Henri II Plantagenêt (1133 - 1189) - Querelles de famille - Herodote.net

Henri II Plantagenêt (1133 - 1189)

Querelles de famille

Par un concours de circonstances extraordinaire, le comte Henri d'Anjou, dit Henri Plantagenêtceint la couronne d'Angleterre le 19 décembre 1154. Le nouveau roi, sous le nom d'Henri II, inaugure la dynastie dite des Plantagenêt.

Son règne est marqué par d'incessantes querelles avec sa femme Aliénor d'Aquitaine et ses fils, Henri Court-Mantel, Richard Coeur de LionJean sans Terre, ainsi qu'avec l'évêque Thomas Becket, assassiné par sa faute, et bien sûr le roi de France Louis VII Le Jeune, premier mari de sa femme...

L'Angleterre en gestation

Cliquez pour agrandir
L'État issu de Guillaume le Bâtard se singularise par la primauté du droit sur l'arbitraire, dans les relations entre le souverain et les différentes classes sociales. Cet État de droit est à l'origine de la puissance anglaise...

Roi par hasard, mais roi puissant

Né en 1133, Henri, comte d’Anjou, n’était pas destiné à régner. En fait, le trône lui échoit après que tous les autres prétendants  dans l’ordre de succession aient trouvé la mort.

Devenu roi d’Angleterre en 1154, Henri II est également le souverain d’un très vaste domaine sur le Continent. Il forme avec les immenses possessions de sa femme, la duchesse Aliénor d’Aquitaine, ce qu’on a appelé l’« Empire angevin ».

Aliénor a épousé Henri après son divorce d’avec le roi de France lui-même, Louis VII le Jeune. Leur mariage, célébré en 1152, va se révéler très fécond, avec plusieurs filles et quatre garçons, Henri, Richard, Geoffroy et Jean.

Des querelles qui n’en finissent plus

Geoffroi V le Bel dit Plantagenêt (1113-1151), émail champlevéTout semble donc sourire à Henri II. Afin d’étendre son pouvoir, il veut contraindre l’Église à plus d’obéissance en nommant à sa tête son ami Thomas Beckett. Mais celui-ci, une fois en poste, refuse de se plier à sa volonté. Beckett est assassiné par des chevaliers anglais trop zélés et Henri II forcé de faire pénitence.

Entre-temps, les disputes autour de son héritage ont commencé. Son fils aîné Henri dit Court-Mantel, s’estime lésé par la décision de son père de donner à Jean, le dernier-né, des châteaux censés lui revenir. Il fomente une révolte, que rejoignent ses frères Richard et Geoffroy ainsi que leur mère.

Henri II emprisonne Aliénor et, en usant de son armée, amène Henri Court-Mantel et Richard à se réconcilier avec lui. Mais cette fragile paix familiale éclate quand, suite à la mort d'Henri, Richard récupère ses droits successoraux sur le trône anglais. Henri II décide alors de donner à Jean l’Aquitaine et l’Anjou, jusque-là possessions de Richard.

Mais celui-ci, angevin dans l’âme, reste attaché à ses domaines continentaux. Il se rebelle avec à ses côtés, cette fois, Geoffroy. Le roi de France Philippe Auguste en profite pour lui faire la guerre à son tour. Mais la prise de Jérusalem par Saladin en 1187 et un projet de nouvelle croisade le conduisent à différer son plan... C’en est trop pour le roi Henri II, qui meurt en 1189, épuisé et abandonné de toute sa famille.

Publié ou mis à jour le : 2019-05-17 17:07:44

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net