31 août 1823 - La prise du Trocadéro - Herodote.net

31 août 1823

La prise du Trocadéro

À la chute de Napoléon, les Bourbons sont revenus au pouvoir en France et en Espagne.

Dans ce dernier pays, le roi Ferdinand VII, autoritaire et borné, accorde à contrecoeur une Constitution libérale. Mais en secret, il fait appel à la Sainte-Alliance des monarques européens pour chasser les libéraux de l'Assemblée des Cortès.

L'écrivain François de Chateaubriand, qui est aussi ministre des Affaires étrangères de Louis XVIII, saisit l'occasion pour offrir à l'armée française un succès facile et aux Bourbons une revanche sur la Révolution.

C'est ainsi que la Sainte-Alliance confie à la France le soin de donner une leçon aux libéraux espagnols. Le corps expéditionnaire est placé sous le commandement du duc d'Angoulême, neveu du roi Louis XVIII.

L'Assemblée des Cortès ayant transféré la famille royale à Cadix, en Andalousie, l'armée française traverse la péninsule à leur poursuite.

Prise du Trocadéro (image d'Epinal, cabinet des estampes)

Le 31 août 1823, le fort du Trocadéro, qui défend le port de Cadix, est enlevé à la baïonnette, à marée basse, par les soldats français qui n'ont pas hésité à se jeter à l'eau. C'est le principal fait de gloire de cette expédition.

Tandis que Ferdinand VII restaure l'absolutisme et met en branle une brutale répression, le duc d'Angoulême est acclamé à Paris.

Chateaubriand, dont la modestie n'est pas la qualité première, conclut dans ses Mémoires d'Outre-tombe : « Enjamber d'un pas les Espagnes, réussir là où Bonaparte avait échoué, triompher sur ce même sol où les armes de l'homme fantastique avaient eu des revers, faire en six mois ce qu'il n'avait pu faire en sept ans, c'était un véritable prodige ! »

Publié ou mis à jour le : 2015-10-22 16:07:27

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & Civilisations
est partenaire d'Herodote.net


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès