Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> Jean-Luc Mélenchon conteur d'Histoire

Vous avez accès à
deux dossiers complets
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

Jean-Luc Mélenchon conteur d'Histoire

Philippe le Bel, Louis XI et Robespierre


Avec un surprenant talent de conteur et une érudition ébouriffante, Jean-Luc Mélenchon se penche sur l'Histoire dans trois entretiens vidéo avec le journaliste Jean-Pierre Bédéï (Herodote.net)..

Il raconte Philippe le Bel et les débuts de la laïcité, Louis XI et la formation de l'État, Robespierre et la Terreur révolutionnaire. Il tire pour nous les enseignements de ces épisodes majeurs de notre Histoire et nous dit en quoi la connaissance de l'Histoire est essentielle aux hommes d'État.

Homme politique classé à gauche de la gauche, lui-même tient son goût pour l’Histoire d’abord de l’apprentissage du latin, de la découverte de la Rome antique et du récit par Tite-Live des guerres puniques. Ensuite d’une relation sentimentale à l’adolescence qui a donné lieu à un échange de livres : un recueil de poèmes contre l’Histoire de la Révolution française d’Adolphe Thiers. Bien qu'écrit par un homme d'ordre, cet ouvrage lui a mis en lumière les « gestes héroïques du peuple ».

Philippe le Bel et les débuts de la laïcité

En 1301 a lieu la première bataille entre l’Église et l’État, sur une question fiscale. Le pape Boniface VIII est désavoué par le roi Philippe Le Bel et son légiste Guillaume Nogaret. Le roi l’emporte à l’issue de l’épisode de la « gifle d’Anagni ». « Je suis roi par la volonté de Dieu », dixit Philippe Le Bel.

Des guerres de religion, deux siècles plus tard, Jean-Luc Mélenchon garde le souvenir ému de Marie Durand, protestante, emmurée près de 40 ans avec une trentaine d’autres femmes, qui nous a laissé une inscription gravée sur la margelle du puits de sa prison : « Résister ».

La laïcité répond à une impasse, l’impossibilité d’éliminer tous les protestants. Elle est un phénomène profond constitutif de l’État, ancrée dans l’Histoire de la France et la diversité de son peuple : « Nous sommes tous semblables malgré nos différences. »

Louis XI et la formation de l'État

Jean-Luc Mélenchon se voit quelques similitudes avec Louis XI. Peu soucieux des apparences mais fin stratège, le roi défend envers et contre tout sa vision de l’État. Le pouvoir doit s’exercer au service de l’État et de l’action publique, dans l’intérêt du peuple.

Louis XI l’emporte par la ruse sur son rival, le flamboyant Charles le Téméraire. Il ne se laisse pas arrêter par l’amour propre, la vanité et l’orgueil, à la différence des dirigeants ordinaires.

Robespierre et la Terreur

En 1792, Robespierre, que Jean-Luc Mélenchon juge visionnaire, pragmatique et de bon sens, se montre hostile à la guerre car il devine qu’elle sera longue et risque d’amener un militaire au pouvoir. Les Girondins, au contraire, y sont favorables, car ils escomptent une défaite et donc des négociations !

La Terreur ? Jean-Luc Mélenchon, qui se veut « robespierriste », a beau jeu de rappeler que c’est Danton qui invente le Tribunal révolutionnaire pour éviter le retour des massacres de septembre 1792. Et les fous furieux les plus engagés dans la Terreur, comme Carrier à Nantes et Fouché à Lyon, figurent parmi les Thermidoriens qui auront la peau de Robespierre…

Pris en défaut à l’assemblée après une nuit blanche, Robespierre est mis hors-la-loi. À ses partisans qui lui suggèrent de reprendre le pouvoir, il répond : « Au nom de qui ? » Car, en bon avocat, il ne saurait violer la légalité républicaine… Robespierre a été adulé par le peuple car incorruptible.

Résonance avec l’époque actuelle

De l’Histoire, Jean-Luc Mélenchon retient qu’il est impossible de vivre autrement que dans un État laïc : « Ce qui nous unifie, c’est l’État ». Il souligne aussi l’action méconnue du peuple. Pas de grandes choses sans l’appui du grand nombre. « Le peuple est acteur de l’Histoire ».

Vanessa Moley

Publié ou mis à jour le : 2017-04-09 18:05:46

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Voir les 27 commentaires sur cet article

anonyme (10-04-201718:51:25)

ROBESPIERRE - MELANCHON : aussi horribles l'un que l'autre !

CM (10-04-201714:09:01)

Ah cette pâmoison bien française pur les "intellectuels" !
Je signale que du côté érudition historique, je connais quelqu'un de brillant : Jean-Marie LE PEN. Je ne dirai pas pour autant que toutes ses analyses sont frappées au coin du bon sens.
Il faudrait se réveiller : nous avons besoin de dirigeants connaissant leur métier qui est de faire prospérer leur pays. Et on peut passer au salon pour les exercices d'érudition.

nicole (10-04-201713:48:10)

j' arrête de regarder une telle ineptie , tellement je suis écœurée il n 'a rien compris a l histoire et quel mauvais orateur , comment peut on être d accord avec la terreur si c est cela qu il prévoir pour la France ...

Florence (10-04-201709:59:05)

Est-ce son amour de l'Histoire avec sa grande hache qui fait marcher notre clown érudit dans les pas de Castro et de Chavez ? Ah, comme j'aimerais l'entendre plaider pour ses deux héros-là ! Il est vrai qu'il y en a que cela fascinerait encore . L'aveuglement de ses fans, qu'il m'arrive de croiser et qui se prennent pour des intellectuels éclairés, me laisse pantoise !

Anonyme (02-04-201712:08:27)

Vision bien parcellaire de la vie de Robespierre.
Mélanchon se voit déjà en coupeur de têtes. Au secours, fuyons !

atila (24-02-201712:19:12)

J'adore! surtout le tintement de cloches en arrière fond de cette narration qui transforme la laïcité en église!


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Combien de guerres de Cent Ans ont mis aux prises Français et Anglais ?

Réponse
Publicité