Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Comment la monnaie unique tue l'Europe
La monnaie unique en question
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

Comment la monnaie unique tue l'Europe

Monnaie « unique » ou « commune » ?


Télécharger le livre numérique

En ce début du XXIe siècle, l’Europe semble entraînée dans un abîme sans fond. Dans les pays méditerranéens dont la France, les fermetures d’usines s’accélèrent ; les territoires se délitent au seul profit de quelques métropoles et nombre de jeunes diplômés font leurs valises.

Les Français appréhendent le déclassement de leur pays… Faut-il y voir, comme l'assurent nos dirigeants, la juste rançon de notre légèreté passée et de nos impôts mal employés, avec la rigueur pour seule issue ?

À l’encontre de ce discours pénitentiel, Joseph Savès discerne à l’origine de nos maux une aberration idéologique : l’imposition d’une monnaie unique à des pays sans liens de solidarité effectifs et avec des niveaux de développement très différents.

En historien de l'économie, il donne de la cohérence à l'ensemble des tensions qui traversent notre continent et montre comment la monnaie unique déstabilise l’Europe et menace le beau rêve d'unité né de la victoire sur le nazisme : Comment la monnaie unique tue l'Europe

Ce court traité est accompagné d’un exposé sur la nature de la monnaie (Monnaie : secrets de fabrication) ainsi que d’un survol de l’histoire européenne des quatre dernières décennies (Histoire de la Crise européenne). Le premier fournit de façon limpide les clés de compréhension des échanges monétaires. Le second nous éclaire sur l'enchaînement qui a mené à la crise présente. L'ensemble permet d'évaluer nos chances de rebondir.


L'Europe à l'épreuve de la monnaie unique

Faux espoirs de la monnaie unique

Les promoteurs de la monnaie unique ont cru que celle-ci renforcerait l'Europe, rapprocherait les États qui la composent et apporterait à chacun d'eux un supplément de prospérité...

Voir le texte

La rigueur est sans issue

Au lieu de cela, la monnaie unique a exacerbé la concurrence au sein de la zone euro, entraînant le dépérissement des États les plus faibles et, à terme, la ruine de l'ensemble. 

Voir le texte

Une solution : la monnaie commune

L'analyse débouche sur un choix drastique : la fin de l'Europe ou la fin de la monnaie unique et son remplacement par une monnaie « commune »...

Voir le texte


Monnaie : secrets de fabrication

Nous manipulons à tout propos la monnaie et croyons bien la connaître. Mais est-ce si sûr ? Nous vous invitons à réfléchir sur sa nature afin de comprendre enfin la signification des circuits monétaires... et l'origine de la Crise européenne.

Une circulation en boucle

Commençons par une histoire de cour d’école. Une dame débarque dans une petite ville et se rend à l’auberge. Elle réserve une chambre pour le soir et laisse un billet de 50 euros en acompte...

Voir le texte

L'État et la solidarité

Après avoir montré que la monnaie circule en boucle dans un système fermé et solidaire, nous allons voir que ce système repose sur une infinité de règles et de conventions qui nous sont devenues invisibles tant elles nous paraissent aller de soi.

Voir le texte

Les échanges internationaux

Les différents circuits d'échanges peuvent commercer entre eux de façon harmonieuse grâce à des ajustements réguliers entre les monnaies des uns et des autres.

Voir le texte


Une Histoire de la Crise européenne

En 1950, Jean Monnet et Robert Schuman inauguraient un rapprochement entre les États ouest-européens. Ce projet allait déboucher sur une Union européenne pacifique et prospère. Un demi-siècle après, en ce début du XXIe siècle, le rêve s'est transformé en cauchemar : chômage de masse, terrorisme et guerres, déclassement diplomatique et économique du Vieux Continent...

La monnaie unique est l'une des clés de cette crise, comme nous l'avons montré, mais ce choix s'inscrit dans une succession d'errances politiques qui remontent au début des années 1970...

Le tournant des années 1970

L'Europe occidentale sort des « Trente Glorieuses », trois décennies d’expansion démographique et économique qui lui ont permis de reprendre sa place sur l’avant-scène mondiale.

Voir le texte

Le sursaut des années 1980

Les difficultés de la décennie précédente - baisse de performance des entreprises, inflation, fluctuations monétaires et endettement des États - relancent en Occident les débats sur les choix économiques.

Voir le texte

Le relâchement des années 1990

1989, année-charnière ! Avec la chute du Mur de Berlin et l'effondrement du bloc soviétique, d'aucuns se hasardent à prédire la « fin de l'Histoire » et le triomphe universel de la démocratie...

Voir le texte

L'effondrement des années 2000

À l'aube du IIIe millénaire, une sourde inquiétude traverse l'Europe. On cherche en vain dans les fêtes du Millénaire l'exubérance joyeuse et la foi dans le progrès qui avaient accompagné l'entrée dans le siècle précédent, en 1900.

En observant l'Europe en gestation, comment ne pas être frappé par d'évidentes analogies avec celle de 1941, les tueries en moins? Berlin et l'Allemagne dominent de façon écrasante le Continent, dans une relation intéressée avec la Russie. La Grande-Bretagne prend le large et se rapproche des États-Unis. Les Scandinaves s'arrangent chacun à leur façon du nouvel ordre européen. Les Suisses défendent âprement leur souveraineté. La malheureuse Grèce lève l'étendard de la révolte et, dans cette Europe allemande, le gouvernement français revendique la place de second, au détriment de l'indépendance, de l'honneur et du bien-être de ses sujets.

Voir le texte


Publié ou mis à jour le : 2016-10-26 18:30:56

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

HERVE Georges (28-03-201523:32:09)

J'aimerais qu'il complète ses explications sur la monnaie, catalyseur de l'économie réelle - 3% des flux financiers mondiaux quotidiens - en montrant les conséquences de la dérive de la spéculation.
Rôle des "monnaies locales, aussi ?

HERVE Georges (28-03-201523:21:55)

J'apprécie tout particulièrement les analyses de Joseph Saviès, politiques mais non politiciennes - non partisanes. Il donne de la matière à réfléchir en sortant de la pensée unique et dominante matraquée à longueur de temps par la quasi totalité des médias.

DILLON (26-03-201522:03:55)

Quand Herodote.net se fait l'écho d'une position politique, je dis que c'est vraiment dommage et un peu triste... Un dévoiement qui fait tache à la lecture des numéros remarquables que ce site nous donne habituellement...
Mais à chacun la liberté de s'exprimer et à moi celle, peut-être, de ne pas renouveler mon abonnement...
Salutations du pays cathare

Herodote.net répond :
Joseph Savès analyse la crise européenne actuelle avec un raisonnement argumenté qui s'ap... Lire la suite

Jean-Michel Deleneuville (08-10-201414:17:31)

Dans l'ouvrage que j'ai téléchargé, il est indiqué, en page 16 "Plus sérieusement, l’État peut compenser la déperdition de monnaie occasionnée par le déficit commercial en s’endettant auprès de l’étranger". Mais le lien fatal entre endettement privé résultant du déficit commercial, et endettement public provoqué par les emprunts d'État à l’étranger n'est pas mieux expliqué, ALORS QU'IL CONSTITUE LE FOND DU PROBLÈME e... Lire la suite

Jacques (05-10-201421:12:44)

C'est bien de revenir sur cette question vitale, pour lancer ce débat qui n'arrive pas à démarrer en France, alors que notre économie et nos finances publiques s'enfoncent dans le marasme.Alors que la crise financière de 2008 s'éloigne dans le passé sans avoir été réglée, la prochaine se rapproche inéluctablement et va nous surprendre sans être préparés et sans idées pour y faire face. Vous faites oeuvre utile!

Jean Louis Taxil (05-10-201416:31:13)

L'euro ne tue pas que l'Europe. Il contamine aussi ceux qui envoient dans leur pays d'origine une masse très importante de cette monnaie.Mais ce ne sont pas des prolétaires, ou "ceux qui n'ont rien" (voir définition). Ceux-ci, appelés par K. Marx à mondialement s'unir, le feront-ils? Oui. Par leur réseau social et l'outillage internet. Comment? Par une révolution ,et non par une "révolte". Une loi instaurant l'utilisation des bois de justice contre les défaillants élus ou nom... Lire la suite


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quel est le premier sens du mot privilège ?

Réponse
Publicité