Hommage à Missak Manouchian

La résistance communiste : questions troublantes

21 février 2024. La France a honoré ce jour la mémoire du couple Manouchian, et avec eux les résistants de la FTP-MOI, étrangers et français, qui ont participé au combat de la résistance communiste, et ce n’est que justice pour tous ces militants, parfois très jeunes, qui n’ont pas hésité à s’engager et souvent à payer cela de leur vie...

La question qui se pose, au-delà de l’émotion qui s’empare du pays, la véritable interrogation est celle de savoir pour qui ou pour quoi ces combattants se sont-ils sacrifiés ?

J’ai lu en passant une dépêche de presse qui citait le texte de lycéens (de Marseille me semble-t-il) dans laquelle il était écrit (je cite de mémoire) que sans Manouchian et les autres résistants de l’Affiche rouge, la France serait encore occupée par les nazis. Exagération romantique de la jeunesse, mais qui montre à quel point l’enseignement de l’Histoire semble oublier parfois que le narratif de Clio est un récit complexe.

Au risque de ne pas être consensuel en ce jour de panthéonisation, voici quelques rappels factuels :

  1. Jusqu’au jour de l’invasion de l’URSS, le 22 juin 1941, le parti communiste français a suivi sans sourciller la ligne imposée par Moscou de neutralité vis-à-vis de l’Allemagne nazie, n’hésitant pas par exemple à renvoyer dos-à-dos le gouvernement de Vichy et la France Libre à Londres.
  2. Après cette date, le PCF, sur instruction de Moscou et de son délégué en France Jacques Duclos, a renversé à 180 degrés sa ligne politique, afin de montrer son engagement résistant, n’hésitant pas à pousser en avant, en les mettant en danger, des militants pour occuper le terrain de la propagande et de l’action. Il s’agissait de faire oublier le pacte germano-soviétique de l’été 1939, mais ceux qui étaient disponibles étaient en général de jeunes étudiants et surtout des étrangers, italiens, roumains, arméniens, juifs...
  3. Les actions de sabotages et les attentats, à commencer par celui du métro Barbès (21 août 1941) n’ont pas fait avancer d’un pouce la libération de la France. À plusieurs reprises, la France Libre a d’ailleurs déconseillé un engagement prématuré qui n’avait pas de résultats concrets et a incité à la patience jusqu’au débarquement des alliés en France. Mais ces actions ont permis de « redonner une virginité » au PCF et de préparer l’image d’un parti national et combattant, le parti des « 100 000 fusillés », une exagération évidente mais très utile dans les combats politiques de l’après-guerre.
  4. Les actions communistes ont notablement aggravé la répression nazie contre la population civile. Deux exemples : le premier convoi de Juifs vers Auschwitz de fin mars 1942 est composé de déportés juifs français et étrangers arrêtés en décembre 1941 suite à une vague d’attentats communistes contre l’armée allemande. La rafle de Marseille, en janvier 1943, qui a pour conséquence la destruction du quartier du Vieux-Port et la déportation de 1642 personnes dont près de la moitié étaient juifs, fait suite à deux attentats communistes.
  5. Le film de Mosco, « Des terroristes à la retraite », sorti en 1984 et consacré à la résistance FTP-MOI, avait posé des questions embarrassantes sur l’abandon de ces résistants étrangers arrêtés fin 1943, le parti ayant décidé de franciser ses rangs à l’approche de la Libération. Des réponses claires n’ont jamais été apportées par le PCF.

Je le répète : il est bon de rendre hommage à ces combattants de l’ombre, mais la mémoire ne doit pas obscurcir l’Histoire. Les manipulations politiques sont aussi un aspect de l’Histoire de la résistance et notamment de la résistance communiste.

Alain Michel
Publié ou mis à jour le : 2024-02-23 19:18:13

Voir les 13 commentaires sur cet article

Ty bihan (20-05-2024 19:25:42)

Alain Michel, celui qui prétend que Pétain sauvait des Juifs quand il était au pouvoir. Bien sûr, ses pairs ont démonté ses prétentions à dire la vérité. Il a même été considéré comme ... Lire la suite

Ty bihan (19-05-2024 13:52:22)

Ce monsieur Alain Michel me semble bien.léger dans son analyse. Mais il.voit tout cela de son canapé, en Israël. En dehors de son anti-communisme primaire, nous n' apprenons pas grand-chose dans ... Lire la suite

Yves Amsellem (19-04-2024 19:34:23)

effectivement il est utile de rappeler tout cela ! merci Monsieur

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net