David

Artiste engagé

Louis David est le principal représentant français de l'école «néo-classique» du XVIIIe siècle finissant, nourri par la découverte des ruines de Pompéi. Il illustre la Révolution française à travers quelques belles peintures épiques inspirées des modèles de la Rome républicaine et stoïcienne.

Député enthousiaste à la Convention nationale, ami de Robespierre, il vote la mort du roi. Il sévit aussi au sein du sinistre comité de sûreté générale, qui traque les suspects et les défère devant le Tribunal révolutionnaire. Il peint avec ferveur Marat assassiné et fait transférer sa dépouille au Panthéon. Commis aux célébrations nationales, il organise aussi la fête de l'Être suprême.

À la chute de Robespierre, il est brièvement emprisonné. Bien plus tard, il se rallie à Bonaparte et peint le sacre de celui-ci à Notre-Dame. À la Restauration, refusant par avance une grâce royale, il s'exile à Bruxelles où il poursuit une carrière de portraitiste talentueux.

Marat assassiné, 13 juillet 1793 (Jacques-Louis David, musée du Louvre, 157x136 cm)
Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 09:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net