Georges Cadoudal (1771 - 1804) - Le royaliste révolté - Herodote.net

Georges Cadoudal (1771 - 1804)

Le royaliste révolté

Partisan intransigeant de la cause royale, Georges Cadoudal marque la période révolutionnaire par son activisme et ses multiples complots en vue du retour des Bourbon sur le trône de France.

Un guerrier au service de la couronne

Georges Cadoudal entame son destin hors norme le 1er janvier 1771, près d'Auray en Bretagne, dans une famille de laboureurs aisés. Intelligent et brillant, il devient clerc de notaire. Hostile à la Révolution Française, en 1793, il intègre la chouannerie et la grande armée catholique et royale où sa légendaire bravoure et son intelligence tactique lui font grimper très vite l'échelle hiérarchique.

Mais les échecs de la contre-révolution dans l'ouest le contraignent à signer la paix avec le général Hoche en 1796.

Cadoudal en profite pour réorganiser ses troupes et préparer une prochaine insurrection avec l'aide de la Grande-Bretagne.

1798 est une année de consécration pour Cadoudal qui reçoit de Louis XVIII en personne le commandement en Bretagne.

Le coup d'État de Napoléon Bonaparte, en novembre 1799, n'entame en rien sa soif de combattre la République. Sa défaite à la bataille du pont du Loc'h va le contraindre toutefois à signer à nouveau une convention de paix le 14 février 1800.

Un complot fracassant

Napoléon Bonaparte le convoque alors à Paris afin de tenter de le rallier au nouveau régime. Face à ce fanatique de la cause royale, les tentatives de séduction du Premier Consul sont vouées à l'échec.

Rien ne l'arrête. Il commet, peu de temps après, un des premiers attentats à la bombe de l'Histoire !

Le 24 décembre 1800, lui et ses complices font exploser une charrette piégée sur le passage du Premier Consul. La tentative d'assassinat échoue, mais la violence de la déflagration marquera les esprits.

Cadoudal se réfugie en Angleterre, où il est nommé Lieutenant général des armées du roi par le comte d'Artois, frère de Louis XVIII.

Toujours redoutable, il débarque secrètement le 23 août 1803 sur les côtes normandes afin de rejoindre la capitale pour organiser un nouveau complot contre le Premier Consul. Il prend contact avec les généraux Moreau et Pichegru. L'objectif est d'enlever le Premier Consul et de renverser le régime consulaire en faveur de la famille des Bourbon.

Mais les trois hommes se querellent et Moreau et Pichegru sont arrêtés par les forces de police. Le 9 mars 1804, c'est au tour de Cadoudal d'être arrêté après une course épique. Jugé et condamné à mort, il monte sur l'échafaud le 25 juin 1804.

L'auteur : Benjamin Fayet

Professeur d'histoire et animateur du site Vivre l'Histoire, Benjamin Fayet est aussi le fils de l'historienne Michèle Fayet et le frère d'Aurélien, lui aussi historien et auteur de divers livres d'Histoire...

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux