Renouveau médiéval

Le début de la Guerre de Cent Ans (1337–1380)

Le début de la Guerre de Cent Ans semble tourner à l’avantage de la France : le roi Philippe de Valois récupère le Ponthieu, puis achète le Dauphiné au comte local, amorçant ainsi l’expansion du royaume aux dépens du Saint Empire. Mais dans le même temps, le duché de Bretagne profite des rivalités franco-anglaises pour retrouver une indépendance de facto.

Pour la France, la situation tourne au vinaigre dans les années 1346 – 1347 : d’abord suite à la défaite de Crécy qui permet aux Anglais de s’emparer de Calais, mais surtout en raison de la Peste Noire qui décime 40% de la population européenne. Les ravages des Anglais entraînent la multiplication des associations de brigandage, les Grandes Compagnies. Ça s’aggrave encore en 1356 lorsque le roi Jean le Bon est fait prisonnier par les Anglais. Face à la rançon exigée, une révolte se déclenche à Paris, puis dans les campagnes : c’est la Grande Jacquerie. Ces rébellions sont attisées par le roi de Navarre Charles le Mauvais qui est aussi un héritier potentiel du trône. Finalement, Jean le Bon est libéré en 1360, mais au prix de pertes territoriales considérables.

Son fils Charles V passe son règne à redresser le pays. Il recourt pour cela aux escarmouches plutôt qu’aux batailles rangées, ce qui s’avère très efficace. Finalement, presque toute la Guyenne est reconquise et la France peut de nouveau respirer. Toutefois, ces évènements ont écorné son prestige : un pape est élu à Rome en compétition avec celui d’Avignon. C’est le Grand Schisme d’Occident.
La France n’est pas encore sortie de sa Guerre de Cent Ans !

Épisode suivant

Vincent Boqueho
Publié ou mis à jour le : 2021-06-21 13:11:21

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net