Inde

L'« Âge d'Or » gupta

En 319 ou 320 de notre ère, Chandragupta Ier monte sur le trône du Magadha, un royaume de l'Inde ancienne qui correspond à l'actuel État du Bihar, dans la vallée du Gange. Sa capitale est Pataliputra (aujourd'hui Patna).

La dynastie Gupta (ou Goupta) fondée par Chandragupta Ier va dominer la vallée du Gange et le nord de l'Inde, de la mer d'Oman au Bengale occidental. Pendant près de trois siècles, sous son égide, l'art de cour et la littérature sanskrite vont connaître leur Âge d'Or. La culture et les religions de l'Inde vont également rayonner jusqu'à l'océan Pacifique...

Le temple de Dashavatara dédié à Vishnou (vers 550, Deogarh, Uttar Pradesh) ; agrandissement : des bas-reliefs du temple représentatifs du culte de Vishnou, DR

L'empire Gupta et l'apogée de l'Inde classique

Cliquez pour agrandir
Le sous-continent indien est un monde à lui seul avec sa diversité de religions, de langues et de peuples. Sa première unification remonte aux Maurya, la deuxième aux Gupta (et la troisième aux Britanniques !).

L'Inde réunifiée autour du Gange

C'est le fils et successeur de Chandragupta qui va asseoir la grandeur de la dynastie et bâtir le nouvel empire gupta en annexant ou en obtenant la soumission de la plupart des nombreux royaumes du sous-continent.

Quand il meurt vers 380, après un demi-siècle de règne, l'un de ses fils lui succède sous le nom de Chandragupta II. Mais lui-même reste surtout connu sous le nom de Vikramadytia, « Soleil des puissances »). Il poursuit la politique d'expansion de son père jusqu'à la côte occidentale de l'Inde.

Kirtimukha ou monstre, motif de l'art gupta (musée asiatique de Biarritz)Afin de consolider l'empire, il déplace sa capitale au coeur de l'Inde, à Ujjain (Madhya Pradesh). Comme son père, Vikramadytia s'entoure de poètes et d'artistes et se montre épris de culture indienne.

C'est à cette époque que se formalise le système très complexe des castes tel que nous le connaissons encore aujourd'hui, qui octroie un statut social immuable à chaque corporation et métier mais se montre par ailleurs très ouvert à toutes les tentatives de recherche du divin et d'épanouissment personnel dans le cadre du polythéisme hindou.

L'ère Gupta voit la construction des premiers temples en pierre avec des piliers ouvragés et de lourds chapiteaux en forme de cloche. Il en reste assez peu, beaucoup ayant été détruit dans les siècles suivants par les Huns. L'un des plus connus est le petit temple consacré à Shiva à Deodargh (Uttar Pradesh).

N'oublions pas aussi, bien évidemment, les magnifiques fresques qui ornent les trente temples bouddhistes creusés dans le rocher à Ajanta (Maharashtra), un village de montagne du Deccan aujourd'hui classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

Kumaragupta succède à Changragupta II en 415. Il va lui-même régner sur l'empire pendant quarante ans. La fin de son règne va être obscurcie par les premières incursions d'un peuple nomade venu d'Asie centrale, les Huns !

Dans l'anarchie consécutive à la mort de Skandagupta, plusieurs chefs de guerre et rois vont tenter de relever le royaume du Magadha pendant un siècle et demi. C'en est fini après cela de l'Inde classique et de son Antiquité...


Épisode suivant Voir la suite

L'Inde aujourd'hui
Publié ou mis à jour le : 2020-02-23 08:51:48

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net