Des Aigles et des Hommes

Sur les traces de la Grande Armée


Des Aigles et des Hommes

Jusqu’au 24 février 2013, on peut suivre Napoléon et la Grande Armée à Vincennes, à l’est de Paris. Cette exposition qui passionnera les amateurs d’Histoire militaire et de la période napoléonienne permet de découvrir une partie des collections du Service historique des Armées.

Elle raconte la formation de la première « Grande Armée » à Boulogne, le 11 fructidor an XIII (29 août 1805). Renonçant à envahir l’Angleterre, Napoléon 1er détourne ses soldats vers l’Allemagne où se constitue une troisième coalition contre la France. La « Grande Armée » va s’illustrer à Ulm et surtout à Austerlitz. Cette Grande Armée sera dissoute en 1808 et reconstituée en 1811, en vue de l'invasion de la Russie.

On peut voir à l’exposition le manuscrit de la fameuse proclamation adressée par l’Empereur à ses hommes le soir de la victoire : « Soldats, je suis content de vous. Je vous ramènerai en France. Là, vous serez l'objet de mes plus tendres sollicitudes. Mon peuple vous reverra avec joie et il vous suffira de dire : j'étais à la bataille d'Austerlitz pour que l'on vous réponde : voilà un brave !
De notre Camp Impérial d’Austerlitz le 12 frimaire an 14, Napoléon »
.

Il y a lieu de s’émouvoir aussi devant l’habit du général de La Roncière (1773-1854) qui reçut onze coups de sabre à la bataille d’Eckmühl, le 22 avril 1809, et fut amputé du bras gauche. Preuve que les officiers généraux eux-mêmes ne se ménageaient pas dans les batailles.

On remarque aussi l’état de service de Jean Bernadotte en 1794, quand il devint général de brigade à 25 ans. Il finira sur le trône de Suède sous le nom de Charles XIV.

À noter aussi une curieuse caissette de classement du renseignement du chef d’état-major Alexandre Berthier ; comme un jeu d’enfant, avec des cartes de couleur, elle doit montrer d’un premier coup d’œil la position de chaque corps de troupe ennemi.

L’exposition compte de nombreux autres documents, plans, gravures et peintures. Elle est installée dans le Pavillon du Roi, un bâtiment en style classique construit par le cardinal Mazarin en vue d’y établir la résidence du roi Louis XIV. Celui-ci préfèrera en définitive s’installer à Versailles.

Les visiteurs peuvent profiter de l’exposition pour découvrir aussi le donjon de Charles V et la Sainte Chapelle de François 1er. Ils regretteront peut-être comme nous que l’on n’ait pas saisi l’occasion d’aménager en ce lieu un parcours muséographique qui raconte l’Histoire de France.



Entrée : gratuit euros
Courriel : cliquez ici
Site internet : cliquez ici

Localisation :
1, avenue de Paris 94300 Vincennes

Publié ou mis à jour le : 2016-06-30 14:08:57

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net