le général est inhumé dans la crypte des Invalides puis hissé à la dignité de Maréchal de France à titre posthume cinq ans plus tard, le 11 janvier 1952, en même temps que Jean de Lattre de Tassigny (il aurait alors eu 49 ans).

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2015-09-02 10:51:57

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

milanese (02-12-201501:06:18)

D'autre part, la biographie de M. Notin donne un éclairage non négligeable sur la personnalité du futur maréchal : homme rude, Leclerc va de l’avant sans trop se soucier de la casse. En septembre 1944, une formation de la 2e DB établit une tête de pont en déplorant 5 tués et 20 blessés. En revanche, les Allemands perdent 5 chars et... 200 hommes. L’auteur ne nous dit pas si ce chiffre comprend des prisonniers. De même, lors de l’attaque de Dompaire, les Allemands ont eu entre 300 et 400 tués po... Lire la suite

ALEXANDRE (30-11-201511:05:31)

ai apprécié le tracé de la vie exemplaire de cet homme à la conduite on ne peut plus exemplaire;cela confirmé,je tenais à ajouter qu'à Fains-les-Sources((() près de Bar-le-Duc où est née et repose ma maman,repose également au cimetière,un militaire "nommé Cinguetti,je crois,de la classe de ma mère,né aussi en 1926 comme elle et lequel est décédé dans l'avion dans lequel se trouvait le général Leclerc...Je ne manque jamais d'aller me recueillir sur la tombe du camarade de classe de ma maman...mai... Lire la suite


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quand naquirent les Jeux Olympiques ?

Réponse
Publicité