Le dictionnaire de l'Histoire - sans-culotte, sans-culottes - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

sans-culotte, sans-culottes

Nom sous lequel se désignent à partir de 1792, au plus fort de la Révolution française, les agitateurs parisiens issus du petit peuple d'artisans, de commerçants et d'ouvriers. Ils veulent de la sorte se différencier des aristocrates et des bourgeois qui portent des culottes de soie tandis qu'eux-mêmes se contentent de pantalons de toile.

Les sans-culottes se rangent suivant la Constitution de 1791 parmi les citoyens « passifs » : faute de payer assez d'impôt, ils n'ont pas le droit de vote !

Ils sont surtout nombreux dans les faubourgs ouvriers Saint-Antoine et Saint-Marcel (à l'est de la capitale). Partisans des députés de la Montagne, ils se répartissent entre les 48 sections de Paris (il s'agit de circonscriptions électorales) ; à ce titre ils sont aussi appelés sectionnaires. Les sans-culottes ont la passion de l'égalité plus que de la liberté et pour l'affirmer, affectent le tutoiement patriote. Leur chant favori est la Carmagnole. Ils portent parfois un bonnet rouge inspiré de celui des esclaves affranchis de Phrygie (Asie mineure) pour souligner leur parenté avec les démocrates de l'Antiquité grecque.

Voir : La Révolution française

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net