Le dictionnaire de l'Histoire - repentance - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

repentance

Le mot repentance, d'origine anglaise, désigne la manifestation publique d'un repentir. Jusqu'à la fin des années 1990, son emploi s'est cantonné au domaine religieux et plus spécialement chrétien et catholique. Depuis lors, il est entré avec fracas dans le champ politique, où il désigne toute forme de regret collectif pour des actions passées. La repentance étend et dilue les pratiques anciennes d'excuses diplomatiques et de réparations (comme dans le traité de Versailles de 1919).

L'air du temps est à la repentance. Régulièrement, de nouvelles affaires viennent meurtrir les Français et les Occidentaux dans leur mémoire et leur identité. Si les Hutus du Rwanda massacrent les Tutsis, c'est que le colonisateur a exacerbé les antagonismes entre les deux groupes.  Si un musulman assassine de sang-froid des enfants juifs à Toulouse, la faute première en revient aux Français dont les aïeux ont colonisé l'Algérie et une partie de l'Afrique. En matière d'esclavage, notons encore que la loi promulguée en France par Christiane Taubira en 2001 ne connaît que la traite atlantique pratiquée par les Européens... En bref, les Européens sont in fine, d'une façon ou d'une autre, responsables de tous les maux que peuvent commettre les gens étrangers à l'Europe, ces derniers étant par axiome irresponsables.

Nous ne nous étendrons pas sur le présupposé raciste qui tient les gens étrangers à l'Europ pour irresponsables de leurs méfaits. Observons seulement que par un singulier tête-à-queue, les Occidentaux « progressistes»  ont repris à leur compte le dogme chrétien du péché originel, péché de désobéissance qu'auraient commis Adam et Eve et qui se transmettraient à tous leurs descendants. Dans sa version athée, ce péché affecte tous les Occidentaux blancs et eux seulement. Plus forts que les théologiens les plus rigoristes, nos progressistes considèrent aussi que nous sommes condamnés à en faire repentance sans trêve et sans espoir de rémission et de pardon. Il n'y a pas à en débattre : nous sommes ici dans le domaine de la foi et de l'idéologie, au-delà de la raison...

On peut lire sur la repentance le dialogue entre les historiens Daniel Lefeuvre et François Villeneuve et le compte-rendu du livre Pour en finir avec la repentance coloniale (Daniel Lefeuvre).

Voir : L'Histoire censurée

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès