Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> 1300 avant JC à nos jours

Vous avez accès à
un dossier complet
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

1300 avant JC à nos jours

Liban : le « pays des cèdres »


Dans ses limites actuelles, dessinées par les Français en 1923, l'État du Liban a une superficie de 10 452 km2. C'est l'équivalent du département de la Gironde et un peu plus que la Corse ! Mais il est très peuplé avec 3,5 à 4,5 millions d'habitants au début du XXIe siècle, soit une densité exceptionnelle d'environ 400 habitants/km2.

Le Mont-Liban

Le pays doit son nom à une montagne, le Mont-Liban (ou mont Liban), essentiellement peuplé de Maronites, une confession chrétienne orientale néanmoins rattachée à Rome et au pape. Il compte aussi de nombreux Druzes, musulmans en marge de l'islam orthodoxe, ainsi que diverses communautés opprimées par les Turcs : Arméniens, Grecs orthodoxes ou catholiques, Kurdes... 

Au XIXe siècle, le sultan ottoman met fin à l'autonomie de ces communautés et pour consolider son autorité, n'hésite pas à les monter les unes contre les autres. S'ensuivent alors les premiers massacres de chrétiens.

Après la Première Guerre mondiale, sur les dépouilles de l'empire ottoman, la France s'attribue un mandat sur la région et, pour faire droit aux revendications des communautés chrétiennes de la montagne, découpe dans cet ensemble l'État du Liban. Au Mont-Liban sont adjoints la vallée orientale de la Bekaa et les plaines littorales, où, dans la haute Antiquité, s'était épanouie la civilisation phénicienne, à l'origine de notre alphabet. La frontière avec la Syrie, également sous protectorat français, correspond à la ligne de crête de l'Anti-Liban.

Le protectorat français du Liban inclut de la sorte de nombreuses confessions chrétiennes, outre les Maronites (Arméniens, Grecs orthodoxes ou catholiques, Assyro-Chaldéens etc), globalement majoritaires, mais aussi d'importantes communautés musulmanes, chiites et sunnites, à forte natalité.

Prenant acte de la diversité religieuse, les Français ont doté en 1926 le Liban d'une Constitution qui a officialisé le « communautarisme politique » avec dix-sept confessions. Ce communautarisme a été entériné par un Pacte national (non écrit) formulé le 22 novembre 1943, au moment de l'indépendance. Sur cette base communautariste, l'indépendance a été suivie de trois décennies plutôt heureuses qui ont fait qualifier le Liban de « Suisse du Moyen-Orient ».

Rupture de l'équilibre démographique

Le savant équilibre politique du pays a été déséquilibré par la faible fécondité des communautés chrétiennes et l'émigration. Qui plus est, le Liban a accueilli après 1948 des Palestiniens très majoritairement musulmans (environ 400 000) chassés par le conflit entre Israël et ses voisins).

En conséquence, les chrétiens maronites, majoritaires dans le pays jusque dans les années 1970-1980, ne représentent plus qu'un quart environ de la population libanaise en ce début du XXIe siècle. Les Druzes représenteraient un dixième de la population. Les autres communautés dominantes sont les chiites, qui bénéficient du soutien actif de l'Iran, et les sunnites. 

Ces déséquilibres démographiques ont produit une longue guerre civile qui a débuté le 13 avril 1975 et n'est pas encore tout à fait terminée...

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2016-08-22 22:33:26

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

B.QUERRY (22-11-201317:07:17)

Liban

Pourquoi mon beau pays, poursuivi par le sort,
Faut-il te supporter cette situation,
De subir en ton cœur une autre destruction.
Mais étant le petit, tu as forcément tort.

La méditerranée t’a choisi à l’Orient,
Modulant ton relief et ta végétation,
Côtes, montagnes, plaine, et, haute tradition,
Tu possèdes les cèdres, symboles du Levant.

De même tradition, ta belle tolérance,
Apprise quelque peu d... Lire la suite


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Qui est surnommé le père de la Nouvelle France ?

Réponse
Publicité